Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Le tribunal des flagrants délires » . Critique DVD

« Le tribunal des flagrants délires » . Critique DVD

C’est la première fois qu’un dvd reprend des épisodes de la célèbre émission de France-Inter. L’impertinence et l’humour au service d’un divertissement , on en redemande.

La fiche du DVD

Le film : "Le Tribunal des flagrants délires"
De : Claude Berri
Avec : Pierre Desproges, Luis Rego
Sortie le : 24/11/2009
Distribution : StudioCanal
Durée : 180 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 2
Le film

Pierre Doris est mort dans une indifférence quasi générale. Caustique, satirique, drôle , il cultivait l’humour noir aux petits oignons . Parmi ses plus fidèles élèves , Pierre Desproges profite d’une courte existence pour mettre à profit les enseignements du maître. Notamment sur France-Inter Desproges officiait dans l’un de ses plus fameux exercices : procureur de la république du Tribunal des Flagrants Délires .

Imaginé par Claude Villers en président bouffon ( «  mais je suis là pour vous enfoncer , mon brave » ) ce prétoire radiophonique, puis télévisé, est une  émission de divertissement totalement originale .  Elle se déroule dans une salle de tribunal , et respecte les codes de la magistrature .

tribunal-flagrants-delires_22okv_3hbh71

Il y a un avocat de la défense, Luis Rego, ex –Charlots , des gendarmes pour entourer le prévenu-vedette , et des témoins à charge et  à décharge, qui au passage poussent la chansonnette ( Tachan, Souchon, Voulzy … ) ou à l’image d’un Georges Conchon très inspiré pour venir en aide à son copain Jean Carmet, improvise une diatribe à l’égard du président .

C’est bon enfant, drôle, parfois sérieux quand Patrick Poivre d’Arvor alors au début de sa carrière défend avec une hargne inattendue sa profession et sa vision du monde . Depuis les p’tits cochons sont passés par là .

 

L’affaire peut aussi parfois tourner au vinaigre quand l’audience devient un  chamboule tout, animé par un Desproges des grands jours . Le diablotin sait y faire, Le Pen demeurant peut-être à ce jour la tête de turc d’honneur du prétoire radiophonique.

Pierre Desproges c’est un  spectacle à lui tout seul .Ses interventions inopinées, ne sont pas toujours maîtrisées, mais toujours volontaires pour épicer un discours lénifiant, déstabiliser un personnage suffisant, et faire rire à petit prix .

Une fois parti dans son réquisitoire à l’emporte pièce et fourre tout de tout ce qui lui passe par la tête, on se demande à le voir déchiffrer  ses feuillets ,combien de couplets acides et pugnaces vont encore nous faire rire .

Mais l’œil concupiscent, le sourire tendre et amical au coin des lèvres, il savait aussi nous dire combien il aimait les gens . Jean Carmet , ici baguenaudé par un discours complice, fournit une belle image . Tous les deux ils sont morts, mais tout là haut,c’est certain , ils en bandent encore .

  • Deux dvd , accusés Jean-Marie Le Pen, Patrick Poivre d’Arvor et Jean Carmet .Trois heures de programme, plus une heure de  bonus ( Stépane Guillon, Pierre Perret, François Rollin qui évoquent le Tribunal ).
Pierre Doris est mort dans une indifférence quasi générale. Caustique, satirique, drôle , il cultivait l’humour noir aux petits oignons . Parmi ses plus fidèles élèves , Pierre Desproges profite d’une courte existence pour mettre à profit les enseignements du maître. Notamment sur France-Inter où Desproges officiait dans l’un de ses plus fameux exercices : procureur de la république du Tribunal des Flagrants Délires . Imaginé par Claude Villers en président bouffon ( «  mais je suis là pour vous enfoncer , mon brave » ) ce prétoire radiophonique, puis télévisé, est une  émission de divertissement totalement originale .  Elle se déroule dans une…

Review Overview

Le film

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Désigné coupable » de Kevin MacDonald. Critique cinéma-dvd

L’incroyable histoire vraie d’un combat acharné pour la survie et les droits d’un homme. Magistrale !

Laisser un commentaire