Accueil » A la une » « The Book of Henry » de Colin Trevorrow. Critique dvd

« The Book of Henry » de Colin Trevorrow. Critique dvd

Synopsis: Un enfant précoce élevé avec son frère, par leur mère célibataire, échafaude un plan pour aider sa jeune voisine battue par son père. Il consigne dans un livre les faits et gestes du beau-père, et la manière de le contrer...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "The Book of Henry"
De : Colin Trevorrow
Avec : Naomi Watts, Jaeden Lieberher, Jacob Tremblay, Sarah Silverman, Dean Norris
Sortie le : 07 novemb 2017
Durée : 101 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

« Tu te crois brillant » dit la copine de la maman.-

« Je préfère précoce » répond le gamin

Dans la lignée des films « ado », Colin Trevorrow adopte un profil assez conforme aux bons sentiments que cette histoire distille jusqu’à l’épuisement. Henry est un enfant surdoué qui auprès de sa maman célibataire et de son petit frère admiratif, mène le foyer de façon très adulte.

Il règle les factures, vérifie les comptes et jette un œil attentif sur les agissements de cette maman un brin fofolle et de son petit frère qui trouve là un papa de substitution plutôt sympa.

Rien ne lui échappe et surtout pas les agissements très suspects de son voisin, un commissaire de police ( Dean Norris ) qui maltraite sa petite fille (il n’est que le beau-père), une adorable gamine que la maman d’Henry retient déjà comme sa future bru. En attendant le mariage, le gamin consigne secrètement dans un petit livre rouge les faits et agissements du policier et les moyens de le contrôler.

Car Henry est atteint d’un mal incurable dont il a caché l’existence. Quand la maman découvre l’ampleur du drame, il est déjà trop tard, et ce qui apparaissait jusque-là assez plausible, bien que souvent tiré par les cheveux, vire au pathos et à beaucoup d’invraisemblances.

La prise de responsabilité face à des événements qui nous échappent, qui ne nous appartiennent pas et devant lesquels on se retrouve démunis, acteur ou témoin, figure le point d’ancrage du récit sans jamais s’arrimer vraiment à la mise en scène.  Le film est de moins en moins plausible, de plus en plus bancal malgré une interprétation juvénile qui donne des scènes très fortes et convaincantes.( Jacob Tremblay et  Jaeden Lieberher). 

Elles ne sont pas très nombreuses, malheureusement, auprès d’une comédienne dont le jeu me parait lui aussi bien approximatif. Naomi Watts ne donne pas le change d’une aventure si peu ordinaire qu’entre conte et légende, l’histoire ne trouve pas sa place. Il est bien évidemment question de maltraitance et de deuil, d’amour filial et d’indépendance (la copine Sarah Silverman est assez extraordinaire) sans l’émergence d’un vrai sujet . Et ça dure des plombes !

LES SUPPLEMENTS

  • Le tournage (8 mn) . Des commentaires des membres de l’équipe sur fond de tournage que l’on aperçoit très rapidement. Ça va très vite.
  • Les comédiens (7 mn ). Un peu identique dans la forme au précédent chapitre, sauf que cette fois on parle des acteurs, par les acteurs eux-mêmes ou leur compagnon de plateau. C’est quand même assez convenu.

 

« Tu te crois brillant » dit la copine de la maman.- « Je préfère précoce » répond le gamin Dans la lignée des films « ado », Colin Trevorrow adopte un profil assez conforme aux bons sentiments que cette histoire distille jusqu’à l’épuisement. Henry est un enfant surdoué qui auprès de sa maman célibataire et de son petit frère admiratif, mène le foyer de façon très adulte. Il règle les factures, vérifie les comptes et jette un œil attentif sur les agissements de cette maman un brin fofolle et de son petit frère qui trouve là un papa de substitution plutôt sympa. Rien ne lui…
Le film
Les bonus

C’est une histoire autour d’une famille assez particulière où l’absence du père est remplacée par le fils aîné, super doué et très attentif au bon déroulement de la maisonnée. Un brin fofolle, la mère se repose beaucoup sur son garçon, tandis que le petit dernier voit dans son grand frère un papa de substitution plutôt sympa. Un peu bancal comme récit à l’origine, l’histoire dérape complètement quand il s’agit de mettre fin aux exactions du voisin vis-à-vis de sa petite fille. Il y a alors quelques invraisemblances et des scènes peu probables relayées par quelques confrontations juvéniles du meilleur effet. Mais elles sont trop peu nombreuses pour adhérer à cette famille qui à force de tirer sur la corde de la sensiblerie en devient pathétique. AVIS BONUS Un peu de tournage, avec des commentaires, le point de vue des acteurs, c'est dans l'ensemble assez prévisible.

User Rating: Be the first one !
The Book of Henry (DVD) de Colin Trevorrow
Date de sortie du DVD : 7 November 2017
Format : PAL
Studio : Universal Pictures France
Duree : 101 minutes

PRIX : EUR 14,99 (Prix de depart : EUR 15,05)

Voir aussi

« Les Enchainés » d’Alfred Hitchcock. Critique Bluray

Hitchcock, les années Selznick, l’un des quatre titres du coffret consacré à ce duo parfait

Laisser un commentaire