Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Senso » de Luchino Visconti . Critique dvd

« Senso » de Luchino Visconti . Critique dvd

Synopsis: En 1866, la Vénétie est sous le joug de l'occupant autrichien. La comtesse Livia Serpieri est de ceux qui s'opposent avec vigueur à cette mainmise étrangère. Jusqu'au jour où elle s'éprend violemment d'un jeune lieutenant autrichien...

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Senso"
De : Luchino Visconti
Avec : Rina Morelli, Alida Valli
Sortie le : 01 septe 2009
Distribution : Studio Canal
Durée : 115 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus
  • D’après le roman éponyme de Camillo Boito (1883)

Visconti, l’Italie , son Histoire , la petite et la grande, intimement liée, du moins  à celle du cinéma .

C’est dans cette optique qu’il faut aujourd’hui regarder cette œuvre,. L’histoire se passe en 1866, dans la Vénétie occupée par l’Autriche.  La comtesse Livia Serpieri participe discrètement au mouvement populaire visant à libérer son pays . Mais un  jour elle s’éprend violemment d’un jeune lieutenant autrichien…

Un canevas dramatique sur lequel  Luchino Visconti avait dit-il une toute autre vision

Il souhaitait titrer son film  « Custozza, »  en référence à  la bataille qu’il représente ici de manière fabuleuse . Mais la censure s’est grandement mêlée à l’entreprise, gommant l’aspect foncièrement politique .

«  J’imaginais  un tableau d’ensemble de l’histoire italienne  autour  de la comtesse Serpieri, représentante d’une certaine classe. Ce film devait être  l’histoire d’une guerre mal faite,  par une seule catégorie sociale qui mena le peuple au désastre . Et la fin, je ne l’imaginais pas comme ça » .

senso

Moi , c’est le début qui m’attriste. Romantisme dégoulinant, un bavardage incessant occulte à la fois l’ampleur de la mise en scène et la beauté des décors . L’emprunt à l’opéra est évident , mais sa restitution cinématographique tarde à trouver ses marques .

Connaissant un tantinet le « livret », j’attendais avec impatience l’instant du drame que Visconti sublime dans les profondeurs d’une lumière sombre .

La gentille prestation du couple Alida Valli en comtesse italienne amoureuse, et Farley Granger en officier lâche et veule,prend  toute la dimension de la tragédie historique qui point en fond de scène . C’est peut-être ce que l’auteur aurait aimé développer, dans la fougue d’une révolution populaire porteuse à la fois de l’amour et de la trahison , et de la vengeance aussi .

Tous ces  thèmes Visconti tente de les assumer sur  des partitions de  Bruckner et Verdi, subtilement agencées dans le décorum vénitien . Mais le réalisme social effleure seulement la caméra , derrière laquelle l’assistant-réalisateur se nomme Jean-Pierre Mocky.

Il joue aussi le rôle d’un petit soldat …

Les suppléments

Francesco Rosi évoque ce que représente Visconti dans le cinéma italien . Un éclairage historique en forme d’hommage. ( 55 mn )

Marco Tullio Girdana parle du film , sans aucun extrait , et bien que sa rencontre soit intitulée «  Visconti, entre cinéma et opéra » , je suis resté sur ma faim . A mon avis, le sujet n’est pas abordé .

D'après le roman éponyme de Camillo Boito (1883) Visconti, l’Italie , son Histoire , la petite et la grande, intimement liée, du moins  à celle du cinéma . C’est dans cette optique qu’il faut aujourd’hui regarder cette œuvre,. L’histoire se passe en 1866, dans la Vénétie occupée par l’Autriche.  La comtesse Livia Serpieri participe discrètement au mouvement populaire visant à libérer son pays . Mais un  jour elle s'éprend violemment d'un jeune lieutenant autrichien... Un canevas dramatique sur lequel  Luchino Visconti avait dit-il une toute autre vision https://www.youtube.com/watch?v=tJ-26YtYY7Y Il souhaitait titrer son film  « Custozza, »  en référence à  la bataille qu’il représente…

Review Overview

Le film
Les bonus

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Les siffleurs » de Corneliu Porumbou. Critique cinéma-vod-dvd

Ce cinéma gomme les attendus, et innove avec enchantement le film policier et la comédie romancée. Beau bazar, et grand film

7 Commentaires

  1. Il y a longtemps j’ai vu ce film, dont il ne me reste pas grand chose. Par contre il m’avait fait penser au Guëpard, qui je crois est du même auteur. Mais peut-être que je m’embrouille

  2. Il s’agit bien du même réalisateur , mais Le Guépard a été tourné en 1963, soit huit ans après  » Senso » . Au départ l’histoire peut se ressembler puisque cette fois
    nous sommes en Sicile avec Garibaldi qui pousse à la révolte la classe populaire. Une famille d’aristocrate se retire dans son château et attend la suite des événements.
    Avec un casting époustouflant : Burt Lancaster, Claudia Cardinale, Alain Delon, Terence Hill
    Quand à vous comparer les deux films, il me faudrait revoir  » Le Guêpard » …

Laisser un commentaire