Accueil » Comédies dramatique » [Critique DVD] Le Bossu

Notice: Undefined index: tie_sidebar_pos in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/hssahifa/single.php on line 44

Notice: Undefined index: tie_post_head in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/sahifa/includes/post-head.php on line 4

Notice: Undefined index: tie_post_head in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/sahifa/includes/post-head.php on line 9

Notice: Undefined index: tie_post_head in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/sahifa/includes/post-head.php on line 14

Notice: Undefined index: tie_post_head in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/sahifa/includes/post-head.php on line 29

Notice: Undefined index: tie_post_head in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/sahifa/includes/post-head.php on line 36

Notice: Undefined index: tie_sidebar_pos in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/sahifa/includes/post-head.php on line 37
[Critique DVD]  Le Bossu

[Critique DVD] Le Bossu

Synopsis: Le Duc de Nevers assassiné, n'a le temps que de confier sa filleule au chevalier de Lagardère. Ceui-ci prend en charge son éducation et, afin de la garder loin des assassins du Duc, il la cache au sein d'une troupe de théâtre ambulant.


Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/hssahifa/functions.php on line 416

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/hssahifa/functions.php on line 418

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/hssahifa/functions.php on line 420

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/hssahifa/functions.php on line 422

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/hssahifa/functions.php on line 422

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/hssahifa/functions.php on line 424

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/hssahifa/functions.php on line 424

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/hssahifa/functions.php on line 426

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/hssahifa/functions.php on line 428

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/hssahifa/functions.php on line 430

Deprecated: Function ereg() is deprecated in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/hssahifa/functions.php on line 432

Notice: Undefined variable: output in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/hssahifa/functions.php on line 468

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Le Bossu "
De : André Hunebelle
Avec : Jean Marais, Bourvil, François Chaumette
Sortie le : 16 juin 2012
Distribution : Gaumont
Durée : 105 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

Je ne vois pas trop l’intérêt de ressortir un tel classique sans de réels suppléments. C’est toute la raison d’être d’un dvd, ici judicieusement employé. De l’origine du récit imaginé par Paul Féval, à toutes ses composantes historiques, les suppléments éclairent d’un jour nouveau, une réalisation aux couleurs  un tantinet délavées.

La mise en scène demeure épique, appropriée au sujet, bien agréable à regarder. Car  l’histoire est joliment racontée autour d’un tandem qu’il fallait à l’époque pouvoir imaginer : Jean Marais et André Bourvil. Une association qui enrichit les péripéties de notre Lagardère vengeur et de son serviteur aussi servile qu’attachant, jamais à une bêtise près pour tout faire capoter.

Image de prévisualisation YouTube

Je trouve que la direction d’acteurs laisse parfois à désirer, notamment sur les seconds rôles. La scène du marché espagnol serait un morceau de bravoure sans les hésitations de ses figurants qui posent plus qu’ils n’interprètent.

De très beaux duels et une vision de l’Histoire, légèrement amorcée (la première inflation, la spéculation naissante…) au milieu d’aventures picaresques constituent la charpente de ce film qui se laisse encore voir, malgré toutes ces réserves. Et le final est toujours aussi émouvant …

LES SUPPLEMENTS

  • Hunebelle ou le cinéma populaire (30 mn)

Il y est question de Jean Marais et de son état d’esprit au moment du tournage. Cocteau et son entourage ne comprennent pas qu’il se mette au film de cape et d’épée, mais le comédien tiendra bon et s’amusera beaucoup sur le plateau, où il effectue lui-même toutes les cascades. A ses côtés, Bourvil entretient d’excellents rapports avec Marais. «  Il n’y avait pas de concurrence » assure-t-on, sauf hors plateau lors des séances de dédicaces.

La seconde partie s’intéresse d’avantage au réalisateur, et à sa technique. Son assistant parle notamment de «  ses mouvements de caméra » pour lesquels parfois il passait une demi-journée avant d’obtenir ce qu’il souhaitait.

  • Paul Féval ou la malédiction du Bossu (24 mn)

Sarah Mombert, spécialiste du roman de cape et d’épée et Jean-Pierre Galvan auteur de «  Paul Féval, parcours d’une œuvre », racontent l’histoire de cet écrivain et de son roman qui devait être à l’origine uniquement une pièce de théâtre. Il est donc conçu pour la scène, de façon dramatique, ce qui permettra peut-être mieux ses adaptations à venir. Galvan décrit parfaitement les héros de Féval.

  • Le secret de la botte de Nevers (5 mn)

Claude Carliez  maître d’armes, une dizaine de films à son actif. Il nous dit tout de cette fameuse attaque : une véritable leçon d’escrime. Il est aussi figurant du film (l’homme en duel sur le toi avec Lagardère).

 

Je ne vois pas trop l’intérêt de ressortir un tel classique sans de réels suppléments. C’est toute la raison d’être d’un dvd, ici judicieusement employé. De l’origine du récit imaginé par Paul Féval, à toutes ses composantes historiques, les suppléments éclairent d’un jour nouveau, une réalisation aux couleurs  un tantinet délavées.

La mise en scène demeure épique, appropriée au sujet, bien agréable à regarder. Car  l’histoire est joliment racontée autour d’un tandem qu’il fallait à l’époque pouvoir imaginer : Jean Marais et André Bourvil. Une association qui enrichit les péripéties de notre Lagardère vengeur et de son serviteur aussi servile qu’attachant, jamais à une bêtise près pour tout faire capoter.

Image de prévisualisation YouTube

Je trouve que la direction d’acteurs laisse parfois à désirer, notamment sur les seconds rôles. La scène du marché espagnol serait un morceau de bravoure sans les hésitations de ses figurants qui posent plus qu’ils n’interprètent.

De très beaux duels et une vision de l’Histoire, légèrement amorcée (la première inflation, la spéculation naissante…) au milieu d’aventures picaresques constituent la charpente de ce film qui se laisse encore voir, malgré toutes ces réserves. Et le final est toujours aussi émouvant …

LES SUPPLEMENTS

  • Hunebelle ou le cinéma populaire (30 mn)

Il y est question de Jean Marais et de son état d’esprit au moment du tournage. Cocteau et son entourage ne comprennent pas qu’il se mette au film de cape et d’épée, mais le comédien tiendra bon et s’amusera beaucoup sur le plateau, où il effectue lui-même toutes les cascades. A ses côtés, Bourvil entretient d’excellents rapports avec Marais. «  Il n’y avait pas de concurrence » assure-t-on, sauf hors plateau lors des séances de dédicaces.

La seconde partie s’intéresse d’avantage au réalisateur, et à sa technique. Son assistant parle notamment de «  ses mouvements de caméra » pour lesquels parfois il passait une demi-journée avant d’obtenir ce qu’il souhaitait.

  • Paul Féval ou la malédiction du Bossu (24 mn)

Sarah Mombert, spécialiste du roman de cape et d’épée et Jean-Pierre Galvan auteur de «  Paul Féval, parcours d’une œuvre », racontent l’histoire de cet écrivain et de son roman qui devait être à l’origine uniquement une pièce de théâtre. Il est donc conçu pour la scène, de façon dramatique, ce qui permettra peut-être mieux ses adaptations à venir. Galvan décrit parfaitement les héros de Féval.

  • Le secret de la botte de Nevers (5 mn)

Claude Carliez  maître d’armes, une dizaine de films à son actif. Il nous dit tout de cette fameuse attaque : une véritable leçon d’escrime. Il est aussi figurant du film (l’homme en duel sur le toi avec Lagardère).

 


Notice: Undefined index: tie_review_total in /home/lheurede/public_html/wp-content/themes/sahifa/functions/theme-functions.php on line 1440

Je ne vois pas trop l’intérêt de ressortir un tel classique sans de réels suppléments. C’est toute la raison d’être d’un dvd, ici judicieusement employé. De l’origine du récit imaginé par Paul Féval, à toutes ses composantes historiques, les suppléments éclairent d’un jour nouveau, une réalisation aux couleurs  un tantinet délavées. La mise en scène demeure épique, appropriée au sujet, bien agréable à regarder. Car  l’histoire est joliment racontée autour d’un tandem qu’il fallait à l’époque pouvoir imaginer : Jean Marais et André Bourvil. Une association qui enrichit les péripéties de notre Lagardère vengeur et de son serviteur aussi servile qu’attachant,…

Vue d'ensemble des tests

Le film
Les bonus

Résumé : De très beaux duels, une vision de l’Histoire et des aventures picaresques constituent la charpente de ce film qui se laisse encore voir, malgré le poids des ans. Et le tandem Marais-Bourvil en guise de couronnement.

Avis Bonus : Des suppléments assez pédagogiques, mais tout ce que l’on y apprend est plutôt réjouissant. Et la botte de Nevers, ainsi expliquée, c’est du bonheur.

53

Le Bossu [Blu-ray] (Blu-ray) de André Hunebelle

Date de sortie du Blu-ray : 13 June 2012

Format : Couleur

Studio : Gaumont

Duree : 105 minutes

PRIX : EUR 19,99 (Prix de depart : EUR 20,06)

Laisser un commentaire