Accueil » A la une » « C’est arrivé près de chez vous » de Remy Belvaux, Andre Bonzel et Benoît Poelvoorde. Critique dvd-cinema

« C’est arrivé près de chez vous » de Remy Belvaux, Andre Bonzel et Benoît Poelvoorde. Critique dvd-cinema

Synopsis: Ben gagne sa vie et celle des autres en tuant pour son compte, au quotidien. Il tue les retraités, les facteurs ou autres petites gens, mais jamais les grosses fortunes, afin d'éviter de se faire remarquer. Ben accepte qu'une équipe de tournage le suive et, l'amitié se developpant, l'équipe devient de plus en plus complice...

La fiche du DVD

Le film : "C'est arrivé près de chez vous"
De : Remy Belvaux, Andre Bonzel
Avec : Benoît Poelvoorde, Jacqueline Poelvoorde-Pappaert
Sortie le : 04 aout 2009
Distribution : Universal Pictures
Durée : 92 minutes
Film classé : 12 ans et plus
Nombre de DVD : 1
Le film
  • Nouvelle sortie en salles : 09 Novembre 2022
  • 1992 . Festival de  Cannes, Prix SACD, de la critique internationale, et prix spécial de la jeunesse.

« Pigeon, oiseau à la grise robe, Dans l’enfer des villes à mon regard tu te dérobes, Tu es vraiment le plus agile! »

Un film polémique, scandaleux, incompris. A sa sortie en 1992, il suscite la controverse, autour d’un acteur bien connu… dans sa famille . Un certain Poelvoorde devant et derrière la caméra, en compagnie de Rémy Belvaux ( le frère de Lucas )  .

Cinéma-vérité, caméra à l’épaule, elle suit au plus près les pérégrinations d’un tueur en série .

Un reportage sur l’individu  qui entre deux cours de lestage de corps , et l’assassinat d’un facteur ( en début de mois pour les pensions des petits vieux , c’est la tradition  ) rend visite à sa famille, gentille comme tout et même serviable .

Le procédé scénographique  nous impose l’intimité d’un salopard que l’on prend peu à peu en affection. Sa propension à flinguer tout ce qui bouge mise à part, sa philosophie de la vie peut s’entendre. Sur l’aménagement urbain et la politique sociale des quartiers , son discours mérite son pesant de 22 long rifle .

Le choc des images est énorme, insupportable. La scène de viol est immonde. Mais loin de la provocation il me semble que l’on assiste  à un processus qui inverse les codes du 7 ème art , alors bien faux culs .

Sous couvert de la fiction on raconte la même chose, sans déranger qui que ce soit . Voir Tarantino, ou  « Tueurs nés » d’Oliver Stone , réalisé deux ans plus tard, que je ne supporte pas du tout . Je pense aussi à « Dead man’s shoes » de Shane Meadows.

Le spectateur, devient témoin, voire complice d’une histoire qui fait les gros titres .Pour réfléchir différemment sur ce quotidien sordide, et morbide, mais tellement …quotidien à la une des journaux. Le côté hilarant du personnage joué par Poelvoorde n’éclipse pas le fond du problème  : acceptons nous au jour le jour  d’être , inconsciemment, presque naturellement,  des voyeurs complaisants , de situations révoltantes ?

La sortie du film à nouveau sur grand écran relancera-t-elle le débat ? La vie continue. Les salauds courent toujours les rues , et les barres HLM s’alignent encore comme autant d’incongruités à la dignité humaine. Près de chez nous. Tous les jours.

Nouvelle sortie en salles : 09 Novembre 2022 1992 . Festival de  Cannes, Prix SACD, de la critique internationale, et prix spécial de la jeunesse. « Pigeon, oiseau à la grise robe, Dans l'enfer des villes à mon regard tu te dérobes, Tu es vraiment le plus agile! » Un film polémique, scandaleux, incompris. A sa sortie en 1992, il suscite la controverse, autour d’un acteur bien connu… dans sa famille . Un certain Poelvoorde devant et derrière la caméra, en compagnie de Rémy Belvaux ( le frère de Lucas )  . Cinéma-vérité, caméra à l’épaule, elle suit au plus près les pérégrinations…

Review Overview

Le film

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Saint-Omer » d’Alice Diop. Critique cinéma

Après le sacre de Venise, en route pour les Oscars, mais la route me paraît bien longue

7 Commentaires

  1. Et coté bonus, ça donne quoi?

  2. Nada, mais que fallait-il rajouter après un tel choc ? Une interview de Benoît Poelvoorde , 17 ans après ?
    Le making of ? Il est me semble-t-il déjà intégré au film, à son processus de réalisation … J’aime beaucoup
    les suppléments, mais cette fois je m’en passe sans problème .

  3. hum, ça me laisse perplexe, j’ai trente ans, je ne connais ce film que par ouie dire
    mais quel intérêt de le ressortir en dvd
    malgré tous vos arguments, je ne le regarderais pas encore cette fois ci
    et faut-il en faire de la publicité?

  4. 1) Il ne faut pas confondre information et publicité
    ce blog est tout à fait indépendant de qui que ce soit
    2 ) il ressort en dvd comme tous les films projetés dans les salles
    et aucune « nomenclature » ne spécifie le type de films pouvant devenir des dvd : heureusement !
    3) Enfin, personne ne vous oblige à l’acheter , effectivement , et c’est ce que vous allez faire
    tant mieux pour vous
    c’est ainsi que l’on vit en démocratie
    4 ) Un conseil : que cela ne vous décourage pas :continuez à visiter ce blog , ça me fait très plaisir !

Laisser un commentaire