Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Les parents terribles » de Jean Cocteau.Critique DVD.

« Les parents terribles » de Jean Cocteau.Critique DVD.

Synopsis: Michel aime Madeleine et veut l'épouser, mais ses parents s'opposent à son mariage. En effet, Madeleine est la maîtresse du père de Michel et la mère de Michel, qui aime son fils plus que tout, ne souhaite qu'une chose : le garder à ses côtés. Léonie, la tante de Michel va alors tenter d'arranger cette drôle de situation...

La fiche du DVD

Le film : "Les Parents terribles"
De : Jean Cocteau
Avec : Jean Marais, Bray Yvonne De
Sortie le : 05/05/2010
Distribution : TF1 Vidéo
Durée : 101 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD : 1
Le film

Jean Cocteau, Jean Marais. Un couple, un duo, une légende. Une histoire de l’art gravée dans le marbre,indestructible.Une matière si peu friable que l’écorner paraît vain. Alors ce coup de canif que je porte risque de briser la lame, mais pas , surtout pas le mythe , inaccessible. Cocteau-Marais et vous pensez « La Belle et la bête ». C’est trois ans plus tard que les deux hommes se retrouvent sur le grand écran , pour l’adaptation d’une pièce de l’écrivain, « Les parents terribles ».

Une intrigue de boulevard. Le fils abandonne son premier et grand amour parce que son papa lui fait comprendre que la belle en connaît encore bien d’autres . Josette Day ,déjà sa partenaire dans le précédent film joue comme une potiche .Le papa en question y voit son intérêt ( mais lequel ? ) alors que la maman est toute heureuse d’accueillir à nouveau  le garçonnet dans ses jupes.

L’époque en est peut-être la cause , mais la façon dont joue Jean Marais est totalement ahurissante. Un benêt de 22 ans qui se ridiculise à la fois dans son rôle et la composition qu’il en fait. Ses relations, supposées incestueuses ,portent un tel maniérisme, qu’au ridicule cette fois s’ajoutent l’absurdité et le grotesque.Je n’y crois pas un instant et le comique de la situation (Tante Léo – Gabrielle Dorziat – qui a foutu la zizanie dans la famille veut rattraper sa funeste manigance) finit de m’achever.

Une mère quand même un peu particulière
Une mère quand même un peu particulière

Je ne sais pas ce que valait la pièce , mais Jean Cocteau devenu réalisateur utilise les mêmes artifices scéniques ,tout en huis clos, pour conduire son petit monde derrière la caméra. Il n’a rien changé à la distribution théâtrale, et quand on lui adjoint un premier assistant, il le vire très vite, agaçé par ses remarques techniques. Il s’agit du monteur du film qui aurait peut-être pu améliorer l’ensemble.

Claude Pinoteau ( « La boum », « Les Palmes de M. Schutz » ) raconte tout ça dans les suppléments .Second assistant sur le film, le voici propulsé par la grâce du renvoi, aux premières loges. Les bonus proposent également les essais des comédiens . On y voit déjà un Jean Marais les pieds dans le tapis, et , Yvonne de Bray , qui joue avec un aplomb remarquable la maman confidente , tantôt copine, tantôt coquine.

Mais tellement possessive qu’elle en devient odieuse.Son bonhomme a depuis longtemps baissé les bras, préférant aller voir ailleurs si l’air était plus respirable. Sous les traits de Marcel André , le personnage donne bien le ton de cette comédie gentiment cruelle, avec des parents pas si terribles et une Tante Léo plus sympa qu’elle voudrait le faire croire. Gabrielle Dorziat tire bien son épingle du jeu.

16.99 €


Mais aussi

  • « L’aigle à deux têtes » de Jean Cocteau ( TF 1 Video ). La reine d’un royaume décadent, est méprisée par son peuple. Stanilsas le poète, venu pour l’assassiner, parvient à rompre le maléfice qui l’emprisonne, et à lui redonner sa bonté naturelle. Ils tombent alors éperduement amoureux.Ensemble,ils décident de reprendre le pouvoir.

Un an après « La Belle et La Bête » ,en 1947,Cocteau retrouve son équipe, et Jean Marais, pour adapter une fois encore sa pièce de théâtre, avec à l’affiche deux grandes célébrités,Edwige Feuillere, et Silvia Monfort, alors qu‘Yvonne de Bray , est toujours de la distribution.

  • Les suppléments : Acessoires et aventures équestres, Claude Pinoteau, encore lui, mais cette fois en tant que régisseur général, se souvient.
Jean Cocteau, Jean Marais. Un couple, un duo, une légende. Une histoire de l’art gravée dans le marbre,indestructible.Une matière si peu friable que l’écorner paraît vain. Alors ce coup de canif que je porte risque de briser la lame, mais pas , surtout pas le mythe , inaccessible. Cocteau-Marais et vous pensez « La Belle et la bête ». C’est trois ans plus tard que les deux hommes se retrouvent sur le grand écran , pour l’adaptation d’une pièce de l’écrivain, « Les parents terribles ». Une intrigue de boulevard. Le fils abandonne son premier et grand amour parce que…

Review Overview

Le film

A l'occasion de l'ouverture de la maison de Jean Cocteau au public à Milly-la-forêt, " L'aigle à deux têtes" et " Les parents terribles" sortent en dvd.

User Rating: Be the first one !
Les Parents terribles (DVD) de Jean Cocteau
Date de sortie du DVD : 5 May 2010
Format : Couleur, Plein écran, PAL
Studio : TF1 Vidéo
Duree : 101 minutes

PRIX : EUR 6,90 (Prix de depart : EUR 6,90)

Voir aussi

« Les Enchainés » d’Alfred Hitchcock. Critique Bluray

Hitchcock, les années Selznick, l’un des quatre titres du coffret consacré à ce duo parfait

Laisser un commentaire