Accueil » Aventure » « Le secret de la pyramide » de Barry Levinson. Critique cinéma

« Le secret de la pyramide » de Barry Levinson. Critique cinéma

Synopsis: A Londres en 1870, le jeune John Watson fait son entrée dans une nouvelle école. Il y rencontre un autre adolescent à l'esprit de déduction très développé : un certain Sherlock Holmes. Très vite, Holmes et le futur docteur Watson se lient d'amitié...

La fiche du film

Le film : "Le Secret de la pyramide"
De : Barry Levinson
Avec : Nicholas Rowe, Alan Cox
Sortie le : 26/03/1986
Distribution : Carlotta Films
Durée : 109 Minutes
Genre : Aventure, Famille, Action
Type : Long-métrage
Le film

Entre le gentil Harry Potter et l’affreux Scrooge ( dans ce blog ) débarquant avec les grelots du Père Noël,le jeune public peut toujours s’intéresser aux aventures fantastiques de cet autre énergumène de la littérature adolescente :Sherlock Holmes en personne.
Le célèbre détective imaginé par Arthur Conan Doyle a connu une foultitude d’adaptations à l’écran mais cette fois le film de Barry Levinson ne s’approprie pas totalement la prose du romancier anglais. Nous assistons à la naissance du héros !
À Londres en 1870, le jeune John Watson rencontre un adolescent à l’esprit de déduction très développé : un certain Sherlock Holmes. Très vite, Holmes et le futur docteur Watson sont conduits à mener leur première enquête sur une série de meurtres étranges survenus à la suite d’hallucinations épouvantables.

LE SECRET DE LA PYRAMIDE 02

Retraçant les jeunes années de Sherlock Holmes et de son acolyte John Watson, le film est ainsi gentiment mené de péripéties en péripéties, avec l’humour britannique typique qui caractérise ce type de production. Et c’est pourquoi je pense à la série des Harry Potter, où la magie et la fantasmagorie se partagent des décors qui cette fois penchent plus sur l’univers de Scrooge. Il est aussi intéressant de noter qu’en 1982, le scénariste du film n’est autre que Chris Colombus qui par la suite aura beaucoup de succès avec le manche à balai de la sorcière pottérienne.

A l’époque où Barry Levinson tourne ce troisième film, je n’aurais pas forcément mis un kopeck sur l’avenir de ce cinéaste, qui ici fait preuve d’une mise en scène très conventionnelle et sans réelle surprise. Les comédiens jouent à l’unisson d’une direction assez caricaturale, comme sortis d’un beau livre d’images. Après quoi viendra le côté  » Indiana Jones » , référence au titre ( Spielberg a produit ce film )  avec des effets spéciaux  tout à fait réussis . Le coup du poulet roti ou du chevalier quittant son vitrail …

Admettons alors qu’il s’agissait de la fin d’un apprentissage qui deux ans plus tard donnera le formidable « Good Morning, Vietnam» avec Forest Whitaker, et Robin Williams, suivi immédiatement de «Rain Man » sur la relation entre un homme d’affaire et son frère handicapé, dans lequel il dirige Tom Cruise et Dustin Hoffman. Deux films que personnellement je recommanderais dans une dévéthèque. Comme quoi, la patience a du bon. Élémentaire mon cher Watson.


Entre le gentil Harry Potter et l’affreux Scrooge ( dans ce blog ) débarquant avec les grelots du Père Noël,le jeune public peut toujours s’intéresser aux aventures fantastiques de cet autre énergumène de la littérature adolescente :Sherlock Holmes en personne. Le célèbre détective imaginé par Arthur Conan Doyle a connu une foultitude d’adaptations à l’écran mais cette fois le film de Barry Levinson ne s’approprie pas totalement la prose du romancier anglais. Nous assistons à la naissance du héros ! À Londres en 1870, le jeune John Watson rencontre un adolescent à l’esprit de déduction très développé : un certain Sherlock…

Review Overview

Le film

Un samedi ou dimanche soir au coin du feu, on peut passer un bon moment . Le film me paraît plus intéressant quand on suit l'évolution de son réalisateur . Ah bon , c'était lui !

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« The Wall » de Doug Liman. Critique cinéma-Bluray

Un huis clos au grand air où l’air vient à manquer, haletant !

Un commentaire

Laisser un commentaire