Accueil » A la une » « Confession of murder ». Critique dvd

« Confession of murder ». Critique dvd

Synopsis: Après prescription des meurtres qu'il commit, Lee Du-Seok publie une autobiographie dans laquelle il les décrit dans les moindres détails. Le détective Choi, qui a enquêté quinze ans auparavant, repart en chasse à nouveau et Han Ji-Soo, dont la fille a été assassinée par Lee, réclame la vengeance. Pendant ce temps, un autre meurtrier apparaît, créant le doute sur la véritable culpabilité de Lee...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Confession of murder"
De : Jeong Byeong-gil
Avec : Park Shi-hoo, Jeong Jae-yeong, Jang Gwang, Jo Eun-ji, Kim Yeong-ae
Sortie le : 19 février 2014
Durée : 115 minutes
Film classé : 12 ans et plus
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film

Ce meurtrier est plus que machiavélique. Il est futé. Une fois la première minute de sa prescription écoulée, il lance son pavé dans la mare : un bouquin dans lequel il raconte tous ses exploits. La police confirme la véracité des faits, et le public s’emballe, le plus souvent fan des élucubrations du criminel.

Il a tué dix femmes, et ce sont les femmes qui courent ses dédicaces et se pâment sur son passage. Un scénario (bien écrit) que le flic  chargé à l’époque de l’enquête ne supporte pas vraiment. Il la reprend là où il l’avait laissée, avec ce simple petit détail : il connaît maintenant le coupable.

Voilà comment peut démarrer un film policier qui affiche son originalité. Les dés ne sont même plus pipés, ils sont jetés et Jeong Byeong-gil se fait  un malin plaisir à les renvoyer, face contre face, histoire de corser le débat. Les familles des victimes se joignent alors à cette partie de poker menteur, criant vengeance avec une telle rage que le pire est envisageable.

Le flic ne supporte pas le best-seller du meurtrier qui dédicace en toute impunité
Le flic ne supporte pas le best-seller du meurtrier qui dédicace en toute impunité

C’est sans compter sur  un réalisateur facétieux qui une fois son plein d’émotions et de coups de poing assurés n’hésite pas à diriger une poursuite grand-guignolesque, avec une ambulance qui fait du n’importe quoi. Ca l’amuse, mais le flic revient heureusement à ses fondamentaux pour arrêter ce petit jeu sans conséquence. Ceci dit, j’attendais un peu plus de la scène de la piscine infestée de serpents…Ou du  retournement de situation ,un peu attendu, certes , mais dont  l’unique intérêt est de relancer la machine .

De toute façon, quand l’action retombe , Jeong Byeong-gil a toujours des arguments à revendre à ses personnages dont il amplifie souvent les contours. Le policier interprété par Jae-yeong Jeong mérite son portrait en trompe l’œil ( est-il vraiment cette marionnette que lui font jouer son supérieur, les médias et le meurtrier ? ) tandis que le héros de ces dames est d’une beauté lisse et arrogante . Provocateur à souhait… comme le réclament les stéréotypes.

Il se joue des médias, et particulièrement de la TV dont le cinéaste nous fait une critique sans conséquence. C’est malheureusement du déjà vu et le doigt pointé sur la télé-réalité est du même tonneau : déterrer le corps d’une des victimes en direct, ça ne se fait pas. Mais c’est du cinéma, et ça le restera.

 

Ce meurtrier est plus que machiavélique. Il est futé. Une fois la première minute de sa prescription écoulée, il lance son pavé dans la mare : un bouquin dans lequel il raconte tous ses exploits. La police confirme la véracité des faits, et le public s’emballe, le plus souvent fan des élucubrations du criminel. Il a tué dix femmes, et ce sont les femmes qui courent ses dédicaces et se pâment sur son passage. Un scénario (bien écrit) que le flic  chargé à l’époque de l’enquête ne supporte pas vraiment. Il la reprend là où il l’avait laissée, avec ce simple petit…

Review Overview

Le film

Bien engagé sur la voie policière, ce film prend sur son dénouement des allures de n’importe quoi, renouant avec les traditionnelles courses poursuites, et les coups de poings sous la pluie. Le réalisateur a néanmoins assez de ressources pour piocher dans un scénario bien écrit, des portraits sans fioriture, de gangsters et de policiers. Au bout du compte, on ne s’ennuie pas, mais de là à y revenir. Je crois que c’est un premier film alors ne soyons pas trop sévères…

User Rating: Be the first one !
CONFESSIONS OF MURDER (DVD) de Jeong Byeong-gil
Date de sortie du DVD : 26 February 2014
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : France Télévisions Distribution
Duree : 115 minutes

PRIX : EUR 10,99 (Prix de depart : EUR 10,02)

Voir aussi

« La Taularde » de Audrey Estrougo. Critique cinéma-dvd

Le milieu carcéral va toujours aussi mal

Laisser un commentaire