Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Allemagne, mère blafarde » de Helma Sanders-Brahms. Critique DVD

« Allemagne, mère blafarde » de Helma Sanders-Brahms. Critique DVD

Synopsis: Dans l'Allemagne des années 30, Hans et Lene se marient. Très vite, la guerre éclate. Hans est mobilisé et envoyé en Pologne. En l'absence de son époux, Lene met au monde une petite fille, Anna. Au moment de la débâcle, Lene est obligée de quitter sa maison détruite et de fuir avec sa fille. Toutes les deux doivent affronter la peur, les violences, les privations... Lorsque Hans revient, le couple s'est irrémédiablement décomposé et l'Allemagne n'est plus qu'un champ de ruines. Lene, malade, perd le goût de vivre...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Allemagne mère blafarde"
De : Helma Sanders-Brahms
Avec : Eva Mattes, Ernst Jacobi
Sortie le : 25 mars 2010
Distribution : Carlotta Films
Durée : 123 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film

Ce film de guerre  atteint des sommets de réalisme, sans jamais forcer le trait, ni accentuer l’atrocité d’un tel conflit. « Allemagne, mère blafarde » – le titre est extrait d’un poème de Bertolt Brecht – puise son origine dans les souvenirs que la réalisatrice a conservé de sa propre mère durant l’époque nazie et l’immédiat après-guerre.

Une petite fille raconte en voix off , puis de son regard faussement naïf, l’ histoire collective d’un pays en ruines rongé par le nazisme, mêlée à  son histoire personnelle.   » Je tombais sur un champ de bataille, quand on me détacha, Tant de choses à voir étaient déjà détruites ».L’entrelacement des deux histoires donne un récit d’une extrême violence , sans qu’une image ne vienne conforter ce point de vue ,sans qu’un dialogue n’alourdisse le propos . Bien au contraire , l’écriture est minimale, le souffle omniprésent.Helma Sanders-Brahms, suit « tout simplement » l’itinéraire tourmenté d’un jeune couple séparé par la guerre. En l’absence de son époux, Lene met au monde une petite fille, Anna. Au moment de la débâcle, elles  doivent   affronter la peur, les violences, les privations…

photo-Allemagne-mere-blafarde-Deutschland-bleiche-Mutter-1979-1

Une errance à la fois psychologique et physique filmée de manière fabuleuse  pour saluer  le retour des soldats sur un quai de gare d’une campagne désertée . Où au cœur d’un paysage enneigé , vide lui aussi de toute espérance.  Helma Sanders-Brahms filme de façon inhabituelle les visages , les rencontres et les adieux. Le hors cadre est privilégié ,et le regard extérieur d’une très grande signification.Ce qui accentue la tension énorme entre les protagonistes aux évolutions bien contradictoires. Mais aucun éclat ne chamboule la mise en scène.  Alors que tout n’est que cris, déchirements, abandons, c’est un film sublime dans le silence qui l’habite.

LES SUPPLÉMENTS

  • Entretien avec Helma Sanders-Brahms (11 mn). La réalisatrice revient, trente ans après, sur la genèse et la fabrication de son film, abordant notamment la signification du poème de Brecht et le choix de l’actrice principale.

Ce film de guerre  atteint des sommets de réalisme, sans jamais forcer le trait, ni accentuer l'atrocité d'un tel conflit. « Allemagne, mère blafarde » – le titre est extrait d’un poème de Bertolt Brecht – puise son origine dans les souvenirs que la réalisatrice a conservé de sa propre mère durant l’époque nazie et l’immédiat après-guerre. Une petite fille raconte en voix off , puis de son regard faussement naïf, l' histoire collective d’un pays en ruines rongé par le nazisme, mêlée à  son histoire personnelle.  " Je tombais sur un champ de bataille, quand on me détacha, Tant de choses à voir…

Review Overview

Le film

L'histoire d'une débâcle à travers l'errance d'une jeune mère et de sa fille dans l'Allemagne défaite. Un regard inhabituel sur la folie destructice, porté par une réalisatrice qui se souvient de ce que vécut sa propre mère. Un très grand film.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Vers un destin insolite sur les flots bleus de l’été » de Lina Wertmuller. Critique cinéma-Bluray

Le cinéma italien nous a habitués à des fanfaronnades des plus excentriques .Celle-ci y trouve …

Laisser un commentaire