Accueil » Les critiques » Critiques DVD » Je les ai vus, mais … Critique DVD
... je ne les ai pas vraiment aimés. Ou un peu, ou pas du tout . Mais peut-être qu'en y jetant un coup d'œil votre avis sera totalement différent. Alors, petite revue de stress.

Je les ai vus, mais … Critique DVD

... je ne les ai pas vraiment aimés. Ou un peu, ou pas du tout . Mais peut-être qu'en y jetant un coup d'œil votre avis sera totalement différent. Alors, petite revue de stress.

La fiche du DVD

Le film : "La Fille du RER"
De : André Téchiné
Avec : Émilie Dequenne, Michel Blanc
Sortie le : 01/02/2012
Distribution : UGC Vidéo
Durée : 101 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 1
Le film

«  La fille du RER » de André Techiné ( UGC )

C’est un fait divers qui s’est réellement passé . Une jeune femme a porté plainte pour agression raciale dans le RER. Hors, elle avait tout inventé, jusqu’aux croix gammées dessinées sur son corps et les estafilades à la joue .

Avant d’aborder vraiment l’histoire, André Téchiné, raconte par le menu le quotidien de Jeanne (Emilie Dequenne ) dans son pavillon de banlieue avec sa mère (Catherine Deneuve ) . Quand il entre dans le vif du sujet , on n’a déjà pas mal donné et l’intérêt en a pris un coup , surtout que le réalisateur ne se force pas pour aborder le fond du problème ( l’antisémitisme, le racisme, le mensonge, le pouvoir de la presse ) .

Les acteurs rament un brin, me semble-t-il à l’exception de Nicolas Duvauchelle , excellent sur toute sa partition.

Il est le petit ami de Jeanne dont le personnage prend corps une fois le mensonge engagé . Mais c’est déjà bien tard .

Aucun bonus.

«  Chéri » de Stephen Frears ( Pathé )

Sortie le 14 octobre

Avec  Michelle Pfeiffer (Léa de Lonval), Rupert Friend (Chéri, Fred Peloux), Kathy Bates (Charlotte Peloux), Felicity Jones (Edmée)

Si vous aimez Colette, vous avez déjà un bon point pour aborder cette adaptation dont le récit même me laisse un peu perplexe .

A  Paris au début du XXème siècle, Léa de Lonval  une courtisane aisée fréquente assidûment  le fils d’une ancienne consoeur, surnommé Chéri. Mais une fois les premiers ébats terminés, la maman aimerait bien marier son protégé.Les tourtereaux s’aperçoivent alors que leur idylle a pris un coup de sérieux auquel ils ne s’attendaient pas .19072599_w434_h_q80

Stephen Frears qui nous avait habitué au meilleur ne fait pas forcément le pire . Mais comme le tout est surjoué sa mise en scène très reconstitution d’époque s’en ressent et m’a lassé assez rapidement .

Les suppléments sont beaucoup plus intéressants ( making of, scènes coupées.. ) et surtout un portrait du réalisateur qui nous brosse en une petite heure merveilleuse  toute sa carrière . Et en reprenant ainsi le cours de sa filmographie , (Madame Henderson présente , The Queen , Les Liaisons dangereuses et surtout l’indispensable My Beautiful Laundrette ) on se dit que le bougre a mieux à faire que de lire Colette . 19.99€

«  Villa Amalia » de  Benoît Jacquot ( Pathé)

Sortie le 14 octobre

Sur le thème de l’abandon amoureux, conjugal, existentiel , pour moi c’est le flop intégral. Benoît Jacquot qui ne m’a jamais passionné en tant que cinéaste, devient ici pesant , insistant dans sa quête à vouloir tout dire, et surtout à bien nous faire comprendre que la dame a envie de tout quitter .19051680_w434_h_q80

C’est Isabelle Huppert, qui une fois remis de sa présidence cannoise ( mais moi pas ) joue toujours aussi bien , aux côtés de Jean-Hugues Anglade, à mon avis beaucoup trop discret au cinéma . Au fur et à mesure qu’il prend un peu d’âge, il se bonifie .

Les voici donc tous les deux dans cette histoire d’exil volontaire pour une terre encore inconnue . Mais avant que la dame quitte le monsieur ,  vieil ami d’enfance qu’elle n’avait pas revu depuis des lustres, le cinéaste piétine dans un délire petit bourgeois . On s’ennuie ferme et même une fois arrivée à destination, maison quasi abandonnée ,avec vue imprenable sur la mer, on se demande alors s’il ne serait pas plus utile de préparer ses prochaines vacances .

«  La fille du RER » de André Techiné ( UGC ) C’est un fait divers qui s’est réellement passé . Une jeune femme a porté plainte pour agression raciale dans le RER. Hors, elle avait tout inventé, jusqu’aux croix gammées dessinées sur son corps et les estafilades à la joue . Avant d’aborder vraiment l’histoire, André Téchiné, raconte par le menu le quotidien de Jeanne (Emilie Dequenne ) dans son pavillon de banlieue avec sa mère (Catherine Deneuve ) . Quand il entre dans le vif du sujet , on n’a déjà pas mal donné et l’intérêt en a pris…

Review Overview

Le film

User Rating: Be the first one !
La Fille du RER (DVD) de André Téchiné
Date de sortie du DVD : 1 February 2012
Format : Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : UGC Vidéo
Duree : 101 minutes

PRIX : EUR 9,99 (Prix de depart : EUR 9,99)

Voir aussi

« Vers un destin insolite sur les flots bleus de l’été » de Lina Wertmuller. Critique cinéma-Bluray

Le cinéma italien nous a habitués à des fanfaronnades des plus excentriques .Celle-ci y trouve …

3 Commentaires

  1. pas vu, pas pris , alors on fait quoi ce sooir ?

Laisser un commentaire