Accueil » A la une » « Jack l’éventreur : sur les traces du tueur » de Sebastian Niemann . Critique dvd

« Jack l’éventreur : sur les traces du tueur » de Sebastian Niemann . Critique dvd

  • Dvd: 20 mai 2021
  • RéalisateurSebastian Niemann
  • ActeursSonja Gerhardt, Falk Hentschel, Nicholas Farrell, Sabin Tambrea, Peter Gilbert Cotton
  • LangueAllemand, Français
  • Sous-titres  : Français
  • Durée : 97 minutes
  • Studio  : Condor Entertainment

 

L’histoire : Londres, 1888. Une série de meurtres sauvages secoue le quartier White Chapel. Scotland Yard trouve le coupable idéal : Jakob Kosminski, le jeune assistant du photographe qui couvre ces faits-divers. Mais sa sœur, Anna, n’y croit pas.

 

  • Film

Parmi les adaptations cinématographiques, l’éventreur de Londres tient la tête. Une bonne dizaine de versions à ce jour, à laquelle se joint désormais l’allemand Sebastian Niemann.

Un cinéaste adepte du film policier et du fantastique, genres concoctés pour le mener sur les traces du tueur, option retenue sur le papier face à la concurrence.

Malheureusement celle-ci a pris bien de l’avance et la tentative Niemann n’est qu’une redite appauvrie .

Le studio est omni présent et son élaboration technique donne l’impression d’un maquillage forcené. Léger sépia en forme de cartes postales d’époque … Comme un parfum de feuilleton d’autrefois, l’originalité en moins.

Sur l’argumentaire, la sœur du présumé coupable décide de reprendre l’enquête là où en réalité elle n’a jamais démarré. Ce qui attise l’attention du spectateur très vite refroidi par une narration assez classique, voire banale quand le sujet se prête à bien d’autres évolutions.

On  retient alors l’époque de toutes les nouveautés, des expériences neuropsychiatriques au premières images du cinéma, et les méthodes récentes de la criminologie.

A part ça, le réalisateur suit à la lettre les recommandations des maîtres du suspense, les coups d’œil entendus, pour diriger les soupçons sur les protagonistes qui côtoient la pauvre Anna.

Sonja Gerhardt tire parfaitement son épingle du jeu au milieu d’une kyrielle de comédiens dont Sabin Tambrea, réservé et ambigu (c’est le rôle ) et Nicholas Farrell un peu emprunté lui aussi dans son personnage tout aussi insaisissable .

J’ose à peine parler du policier chargé de protéger la belle Anna. Le jeu simpliste pour ne pas dire atone de  Falk Hentschel me fait douter d’une quelconque direction d’acteurs…

Dvd: 20 mai 2021 Réalisateur : Sebastian Niemann Acteurs : Sonja Gerhardt, Falk Hentschel, Nicholas Farrell, Sabin Tambrea, Peter Gilbert Cotton Langue : Allemand, Français Sous-titres  : Français Durée : 97 minutes Studio  : Condor Entertainment   L'histoire : Londres, 1888. Une série de meurtres sauvages secoue le quartier White Chapel. Scotland Yard trouve le coupable idéal : Jakob Kosminski, le jeune assistant du photographe qui couvre ces faits-divers. Mais sa sœur, Anna, n'y croit pas.   Film :  Parmi les adaptations cinématographiques, l’éventreur de Londres tient la tête. Une bonne dizaine de versions à ce jour, à laquelle se joint désormais l’allemand Sebastian Niemann. Un…
Le film

Enième version des méfaits de l’éventreur de Londres qui à la fin du XIX ème siècle égorge à tour de bras, des femmes prostituées. L’originalité ici : la sœur du prétendu coupable se charge de ramener tout le monde à la raison. Ce qui parait intéressant tourne très vite en rond, le réalisateur se chargeant de reprendre les stéréotypes de ses prédécesseurs dans une production qui apparemment manquait de moyens. Ca sent beaucoup le studio et les raccords de décors. La distribution est assez chaotique,  Sonja Gerhardt exceptée et prometteuse pour des rôles plus affirmés.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Basic Instinct » de Paul Verhoeven. Critique cinéma

On le revoit volontiers avec plaisir cette semaine au cinéma , interrogatoire policier frissonnant et frissons hitchcockiens en prime

Laisser un commentaire