Accueil » A la une » « L’idiot » de Georges Lampin. Critique dvd

« L’idiot » de Georges Lampin. Critique dvd

  • Date de sortie du DVD : 19 novembre 2019
  • Acteurs : Gérard Philipe, Edwige Feuillère
  • Réalisateurs : Georges Lampin
  • Studio : Doriane Films
  • Durée : 95 minutes

L’histoire :  1870. De retour d’un long séjour en Suisse, l’idéaliste prince Lev Nikolaïevitch Mychkine revient à Saint-Pétersbourg. Sans ressources, il se rend chez la générale Epantchine, sa seule parente. Vite écœuré par l’hypocrisie de la haute société russe, le prince tente d’empêcher la belle Anastasia de se perdre aux mains du vil marchand Rogojine.

  • Film : 2.5 /5 ( en raison du son )
  • Bonus : 3.5/5

Comment adapter au cinéma une œuvre de 1000 pages, comment en restituer son âme et sa profondeur ? L’âme russe que Pierre Léon retrouve chez Dostoïevski en ne conservant de « L’idiot » qu’une scène éblouissante : la soirée mondaine que ce soi-disant simple d’esprit va chambouler.

Une vision tout à fait contemporaine pour ce réalisateur qui n’aura donc pas suivi l’adaptation de Georges Lampin en 1946, la première du genre. (1)

Le cinéaste signe là son premier film dans une version tout à fait classique et ordonnée.

Si l’esprit de la Russie d’Alexandre ( 1870 ) ne force pas vraiment la porte des immeubles cossues de la bourgeoisie et vieille noblesse de l’époque, le drame qui s’y joue demeure d’une exemplaire universalité.

Un idiot, dit-on, sous les traits d’un prince déchu, revient au pays pour s’y installer.  Plus candide que bêta, il bouleverse tranquillement l’ordre établi dans une aristocratie poussiéreuse et fielleuse. Jusqu’à se mêler des affaires de cœur d’une belle intrigante au passé douloureux.

Mise aux enchères, Anastasia rejoint un marchand sans scrupule que le jeune prince va tenter d’éloigner.

Romantisme suranné, tragédie assurée, Gérard Philipe endosse son premier grand rôle qui le porte aux nues. C’est une révélation nous rapportent les gazettes de l’époque, bien que sa compagne de plateau demeure la grande star du moment.

Edwige Feuillère joue sa partition à l’égale de son jeune partenaire et le couple embrase la littérature russe de manière très appliquée, relevant parfaitement le cynisme de cet univers aristocratique hypocrite et cupide.

Il est dit que la sortie dvd de ce film se fait dans le cadre  d’une nouvelle restauration et numérisation. Si l’image effectivement ne souffre guère des aléas du temps ( malgré des noirs parfois très denses ), le son par contre est souvent très métallique, voire détestable .

Il existe également une version Kurosawa

  • Un livret illustré (28 pages)

On y découvre des photos de tournage et de plateau, des maquettes de décors sur des textes de Gérard Bonal et de Maurice Périsset  et ceux  de Gérard Philipe, Georges Lampin, Georges Annenkov et Jacques Sigurd, en guise de témoignages.

On remarque au passage la fidélité de Gérard Philippe à Dostoïevski. Il interprète une nouvelle fois au cinéma le personnage principal d’un de ses  romans dans « Le joueur » , le film de Claude Autant-Lara en 1958.

Date de sortie du DVD : 19 novembre 2019 Acteurs : Gérard Philipe, Edwige Feuillère Réalisateurs : Georges Lampin Studio : Doriane Films Durée : 95 minutes L'histoire :  1870. De retour d’un long séjour en Suisse, l’idéaliste prince Lev Nikolaïevitch Mychkine revient à Saint-Pétersbourg. Sans ressources, il se rend chez la générale Epantchine, sa seule parente. Vite écœuré par l’hypocrisie de la haute société russe, le prince tente d’empêcher la belle Anastasia de se perdre aux mains du vil marchand Rogojine. Film : 2.5 /5 ( en raison du son ) Bonus : 3.5/5 Comment adapter au cinéma une œuvre de 1000 pages, comment en restituer son âme et sa…
Le film
Le bonus

"L'idiot" de Georges Lampin est la première adaptation cinématographique de l’œuvre de Dostoïevski. Tragédie romantique dans le milieu aristocratique russe du XIX, la vision de Lampin paraît fidèle au roman sans pour autant jamais percer l’âme russe que Dostoïevski a toujours su mettre en avant. L’atmosphère n’y est pas vraiment , même si le point de vue sur la bourgeoisie naissante et la noblesse décrépie resitue bien le contexte de l’époque. Avec le premier grand rôle au cinéma pour la révélation du moment Gérard Philipe. Il est dit que la sortie dvd de ce film se fait dans le cadre d’une nouvelle restauration et numérisation. Si l’image effectivement ne souffre guère des aléas du temps ( malgré des noirs parfois très denses ), le son par contre est souvent très métallique, voire détestable .

AVIS BONUS Un livret très intéressant sur le film et surtout ses à-côtés

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Manta Ray » de Phuttiphong Aroonpheng. Critique dvd .

Un OVNI comme on dit, complètement barré dans les étoiles …

Laisser un commentaire