Accueil » A la une » « Rojo » de Benjamin Naishtat. Critique dvd

« Rojo » de Benjamin Naishtat. Critique dvd

  • Date de sortie du DVD : 7 novembre 2019
  • Acteurs : Dario Grandinetti, Alfredo Castro
  • Réalisateurs : Benjamin Naishtat
  • Audio : Espagnol
  • Sous-titres : Français
  • Studio : Condor Entertainment
  • Durée : 109 minutes

L’histoire : Argentine, 1975. Claudio, avocat réputé et notable local, mène une existence confortable, acceptant de fermer les yeux sur les pratiques du régime en place. Lors d’un dîner, il est violemment pris à parti par un inconnu et l’altercation vire au drame. Claudio étouffe l’affaire, sans se douter que cette décision va l’entraîner dans une spirale sans fin.

  • Film : 4/5
  • Bonus : 3.5/5
  • Meilleur réalisateur et meilleur acteur au festival de San Sebastian 2018

C’est le polar d’une nouvelle génération. Alberto Rodriguez (« La Isla Minima« )  Rodrigo Sorogoyen (« El reino » ), Yury Bykov (« L’Usine« ), Mohammad Rasoulof (« Un homme intègre« ) abordent le film de genre à travers une vision politique, économique, ou sociale d’un pays qui nous dévoile alors sa grande et petite histoire, toujours riche et complexe, dans des perspectives d’avenir incertaines.

Benjamin Naishtat leur emboîte le pas de façon radicale.

Nous sommes en 1975.La dictature argentine n’a pas encore montré les dents, mais l’haleine est fétide. Claudio l’écarte incidemment, calfeutré entre son cabinet d’avocat florissant et un foyer tranquille. Petit confort bourgeois. On dit que dans le désert tout proche, des gens disparaissent.

Plaintes ou rumeurs, Naishtat patiente. Il est lent, posé, réfléchi. Aussi énigmatique que son héros peu bavard, le cinéaste interroge de la même façon les événements que ce présentateur vedette de la télévision argentine

Un ancien policier très spécial, venu de la grande ville, pour enquêter sur la disparition d’un individu. Pas n’importe lequel : le beau-frère du meilleur ami de l’avocat.

Avant de retrouver Buenos-Aires, le policier demande à l’avocat de l’accompagner dans le désert…

Alors que les deux hommes mènent une opération immobilière litigieuse, les yeux fermés. Claudio les ferme beaucoup, le climat est propice à l’aveuglement. Comme ce jour d’infortune où attendant sa femme au restaurant (Andrea Frigerio), il est importuné par un personnage peu sympathique.

L’algarade se poursuit à l’extérieur.

Quelques mois plus tard un flic lui tourne autour, l’interroge, le confronte insidieusement à ce récent passé. Sa notoriété l’exempt de tout ennui, pense-t-il. Insistant, pernicieux, le policier lui signale pourtant qu’à la belle époque, il était membre de la meilleure police au monde, celle de Santiago …

Quand des individus vous proposent de vous raccompagner chez vous …

 Sous-entendus menaçants, ou rappel à l’ordre d’un monde dévoyé ? Les pièces du puzzle demeurent éparses, mais le joueur est à l’affut, son adversaire sur ses gardes.

Merveilleux duel de l’illusion entre deux hommes contraires, complices du même système. Dario Grandinetti est grandiose, Alfredo Castro tout aussi remarquable. Du cinéma comme on n’en fait pas …

LE SUPPLEMENT

  • «  Le mouvement » de (60 mn ) . Argentine. Peste. Le pays n’est pas encore une nation. Des hordes sauvages tentent de se l’approprier .

C’est une vision encore très particulière que nous livre ce cinéaste sur l’histoire de son pays qui n’est pas encore unifié. Dans la pampa, il y a plus d’un siècle, des hommes se chargent d’en prendre le contrôle en feignant la confraternité alors qu’ils ne sont que haine et violence.

Un noir et blanc charbonneux pour une théâtralité magnifique. Avec des comédiens totalement habités, Pablo Cedron en tête.

Date de sortie du DVD : 7 novembre 2019 Acteurs : Dario Grandinetti, Alfredo Castro Réalisateurs : Benjamin Naishtat Audio : Espagnol Sous-titres : Français Studio : Condor Entertainment Durée : 109 minutes L'histoire : Argentine, 1975. Claudio, avocat réputé et notable local, mène une existence confortable, acceptant de fermer les yeux sur les pratiques du régime en place. Lors d’un dîner, il est violemment pris à parti par un inconnu et l’altercation vire au drame. Claudio étouffe l’affaire, sans se douter que cette décision va l’entraîner dans une spirale sans fin. Film : 4/5 Bonus : 3.5/5 Meilleur réalisateur et meilleur acteur au festival de San Sebastian 2018 C’est le polar d’une…
Le film
Le bonus

Presque une parabole sur la montée du fascisme, de la dictature à travers l’évocation de ce notable parfait qui imbu de sa notoriété imagine échapper au système. Ce qu’il réussira d’ailleurs en acceptant ce qu’il a toujours accepté, , la soumission à une autorité étatique écrasante. Un policier reconverti en présentateur vedette de la télévision se charge de le lui rappeler. L’affaire se passe en 1975 en Argentine. Un an plus tard un coup d’état viendra balayer les illusions du peuple … Merveilleux duel entre ces deux hommes contraires, complices du même système. Dario Grandinetti est grandiose, Alfredo Castro tout aussi remarquable. Du cinéma comme on n’en fait pas …

AVIS BONUS Un moyen métrage en forme de parabole historique sur l'unification de l'Argentine. Très particulier, mais excellent

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Manta Ray » de Phuttiphong Aroonpheng. Critique dvd .

Un OVNI comme on dit, complètement barré dans les étoiles …

Un commentaire

Laisser un commentaire