Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Michel Petrucciani » de Michael Radford. Critique dvd

« Michel Petrucciani » de Michael Radford. Critique dvd

Synopsis: C’est une formidable leçon d’enthousiasme et de vitalité qui est donnée à travers ce portrait de Michel Petrucciani, n’hésitant pas à casser les mythes, et ne laissant de côté aucune facette du prodige,même les plus sombres de ce fabuleux pianiste de jazz.

La fiche du Disque

Le film : "Michel Petrucciani"
De : Michael Radford
Avec : Michel Petrucciani,Lionel Belmondo, Jacques Bonnardel, Aldo Romano...
Sortie le : 07 février 2012
Distribution : Editions Montparnasse
Durée : 99 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de Disque : 1
Le film

Je ne pense pas qu’un biopic, un jour, soit réalisé sur Michel Petrucciani. Pour des raisons évidentes, mais la première n’est pas sa petite taille. Ce documentaire a simplement déjà tout dit, de si belle manière, qu’en rajouter serait superflu.

On le découvre, dès sa plus tendre enfance ( naissance 28 décembre 1962 ) , malmené par cette maladie qui, au moindre écart lui brise les os. Mais il a toujours refusé de se complaire dans la souffrance, porté par un insatiable appétit de vivre par le jazz. Cloîtré dans le cocon familial, des musiciens semi professionnels obsédés par les classiques du Modern Jazz, il vit entouré par la musique de Miles Davis, Django Reinhardt, Art Tatum… A trois ans, il chante la plupart de leurs chansons, et quand il donne son premier concert à treize ans, en compagnie du trompettiste américain Clark Terry, la légende est en marche.
Selon son père, c’est en effet par hasard qu’il accompagnera le célèbre musicien, mais pour d’autres témoins, Michel Petrucciani était bien prévu à l’affiche de cette soirée.

Qu’importe l’histoire est belle et le talent indéniable. Tous les témoignages vont dans ce sens : une rencontre avec l’artiste, et le génie éclatait, dans toute sa simplicité. « On ne se rendait pas compte de son handicap ». On le voit plaisanter au restaurant, faire le pitre dans sa cuisine et surtout faire des gammes sur tous les pianos du monde entier.

Sa famille, ses ex (dont Isabelle qui l’aurait enfermé dans son appartement parisien pour lui éviter d’aller voir d’autres filles …),de nombreuses personnalités du monde de la musique et du jazz, alimentent ainsi des images d’archives publiques et privées souvent inédites, que le réalisateur anglais Michael Radford  met en scène de manière très éloquente.

« C’était un méridional, il fallait diviser par dix tout ce qu’il racontait »  mais tout ce qu’il racontait était vrai , comme cette première rencontre avec Charles Lloyd, qui avait alors décidé d’arrêter définitivement de jouer du saxo.Après avoir entendu le pianiste français, il reprit le chemin des studios.

 «  Il avait tout intégré, il avait tout au fond de lui » dira-t-il, plus tard. L’artiste n’a pas encore vingt ans, et l’aventure américaine lui tend alors les bras. De l’Europe au Etats-Unis, il va  construire un parcours hors du commun, devenant le premier non-américain à signer sur le label mythique Blue Note. Ses interviews sont d’ailleurs ici le plus souvent en anglais. Sauf, peut-être, quand il parle des femmes, dont il ne pouvait se passer. Cet artiste hors du commun, voulait seulement «  marcher sur la plage, avec une femme à ses côtés ».

Une carrière fulgurante stoppée par une disparition prématurée.

Je ne pense pas qu’un biopic, un jour, soit réalisé sur Michel Petrucciani. Pour des raisons évidentes, mais la première n’est pas sa petite taille. Ce documentaire a simplement déjà tout dit, de si belle manière, qu’en rajouter serait superflu. On le découvre, dès sa plus tendre enfance ( naissance 28 décembre 1962 ) , malmené par cette maladie qui, au moindre écart lui brise les os. Mais il a toujours refusé de se complaire dans la souffrance, porté par un insatiable appétit de vivre par le jazz. Cloîtré dans le cocon familial, des musiciens semi professionnels obsédés par les classiques…

Review Overview

Le film

User Rating: Be the first one !
Michel Petrucciani (DVD) de Michael Radford
Date de sortie du DVD : 7 February 2012
Format : Noir et blanc, Couleur, Plein écran, Cinémascope, PAL
Studio : Editions Montparnasse
Duree : 99 minutes

PRIX : EUR 20,00 (Prix de depart : EUR 15,00)

Voir aussi

« Vers un destin insolite sur les flots bleus de l’été » de Lina Wertmuller. Critique cinéma-Bluray

Le cinéma italien nous a habitués à des fanfaronnades des plus excentriques .Celle-ci y trouve …

Laisser un commentaire