Accueil » Interview » « La Vie rêvée des anges » d’Eric Zonca. Reportage

« La Vie rêvée des anges » d’Eric Zonca. Reportage

Elodie Bouchez, Natacha Régnier

La fiche du film

Le film : "La vie rêvée des anges"
De : Erick Zonca
Avec : Élodie Bouchez, Natacha Régnier
Sortie le : 16/09/1998
Distribution : Diaphana Films
Durée : 113 Minutes
Genre : Drame
Type : Long-métrage
Le film

Erick Zonca termine en Touraine son premier long-métrage. A l’affiche, Elodie Bouchez, Natacha Régnier et Grégoire Colin…

« Comment vous embrassez-vous, je ne crois pas à cette scène ! » soupire le réalisateur. Cette scène là (le garçon croise sa copine qui fait la tronche), ils l’ont pourtant répétée dix fois, et ça cloche toujours.

« Eh bien on s’embrasse comme dans les films, on fait semblant. » marmonne Grégoire Colin. Nouveau soupir. « Comme dans les films, ben voyons… Allez on reprend, et pour de vrai cette fois. » Et cette fois la prise est la bonne, « enfiévrée, comme il faut ».

Erick Zonca boucle en Touraine  son premier long-métrage « La vie rêvée des anges », entamé dans la région lilloise.

Après le Bateau-Ivre de Tours, direction Chambray puis Langeais.

L’affiche rassemble les tenants de la nouvelle vague de cette fin de siècle. Révélée dans « Les Roseaux Sauvages » de Téchiné, confirmée par « Le péril jeune » de Klapisch, Elodie Bouchez est tête de file.

Son premier grand rôle, Natacha Régnier l’a décroché dans le film de Pascal Bonitzer « Encore » (l’étudiante qui se fait draguer par  Jackie Berroyer , professeur).

Chez les hommes, Grégoire Colin (« L’année de l’éveil », « Olivier Olivier » « Fiesta » avec Jean-Louis Trintignant) n’a rien à leur envier.

Des candidats à la relève aux côtés d’un jeune réalisateur très prometteur lui aussi. Au festival du court-métrage de Clermont-Ferrand « Eternelles » a remporté tous les suffrages.

Zonca, pensionnaire typique  de l’Atelier de Production du Centre Val de Loire. Ses deux courts métrages ont  été soutenus par la Région Centre .Pour la première fois elle se lance avec « La vie rêvée des anges » dans l’aide au long métrage.

350.000 F  pour une politique cinématographique appelée semble-t-il à se développer au cœur de la France. Au-delà de la promotion, le retour sur investissement pour ce genre de réalisation est fortement assuré. Hôtellerie, restauration et tout ce qui s’en suit… pour que tourne la machine, il faut faire son cinéma.

Erick Zonca termine en Touraine son premier long-métrage. A l’affiche, Elodie Bouchez, Natacha Régnier et Grégoire Colin… « Comment vous embrassez-vous, je ne crois pas à cette scène ! » soupire le réalisateur. Cette scène là (le garçon croise sa copine qui fait la tronche), ils l’ont pourtant répétée dix fois, et ça cloche toujours. « Eh bien on s’embrasse comme dans les films, on fait semblant. » marmonne Grégoire Colin. Nouveau soupir. « Comme dans les films, ben voyons… Allez on reprend, et pour de vrai cette fois. » Et cette fois la prise est la bonne, « enfiévrée, comme il faut ». https://www.youtube.com/watch?v=BPA4WjLQoqQ Erick…
Le film

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait » d’Emmanuel Mouret. Critique cinéma

Emmanuel Mouret raconte toujours la même histoire. Même quand Il convoque Diderot . La confusion des …

Laisser un commentaire