Accueil » A la une » « L’homme du président » de Woo Min-ho. Critique dvd

« L’homme du président » de Woo Min-ho. Critique dvd

  • Sortie : 4 novembre 2020
  • RéalisateurWoo Min-ho
  • ActeursLee Byung-hun, Lee Sung-min, Kwak Do-won, Lee Hee-joon, Kim So-jin
  • LangueCoréen 
  • Sous-titres : : Français
  • Durée114 minutes
  • Studio  : Lonesome Bear

L’histoire : 1970, Corée . Le président Park  contrôle d’une main de fer la KCIA, l’agence de renseignements coréens. KIM Gyu-Pyeong, son commandant voit sa vie bouleversée lorsque l’ancien directeur de l’agence refait surface. Il connaît dit-il toutes les affaires louches du gouvernement. Alors que la tension monte, chaque parti dissimule son jeu …

  • Film :

D’après « KCIA Chiefs » le roman de KIM Choong-seek

1970. Corée. Depuis 17 ans au pouvoir, le président Park (Sung-min Lee) est de plus en plus contesté par la rue et au sein de son palais. La fuite de l’ancien directeur de la KCIA aux USA renforce sa méfiance . L’étau dictatorial se resserre.

Le nouveau chef des services secrets Kim Kyu-Pyeong (Lee Byung-Hun,) est tout à son service ( ils ont fait la révolution ensemble ), mais dans le respect des lois et des hommes que le président compte pour négligeables. 1 ou 2 millions d’individus sous les chars ne le font pas sourciller.

C’est l’un des conseils de son bras droit, Kwak, (Hee-joon Lee) le chef du service de la sécurité présidentielle, pousse au crime et affidé notoire.

Entre les deux hommes c’est une évidence le courant ne passe pas. Alternatif, il rythme les décisions présidentielles qui inquiètent les Américains. Le patron des renseignements modère leurs ardeurs, colmate les brèches grandes ouvertes par Kwak, jusqu’à la rencontre avec son prédécesseur exilé (Do-Won Kwak).

Il ne reviendra pas au pays, mais lui remet le fameux manuscrit de ses mémoires. La seconde copie est dans les mains de la CIA. Le président est soulagé et pourtant un magazine publie les meilleurs passages. Une fuite, une taupe, une troisième copie ?

Le nouveau chef des services secrets coréens reviendra rassuré de sa rencontre avec son prédécesseur exilé aux Etats-Unis…

Le réalisateur ne répond pas. Il y a trop d’arguments dans cette publication reliée à l’existence d’un possible réseau secret autour du président … Les événements se délitent d’eux-mêmes, la mise en scène est raccord.

Tendue, sans excès, elle prend à témoin les face à face provocateurs, les regards inquiets, les silences perdus dans ces pièces présidentielles sans âme où se trament complots et  petits meurtres entre amis. Qui va se découvrir le premier ? 

Effet boomerang . Paris est le décor d’un rebondissement du plus bel effet. Au centre des tractations, l’ancien patron des renseignements ,accepte de se livrer. La rencontre se déroule entre la salle de jeu d’un grand hôtel, une chambre et la Place Vendôme.

Désertée, plongée dans le noir, elle redouble de mystère et d’incertitude. Min-ho Woo a passé la surmultipliée, sans renier cet esprit du thriller politique aussi actif que réfléchi. L’esprit d’un film à la Tomas Alfredson,  d’un roman façon John Le Carré …

Mais cette fois l’issue est tout autre, fatale et criminelle. On ne refait pas l’Histoire, on la raconte. Min-ho est passé maître en la matière.

Sortie : 4 novembre 2020 Réalisateur : Woo Min-ho Acteurs : Lee Byung-hun, Lee Sung-min, Kwak Do-won, Lee Hee-joon, Kim So-jin Langue : Coréen  Sous-titres : : Français Durée : 114 minutes Studio  : Lonesome Bear L'histoire : 1970, Corée . Le président Park  contrôle d’une main de fer la KCIA, l’agence de renseignements coréens. KIM Gyu-Pyeong, son commandant voit sa vie bouleversée lorsque l’ancien directeur de l’agence refait surface. Il connaît dit-il toutes les affaires louches du gouvernement. Alors que la tension monte, chaque parti dissimule son jeu … Film : D’après « KCIA Chiefs » le roman de KIM Choong-seek 1970. Corée. Depuis 17 ans au…
Le film

Ils ont fait la révolution ensemble. Aujourd’hui, Park est le président de la Corée, Kim le chef des renseignements secrets. Celui-ci poursuit son combat, en toute loyauté pense-t-il quand il voit que son aîné, au cœur du pouvoir, en use et abuse de façon criminelle. «  Qu’avons-nous fait de notre révolution ? » interroge-t-il à un moment où les relations avec son supérieur se dégradent sous l’impulsion d’un bras droit plus que toxique. C’est la question centrale du film que le réalisateur conduit de manière exemplaire sur le mode du thriller politique. Très réfléchi donc, avec sa dose d’actions sans excès, mais d’une très grande habileté. Je recommande particulièrement la scène de la Place Vendôme à Paris, au moment d’une tractation particulièrement bien filmée. A l’image de ce film qui n’en fait jamais trop pour insuffler suspense et tension, avec des comédiens de la même trempe.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Ariane » de Billy Wilder. Critique Blu-ray

Si le film ne retient pas vraiment mon intention, les suppléments, aie, aie, aie, que du bonheur !

Laisser un commentaire