Accueil » A la une » « L’adieu à la nuit » de André Téchiné. Critique cinéma-dvd

« L’adieu à la nuit » de André Téchiné. Critique cinéma-dvd

Synopsis: Muriel est folle de joie de voir Alex, son petit-fils, qui vient passer quelques jours chez elle avant de partir vivre au Canada.  Intriguée par son comportement, elle découvre bientôt qu’il lui a menti. Alex se prépare à une autre vie. Muriel, bouleversée, doit réagir très vite…

La fiche du film

Le film : "L'Adieu à la nuit"
De : André Téchiné
Avec : Catherine Deneuve, Kacey Mottet Klein
Sortie le : 24/04/2019
Distribution : Ad Vitam
Durée : 103 Minutes
Genre : Drame
Type : Long-métrage
Le film
  • Sortie DVD : 21 août

« Le Ciel attendra »  nous dit Marie-Castille Mention-Schaar. « L’adieu à la nuit » répond André Téchiné . Le ton change, mais le sujet demeure : l’embrigadement puis la radicalisation d’une jeunesse française en quête de nouveaux repères.

Exclu d’une cellule familiale décimée par la mort de la mère et le départ lointain de son père, Alex est prêt pour son grand saut dans la spiritualité du vide. Peut-être pas l’inconnue totale, mais un flou savamment entretenu par son recruteur qui, aux moments opportuns, le ramène toujours aux fondamentaux de sa conversation à l’Islam.

Alex a déjà franchi des étapes. Il lui reste à saluer sa grand-mère chez qui il établit un dernier camp de base, ultimes préparatifs à son départ pour la Syrie. Le Canada, la rassure-t-il. Elle dirige un centre équestre d’où le garçon contrôle encore quelques détails, en compagnie de Lila que la grand-mère a toujours considéré comme sa fille.

Lila cache bien son jeu, et Alex, ses projets. Leur révélation est une catastrophe pour la dame que Catherine Deneuve incarne avec  maestria . Tout au fil du combat de Muriel, elle va mesurer la force de son personnage pour le conduire aux extrêmes de la douleur et de la résolution.

Un couple se reforme.

Téchiné l’accompagne, cette belle maîtresse, comme un vieil amant au soir de leurs retrouvailles. Et le regard qu’il pose sur la jeunesse est tout aussi éloquent. Oulaya Amamra dans la peau de Lila a le juste répondant pour défier la stature de ce petit bout de femme auréolée par des exploits encore bien incertains.

Alex les redoute, héros sombrement posé sur cette histoire qui ne lui ressemble pas. Ambigü, malheureux c’est un garçon qui trouve chez Kacey Mottet Klein, une force et une maturité exceptionnelle. KMK a plus d’un atout dans son talent pour régler les conflits multiples qui l’animent.

Ils sont ceux de toute une famille que le réalisateur nous a présentée sans la nommer, universelle et singulière, raisonnée et pourtant à jamais à l’abri d’un décrochage, d’une dérive, d’un hoquet de la vie.

Pour y mettre fin, Muriel est prête à tout . Et sans jamais en faire de trop, Téchiné valide par une écriture soignée et une mise en scène très sensible, la conduite de cette femme plus qu’aimante.

  • Il n’y a pas de bonus
Sortie DVD : 21 août "Le Ciel attendra"  nous dit Marie-Castille Mention-Schaar. « L’adieu à la nuit » répond André Téchiné . Le ton change, mais le sujet demeure : l’embrigadement puis la radicalisation d’une jeunesse française en quête de nouveaux repères. Exclu d’une cellule familiale décimée par la mort de la mère et le départ lointain de son père, Alex est prêt pour son grand saut dans la spiritualité du vide. Peut-être pas l’inconnue totale, mais un flou savamment entretenu par son recruteur qui, aux moments opportuns, le ramène toujours aux fondamentaux de sa conversation à l’Islam. https://www.youtube.com/watch?v=nuMl3QrRJAg Alex a déjà franchi…
Le film

Sur un sujet aussi particulier et délicat, celui de la radicalisation, André Téchiné vieux cheval de garde de notre cinéma hexagonal, reprend l’idée de Maire-Castille Mention-Schaar ( «  Le ciel attendra » ) pour nous emmener vers d’autres chemins tout aussi scabreux de l’embrigadement de la jeunesse. Le héros est cette fois résolu. Libéré pense-t-il de toute famille il va pouvoir librement accomplir sa mission biblique et mortifère. C’est sans compter sur la dernière personne qui lui reste au monde, une grand-mère prête à tout pour contrecarrer ses projets. Sans jamais en faire de trop, Téchiné valide par une écriture soignée et une mise en scène très sensible, la résolution de son projet qui est de mettre en garde ouvertement contre toute idée d’exil vers la mort programmée. Pour conserver à son propos la mesure et la raison, il donne à ses comédiens une palette d’interprétation dont ils usent avec maestria. Catherine Deneuve, Oulaya Amamra ,Kacey Mottet Klein : ils étaient fait pour jouer ensemble.

User Rating: 3.63 ( 2 votes)

Voir aussi

« Le Gangster, le flic et l’assassin » de Lee Won-Tae. Critique cinéma

 Un tueur en série. Le flic rêve de le voir derrière les barreaux, le truand veut le voir mourir. Ils vont s'unir ! Mortel !

2 Commentaires

  1. Epoustouflant ! A voir et à faire voir: une partie de notre société est confrontée, malheureusement, à l’embrigadement de nos jeunes dans le terrorisme, essayer d’en comprendre le mécanisme est important, ce film nous en montre la partie la plus difficile à savoir le départ du pays avec toutes les espérances en une vie soi-disant meilleure.
    Téchiné fait du lourd, Deneuve sublime , les 3 jeunes sont convaincants.
    Film douloureux, mais l’épisode de la photo redemandée, des cèpes au repas nous font entrevoir une lueur d’espoir…
    Téchiné a choisi 3 jeunes différents de par la naissance, mais dont le point commun est une faiblesse (orphelin ou perte d’une mère), une adulte qui se bat et tente le tout pour le tout.
    Que ferions-nous si cela nous arrivait?

Laisser un commentaire