Accueil » Les critiques » [Critique Cinéma] Kaboul kitchen
[Critique Cinéma] Kaboul kitchen

[Critique Cinéma] Kaboul kitchen

Synopsis: Dans le resto« Kaboul Kitchen »,tous les expatriés y viennent faire la fête. Quand la fille du patron débarque, Jackie ne la reconnaît pas et pour cause il ne l'a pas vue depuis 20 ans. Elle est venue faire de l'humanitaire. Lui est là pour faire du fric...

La fiche du Disque

Le film : "Kaboul Kitchen"
De : J.-P;Benes, Frédéric Berthe et Allan Mauduit
Avec : Alexis Michalik, Benjamin Bellecour,Gilbert Melki ,Simon Abkarian
Sortie le : 06 mars 2012
Distribution : StudioCanal
Durée : 312 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de Disque : 3
Le film

Après avoir vu les premiers épisodes  lundi dernier, je pense que je n’irais pas plus loin. Je sais, ce n’est pas très professionnel, mais je suis tellement atterré par ce désolant préambule,  que je préfère me consacrer à des films, qui méritent, une toute autre attention.

Comment un acteur de la trempe de Gilbert Melki ,a-t-il pu se fourvoyer dans un tel salmigondis, de clichés enfilés à la queue leu leu, sur un sujet aussi brûlant et délicat.

Soit la guerre en Afghanistan, vue du côté farniente. Un hôtel restaurant et sa piscine  (il existe réellement), avec sa cohorte de jolies femmes et d’alcool vendu sous le manteau. Les barbus n’apprécient pas, se liguent et se contredisent, quand d’autres intérêts contrarient leurs principes religieux.

En face, le patron, joue sur tous les tableaux, et règle problème après problème (mais que diantre est-il allé faire là-bas ?) jusqu’au jour où débarque une jeune femme qu’il ne reconnaît pas : sa fille ! Elle fait dans l’humanitaire, lui dans le négoce de basse-fosse.

Sur cette  rencontre explosive, le réalisateur donne le ton d’une comédie qui prend l’eau de toute part : gros plans répétés et insistants sur les accortes jeunes femmes, caricatures des personnages, et mise en scène à l’encan. C’est à qui donnerait le plus dans le plouf et la bouffonnerie, la palme revenant à un autre comédien, qui mérite beaucoup mieux. Dans la peau d’un militaire en quête d’élection, Simon Abkarian  est pitoyable. Il me fait penser au général imaginé sur un mode tout aussi grossier par Hergé. Ce n’est pas un compliment!

Après avoir vu les premiers épisodes  lundi dernier, je pense que je n'irais pas plus loin. Je sais, ce n'est pas très professionnel, mais je suis tellement atterré par ce désolant préambule,  que je préfère me consacrer à des films, qui méritent, une toute autre attention. Comment un acteur de la trempe de Gilbert Melki ,a-t-il pu se fourvoyer dans un tel salmigondis, de clichés enfilés à la queue leu leu, sur un sujet aussi brûlant et délicat. Soit la guerre en Afghanistan, vue du côté farniente. Un hôtel restaurant et sa piscine  (il existe réellement), avec sa cohorte de jolies…

Vue d'ensemble des tests

Le film

Résumé : Une comédie , paraît-il, qui à gros traits, caricature une situation, un pays, des hommes. Canal + nous avait habitué à mieux.

28

Kaboul Kitchen (DVD) de Gilbert Melki, Stéphanie Pasterkamp, Benjamin Bellecour, Alexis Michalik, Simon Abkarian

Date de sortie du DVD : 6 March 2012

Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL

Studio : Studiocanal

Duree : 339 minutes

PRIX : EUR 19,99 (Prix de depart : EUR 20,06)

2 commentaires

  1. …critique d’amateur pitoyable!! cette serie (que j’ai prit la peine de regarder dans son integralitée…)est une merveille melki est un acteur fabuleux ,et simon abkarian et pour moi une revelation….bandes d’amateur.

  2. un peu de lâcheté dans un monde de brut ne peut pas nuire à votre plaisir de cinéphile : vous avez aimé, et j’en suis très content. Respect!

Laisser un commentaire