Accueil » A la une » « Qui vive » de Marianne Tardieu. Critique DVD

« Qui vive » de Marianne Tardieu. Critique DVD

Synopsis: Retourné vivre chez ses parents, Chérif, la trentaine et vigile, peine à décrocher le concours d’infirmier. Au centre commercial où il travaille, il perd pied face à une bande d'adolescents désœuvrés qui le harcèlent. Pour se débarrasser d'eux, il accepte de donner quelques renseignements…

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Qui vive"
De : Marianne Tardieu
Avec : Reda Kateb, Adèle Exarchopoulos, Rashid Debbouze
Sortie le : 11 mars 2015
Durée : 83 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Un titre un peu ambigu, à multiples facettes et lectures possibles. Une fois le dénouement assumé, je ne sais pas si ce « qui vive » a de quoi alimenter l’aventure de Chérif. Un paumé solitaire au milieu des gens qui l’aiment pourtant bien et qu’il ne sait comment remercier.

Chérif est vigile dans un grand centre commercial où les journées sont tristes à mourir et les ennuis à portée du premier client. Sans compter cette bande de petits cons qui n’arrêtent pas de l’emmerder. Chérif résiste autant que faire se peut. C’est un garçon plutôt sympa, son chef-vigile l’a à la bonne et les élèves de l’établissement  où il les surveillait pendant plusieurs années l’accueillent encore à bras ouverts. Jenny qui les accompagne n’est pas insensible à sa présence.

C’est déjà un portrait presque parfait que nous livre Marianne Tardieu dans un premier film mâture. Ancienne cadreuse et chef opératrice, elle met sa technique au service de ces instants de vie qui banalement ou indifféremment tricotent un quotidien sans grand horizon. Chérif se pose là, bien là, dans cette optique assez restreinte, cette courte focale qu’il espère voit s’agrandir en obtenant son diplôme d’infirmier.

une possible qui vive

Il bosse un peu pour ça, mais, plus prisonnier d’un système que d’un ghetto, il n’arrive pas à lâcher les amarres avec les copains de toujours. Ceux des embrouilles qui risquent maintenant de l’entraîner vers des contrées plus sombres. Alors un jour, contre l’assurance que les gamins cesseront de le harceler, il accepte de renseigner le caïd du coin sur la manière dont fonctionne le centre commercial …

C’est filmé assez sèchement, comme vit le héros, sans trop d’aspérités et beaucoup de secrets. Reda Kateb, de tous les plans, confirme la performance d’Hippocrate et l’avènement d’un excellent comédien. Sous l’œil presque amusé d’une autre révélation Adèle Exarchopoulos, dans un presque second rôle, mais un joli rôle quand même.

LES SUPPLEMENTS

  •  « Les gueules noires » de Rodolphe Bertrand, Marianne Tardieu (34 mn). Un moyen métrage sur un groupe d’autrefois qui reprend du collier. Ca sonne vrai, la vie de groupe, la tournée, la colère d’un homme, le leader qui ira jusqu’au bout. On est plus sur le mode documentaire, et seules les dix dernières secondes s’apparentent à un mode fictionnel. Bon si on aime la musique style révolte à fleur de peau, Wampas, punk en débord, ça se laisse voir.
  • « Les films de Jenny » de Cécile Rousset (50 secondes). Un brouillon d’animation
  • « Paul » de Cécile Rousset (6.40 mn). L’histoire de Paul illustrée, joliment. C’est sympa…
Un titre un peu ambigu, à multiples facettes et lectures possibles. Une fois le dénouement assumé, je ne sais pas si ce « qui vive » a de quoi alimenter l’aventure de Chérif. Un paumé solitaire au milieu des gens qui l’aiment pourtant bien et qu’il ne sait comment remercier. Chérif est vigile dans un grand centre commercial où les journées sont tristes à mourir et les ennuis à portée du premier client. Sans compter cette bande de petits cons qui n’arrêtent pas de l’emmerder. Chérif résiste autant que faire se peut. C’est un garçon plutôt sympa, son chef-vigile l’a à la…

Review Overview

Le film
Les bonus

 Chérif a des rêves à faire valoir, des vérités à assumer, mais prisonnier d’un système, plus que d’un ghetto il se retrouve souvent  en situation de porte à faux, un pied de chaque côté dans cette cité où il garde les rayons d’un centre commercial. Vigile pour l’alimentaire, il rêve de devenir infirmier. Pour son premier film Marianne Tardieu, ancienne cadreuse et chef opératrice va droit au but, filme sans fioriture et donne un portrait réaliste d’un homme inquiet de son avenir Reda Kateb confirme après « Hippocrate » qu’il est en train de prendre sa place dans la belle galerie des comédiens français.

Avis bonus Un moyen métrage sur un groupe sur le retour, et deux petits films d'animation. Rien à voir avec le film, mais au moins l'effort est méritoire.

User Rating: Be the first one !
Qui VIVE (DVD) de Marianne TARDIEU
Date de sortie du DVD : 18 March 2015
Format : Couleur, PAL
Studio : France Télévisions Distribution
Duree : 83 minutes

PRIX : EUR 8,09 (Prix de depart : EUR 10,02)

Voir aussi

« Live by night » de Ben Affleck. Critique cinéma

A trop piétiner l'empreinte de ses aînés, ça fait mal