Accueil » A la une » « Stronger » de David Gordon Green. Critique dvd

« Stronger » de David Gordon Green. Critique dvd

Synopsis: 15 avril 2013, Jeff Bauman encourage Erin qui court le marathon : il espère bien reconquérir celle qui fut sa petite amie. Il l’attend près de la ligne d’arrivée quand une bombe explose. Il va perdre ses deux jambes . Il va alors devoir endurer des mois de lutte pour espérer une guérison physique, psychologique et émotionnelle.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Stronger"
De : David Gordon Green
Avec : Jake Gyllenhaal, Tatiana Maslany, Miranda Richardson, Richard Lane Jr., Nate Richman
Sortie le : 21 juin 2018
Distribution : Metropolitan Vidéo
Durée : 119 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
le film
Les bonus
  • D’après  « O que Te Faz Mais Forte » de Jeff Bauman . – 

Autrefois, c’est la cavalerie qui flattait au générique de fin, le bon sens de l’Amérique. Son courage et sa fierté. Aujourd’hui, les victimes d’attentats prennent l’ascendant. A l’image de ce spectateur du marathon de Boston, amputé des deux jambes après l’explosion de la bombe, près de la ligne d’arrivée.

Après des moins de souffrance physique et morale, et de résignation,  Jeff Bauman va retrouver l’usage de ses mouvements. Et donner à son pays l’image de la résistance et de l’honneur.

David Gordon Green raconte son histoire sous les traits d’un Jake Gyllenhaal totalement habité par son personnage. L’interprétation sauve vraisemblablement le film d’un conformisme anesthésiant.

 

Malgré des débuts prometteurs autour d’une caméra instinctive qui ne s’appesantit jamais sur le drame. Elle quête, interroge, et rapporte des faits que le réalisateur assemble en ellipses évocatrices d’un climat exalté. Beaucoup d’énergie mal contenue et c’est le trop plein de bons sentiments et d’évocations patriotiques exacerbées.

Toute la famille est là, aux petits soins. La maman en fait des tonnes pour que son fiston soit reconnu comme le héros qu’il n’est pourtant pas. Jeff dans la douleur et la solitude veut simplement retrouver l’usage de la marche et sa petite copine qu’il était venu encourager au marathon. Leur relation était alors au plus bas.

 Erin ( Tatiana Maslany) veille désormais sur son compagnon avec soin et attention. Ce qui l’oppose à la maman que Miranda Richardson incarne elle aussi avec conviction. Elle est véritablement Patty qui impose l’image de son fils comme un emblème patriotique.

Avec une insistance particulière sur la chirurgie post-traumatique et l’environnement sanitaire indispensable à une telle pratique. Très peu pour moi , même si le scalpel et le bistouri, suivi de l’apprentissage des douches et des toilettes sont des éléments évidents du dispositif.

Si les effets à courts termes d’un tel événement sont ainsi posés, le scénario en occulte les raisons L’implication des poseurs de bombes ne se résume qu’à leur arrestation ou à leur mort, sans autre forme de procès.

L’Amérique était visée nous dit David Gordon Green. C’est à elle que revient le droit de présenter les faits à travers la solidarité et l’engagement d’un pays. Une belle image de vainqueur. L’Amérique triomphe toujours.

Opération chirurgicale, douche et toilettes, les victimes au cœur de l’attentat, tout y est…

LE SUPPLEMENT

  • « Devenir plus fort, les coulisses du film » ( 29 mn ). « On peut être héroïque sans être forcément un héros » résume le réalisateur qui a passé près d’un mois dans la famille de Jeff Bauman. « Son humour et sa douceur, ça vous frappe immédiatement » dit-il , alors que l’intéressé n’en revient toujours pas. «  Je ne croyais pas que ce film allait se faire et deux ans et demi plus tard, voilà. (… )  je ne voyais pas comment Jake allait m’incarner, il est plus beau, plus grand… ».

Jake Gyllenhaal avait la pression assure-t-il «  car il fallait lui faire honneur, j’étais nerveux à la première rencontre. Et ensuit il fallait rendre justice à la situation ». Le réalisateur raconte le film, sa préparation avec des gens de Boston recrutés pour jouer leur propre rôle …

Jake Gyllenhaal,Miranda Richardson et Tatiana Maslany

La séquence autour de l’entreprise de prothèses a été tournée dans les lieux mêmes et avec les patrons , les frères Martino…«  on n’a pas fait trop d’esbroufe, on espère ».

Idem avec les chirurgiens, docteurs, et thérapeute intégrés « sans scénario, ils disaient ce qu’ils avaient à dire dans ces moments-là » .

D’après  "O que Te Faz Mais Forte" de Jeff Bauman . -  Autrefois, c'est la cavalerie qui flattait au générique de fin, le bon sens de l’Amérique. Son courage et sa fierté. Aujourd’hui, les victimes d’attentats prennent l’ascendant. A l’image de ce spectateur du marathon de Boston, amputé des deux jambes après l’explosion de la bombe, près de la ligne d’arrivée. Après des moins de souffrance physique et morale, et de résignation,  Jeff Bauman va retrouver l’usage de ses mouvements. Et donner à son pays l’image de la résistance et de l’honneur. David Gordon Green raconte son histoire sous les traits…
le film
Les bonus

L’interprétation de Jake Gyllenhaal dans la peau du héros malgré lui est assez exceptionnelle pour donner au film une valeur, voire une importance qu’il n’a pas par ailleurs. Il raconte  l'histoire vraie de Jeff Bauman qui a perdu ses jambes lors des attentats du marathon de Boston en 2013. Un événement considérable qui renforce l’intérêt du film construit autour d’une Amérique revancharde et plutôt aveuglée par ce qui lui arrive. L’implication des poseurs de bombes ne se résume qu’à leur arrestation ou à leur mort, sans autre forme de procès. Autrefois, la cavalerie flattait au générique de fin le bon sens de l’Amérique. Son courage et sa fierté. Aujourd’hui les victimes d’attentats prennent l’ascendant. Après des mois de souffrance physique et morale, et de résignation,  Jeff Bauman va retrouver l’usage de ses mouvements. Et donner à son pays l’image de la résistance et de l’honneur. Il devient un emblème, une force, mais aussi un phénomène de foire invité dans tous les grands rendez-vous sportifs et populaires. Avec la mise en conditions des pratiques chirurgicales puis sanitaires à domicile, le réalisateur ne nous épargne rien et s’étale bien vainement sur une histoire dont le fond demeure d’une première importance. AVIS BONUS Dans les coulisses, immersion intéressante

User Rating: Be the first one !
Stronger (DVD) de David Gordon Green
Date de sortie du DVD : 21 June 2018
Format : PAL
Studio : Metropolitan Vidéo
Duree : 119 minutes

PRIX : EUR 11,99 (Prix de depart : EUR 15,05)

Voir aussi

« Girl » de Lukas Dhont. Critique cinéma

 Festival de Cannes 2018. Un certain regard : Caméra d’or et prix d’interprétation Victor Polster …

Laisser un commentaire