Accueil » A la une » Coffret Mike de Leon. Tout un programme

Coffret Mike de Leon. Tout un programme

  • Coffret 8 films : 21 Mars 2023
  • Le film : »Kisapmata »
  • 29 mars 2023 en salle 
  • 1h 39min
  • Drame
  • Avec Vic Silayan, Charo Santos-Concio, Jay Ilagan

L’histoire : Dadong, policier à la retraite, apprend que sa fille unique, Mila, est enceinte et va se marier. Face à l’insistance du jeune couple, le père autoritaire accepte le mariage, à condition que son futur gendre paie une dot ridiculement élevée. Commence alors une série de demandes excessives de la part de Dadong, qui entend exercer sa domination de patriarche à tout prix…

  • Le film :

D’après l’œuvre de Nick Joaquin

L’un des cinq blu-ray du coffret propose « Kakabakaba ka ba? (Frisson) » de 1980 et « Kisapmata » tourné l’année suivante. Le jour et la nuit, du coq à l’âne. Ou la synthèse parfaite d’un réalisateur audacieux.

Le premier film est une parodie du genre espionnage, un brin loufoque, dont la mise en scène gonflée aux effets prévisibles nous rend ces pieds nickelés de moins en moins attrayants. Grotesques.

Changement de cap radical avec « Kisapmata » . Ou le supplice d’une femme et de sa fille auprès d’un homme qui les retient quasiment prisonnières sous leur propre toit. Quand la jeune femme se marie, le père entend conserver l’emprise sur sa « petite fille ».

Ce qu’il a toujours pratiqué, reléguant son épouse au rang de subalterne. Devant son gendre, l’homme ne change pas d’un iota. Il est le maître à la maison et le demeurera.

Ancien flic, mais toujours aussi con, il pose l’intransigeance comme une marque de respect. Mike de Leon le filme souvent de très près, bedaine rebondie, regard méchant. Il a fait vivre un enfer à sa femme. Il agit de la même manière avec ce couple qui à  peine marié, est déjà séparé. Comme enchaînée à son père, Mila n’ose lui répondre, encore moins le défier.

La séquence du bal de mariage ( assez longue ) est presque cruelle. L’homme dirige à nouveau tout,  l’issue sera plus que minable.

Au fil des événements, l’angoisse fait place à l’incompréhension, que le réalisateur distille par à-coups face à l’attitude de plus en plus ignoble du patriarche. Entre deux sourires de façade, le coup qui fait mal… Un calvaire, aux portes de l’enfer.

Le mal être est patent, dérangeant, la tension maximale, mais la force du récit, la puissances des images relèvent le défi . Si les protagonistes n’en sortent pas indemnes, le spectateur non plus !

  • « Mike de Leon- Portrait d’un cinéaste philippin »- De  Charles Tesson, critique et historien du cinéma. Nombreuses photos de plateau exclusives.
Coffret 8 films : 21 Mars 2023 Le film :"Kisapmata" 29 mars 2023 en salle  1h 39min Drame Avec Vic Silayan, Charo Santos-Concio, Jay Ilagan L'histoire : Dadong, policier à la retraite, apprend que sa fille unique, Mila, est enceinte et va se marier. Face à l’insistance du jeune couple, le père autoritaire accepte le mariage, à condition que son futur gendre paie une dot ridiculement élevée. Commence alors une série de demandes excessives de la part de Dadong, qui entend exercer sa domination de patriarche à tout prix... Le film : D'après l'œuvre de Nick Joaquin L’un des cinq blu-ray du coffret propose…
Le film

Carlotta met en lumière la filmographie de Mike de Leon qui dès la fin des années soixante-dix aborde des questions sociales et politiques à travers une filmographie qui recueille aussi bien des films de genre ou d’auteur. Drame psychologique, thriller politique, romance, film d’espionnage parodique, tout est bon chez de Leon. Aux extrêmes je retiens « « Kisapmata » . Ou l’enfer d’une femme et de sa fille auprès d’un homme qui les retient quasiment prisonnières sous leur propre toit. Quand la jeune femme se marie, le père entend conserver l’emprise sur sa petite fille. Elle n’est pas en reste sur ce comportement suspicieux les uns envers les autres face à cet homme pervers et ce gendre désemparé. La soumission des femmes, le patriarcat Mike de Leon évoque les Philippines comme un pays retranché dans ses traditions et incapable d’évaluer l’état du monde. Le climat familial angoissant participe à cette altération de la réalité. On a de plus en plus peur et ce qui devait arriver, arriva …

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Electra glide in blue » de James William Guercio . Critique Blu-Ray

Dans le genre indépendant, mais vraiment indépendant, c'est du hors norme; Et ça ne date pas d'hier

Laisser un commentaire