Accueil » A la une » « Run » de Philippe Lacôte . Critique cinéma – dvd

« Run » de Philippe Lacôte . Critique cinéma – dvd

Synopsis: Run vient de tuer le Premier ministre de son pays. Il avait pris le visage et les vêtements d’un fou, errant à travers la ville. Pendant qu’il fuit, son passé lui revient. Son enfance avec maître Tourou quand il rêvait de devenir faiseur de pluie, ses aventures avec Gladys la mangeuse et son passé de milicien en tant que Jeune Patriote, au cœur du conflit politique et militaire en Côte d’Ivoire.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Run"
De : Philippe Lacôte
Avec : Abdoul Karim Konaté, Isaach De Bankolé, Reine Sali Coulibaly, Abdoul Bah, Alexandre Desane
Sortie le : 21 avril 2015
Distribution : BAC Films
Durée : 100 minutes
Film classé : Accord parental souhaité
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Le bonus

Comme il faut se méfier de l’eau qui dort, sous l’apparence de la nonchalance  et d’une culture bien différente, certains films vous interpellent, juste par une ou deux images plus intrigantes que les autres.

Un rite africain par exemple, une symbolique  évidente au fur et à mesure que le propos prend l’ampleur d’une véritable histoire. Celle de Run, gamin bringuebalé par les circonstances d’une vie qu’il n’aura jamais vraiment choisie. On le voit au début du film assassiner un homme politique. L’aboutissement d’une dérive idéologique malmenée par les circonstances qui lui auront rarement été favorables.

Tel le sage de son village, Run veut devenir faiseur de pluie. Mais le maître qu’il vénère est lui-même défaillant et Run en fidèle disciple doit fuir. Un mode qu’il adoptera, sans le savoir bien évidemment, tout au long de son périple qui le mènera auprès d’une mangeuse professionnelle. Je ne connaissais pas cette activité qui après la sérénité de la campagne, heurte le regard et la compréhension.

Un homme vient d’être décapité, mais ce n’est rien devant l’opulence de cette dame qui se goinfre et s’empiffre, à pleines poignées de viandes et de riz. C’est insupportable  d’autant plus que l’intéressée, comme pour se défendre assure que  « les gens ne savent plus quoi faire avec l’argent dans ce pays ». Car pour assurer le show, Gladys se fait payer …

Les jeunes patriotes dans l'attente...
Run et les jeunes patriotes, dans l’attente…

Philippe Lacôte filme sans détour, cette Afrique aux contrastes saisissants qu’il traduit par un montage très abrupt, d’autant plus radical qu’il heurte aussi les consciences les moins averties. Run en fera une fois encore les frais débarquant par mégarde dans une réunion politique où l’on recrute de « jeunes patriotes ».

La révolte grandissante face aux étrangers qui conservent les richesses lui paraît un combat légitime, mais devant les exactions de son chef, « L’amiral », et ses déviances, son embrigadement lui apparait d’une telle servilité que sa révolte n’en sera que plus vaine …Run a depuis longtemps choisi son nom de baptême, symbole d’un pays en lutte permanente et sourde, en quête d’une identité réelle. C’est bien là son vrai problème !

  • Rencontre avec Philippe Lacôte (11.30 mn)

Le réalisateur est interviewé par Olivier Père, directeur de l’Unité Cinéma d’Arte.

La mangeuse. Son gagne-pain, des performance autour de la nourriture...
La mangeuse. Son gagne-pain, des performance autour de la nourriture…

« Je voulais parler de l’histoire de la Côte d’Ivoire, de ces vingt dernières années, et la trajectoire de ce pays à travers celui de mon héros Run, je me suis permis d’explorer cette phase à travers la fiction . (…) Mon écriture, c’est le collage, la mosaïque qui appellent différents genres, des éléments qui se mélangent. Je voulais une forme assez heurtée, assez chaotique, que l’on passe d’une harmonie à une vision assez déstructurée, c’était ma vision du pays. (…) Tout cinéaste a une responsabilité, en Afrique encore plus. Il faut que les africains produisent des images, ça fait 29 ans que la Côte d’Ivoire n’était pas à Cannes, il faut qu’un cinéaste soit nécessaire ».

Philippe Lacôte revendique aussi le côté politique de son film, par le biais de la narration à la manière des films de  Costa Gavras .Il s’explique sur le personnage de la mangeuse, qui aux yeux d’occidentaux peut paraître bien étrange. «  C’est une dimension métaphorique, une partie de la Cote d’Ivoire est complètement dans la décadence, mais elle a existé dans les années 80, c’était un homme ».

Comme il faut se méfier de l’eau qui dort, sous l’apparence de la nonchalance  et d’une culture bien différente, certains films vous interpellent, juste par une ou deux images plus intrigantes que les autres. Un rite africain par exemple, une symbolique  évidente au fur et à mesure que le propos prend l’ampleur d’une véritable histoire. Celle de Run, gamin bringuebalé par les circonstances d’une vie qu’il n’aura jamais vraiment choisie. On le voit au début du film assassiner un homme politique. L’aboutissement d’une dérive idéologique malmenée par les circonstances qui lui auront rarement été favorables. Tel le sage de son village,…

Review Overview

Le film
Le bonus

Pour parler des 10 années de crise qui ont agité la Côte d’Ivoire de 2000 à 2011, le réalisateur franco-ivoirien, déjà l’auteur d’un documentaire sur le sujet, adopte quasiment le ton de la légende , celle d’un gamin qui ne peut que choisir le chemin que le destin lui a tracé. Il se rêvait faiseur de pluie, sage donc et pacifique, et le voici au bout de la route aux prises avec les démêlés politiques des jeunes patriotes dont les exactions terrorisent la population. Deux extrêmes parfaitement analysés (avec une pointe de naïveté ) dans un film qui regarde la vérité en face et la restitue telle qu’elle ! Au début ça surprend et puis on se laisse gentiment embarquer.

Avis bonus Une rencontre avec le réalisateur

User Rating: Be the first one !
Run (DVD) de Philippe Lacôte
Date de sortie du DVD : 21 April 2015
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : BAC Films
Duree : 100 minutes

PRIX : EUR 9,99 (Prix de depart : EUR 9,98)

Voir aussi

« Fuocoammare, par-delà Lampedusa » de Gianfranco Rosi. Critique dvd

Berlinale 2016 Ours d’Or, Prix du Jury Œcuménique, Prix Amnesty International, Prix du Jury du …

Un commentaire

  1. Il faut quand même être honnête: même si quelques images sont étonnantes et nous montrent un monde que nous ne connaissons pas forcément, le film souffre d’un manque de rythme et d’acteurs parfois faibles. Le film affiche une ambition démesurée pour le talent du réalisateur, Philippe Lacôte.

Laisser un commentaire