Accueil » A la une » « L’échine du diable » de Guillermo del Toro. Les suppléments.

« L’échine du diable » de Guillermo del Toro. Les suppléments.

  • Commentaire audio de Guillermo Del Toro et Guillermo Navarro (Vostf)
  • . Marisa Paredes et les fantômes du franquisme (24 mn) – Exclusivité Blu-ray Disc™
    L’actrice se souvient de la sombre période du franquisme avant de revenir plus en détail sur le personnage de Carmen. En fait elle explique le film tel que le réalisateur le lui a présenté, et expose les différentes démarches qu’il a entrepris. C’est assez original comme présentation, surtout que le fond historique de l’époque marque parfaitement la volonté de Guillermo Del Toro.
  • . Eduardo Noriega, le mal à l’état « brute » (12 mn) – Exclusivité Blu-ray Disc™
    Acteur caméléon, Eduardo Noriega parle du rôle de Jacinto qui a pu parfois affecter son comportement. « Sur le papier le rôle était très symbolique, il incarnait le mal. Ce que j’ai beaucoup travaillé c’est sa douleur, une sorte d’animalité physique. Je devais puiser en moi des émotions fortes ».

  • . Démons et merveilles de Guillermo Del Toro (30 mn)
    Le réalisateur parle de la symbolique du fantôme, de sa passion pour les monstres mais aussi de son désir de mettre l’humain en avant dans le genre horrifique. « Je filmais mes jouets en stop motion avec la caméra de mon père » dit-il en parlant de son enfance dans une école jésuite, et de la violence naturelle des enfants. « Avec des bâtons cloutés, des compas, tous mes souvenirs d’enfance sont liés à la peur et à la violence. Toutes les scènes du film sont autobiographiques ».
  • .  Les Arcanes du film (20 mn)
    Au gré d’extraits du film et du tournage, l’équipe de L’Échine du diable parle de l’influence du scénario, des décors, de la photographie et de la direction d’acteurs, notamment des enfants comédiens. Guillermo Del Toro insiste beaucoup sur le travail avec les frères Almodovar.

L’un des scénaristes Antonio Trashorras rapporte que l’équipe a beaucoup travaillé autour des contes de Paracuellos, pour voir notamment comment les enfants s’exprimaient. Et Fernando Tielve (Carlos) a apporté sa propre expérience sur des répliques conservées dans le film.

Toutes ces interventions sont enrichies par de nombreuses scènes de tournage, à limite plus nombreuses que dans le making-of.

  • . Making-Of (19 mn) – Exclusivité Blu-ray Disc™
    Acteurs et équipe technique lèvent le voile sur leur personnage et la fabrication du film.. Les effets spéciaux(17 mn)
    Les effets spéciaux de la bombe et du personnage de Santi expliqués par le journaliste Julien Dupuy. « On va être surpris qu’aujourd’hui à l’heure du numérique, on utilise beaucoup d’éléments réels, mais le numérique ne fait pas tout, c’est cher.

Une explosion en images de synthèse, c’est difficile à faire, il y a beaucoup d’impondérables ». Les effets spéciaux ont demandé quatre mois de post production, et la réalisation de 80 plans…

  • . 5 Comparaison Film-Storyboard (17 mn) – Exclusivité Blu-ray Disc™
  • . Home Cinéma (90 mn) – Exclusivité Blu-ray Disc™
    Une conversation entre Guillermo Del Toro et le réalisateur Fabrice du Welz produite par BeTV.

« Pour l’entretien, j’ai revu tous vos films »

« Je suis désolé ». Ainsi commence l’entrevue entre les deux cinéastes au cours de laquelle toute la filmographie de Guillermo Del Toro est passée en revue. Fabrice du Welz est un admirateur du réalisateur mexicain, il le fait savoir, et parfois un peu trop.

Le film est ici

Commentaire audio de Guillermo Del Toro et Guillermo Navarro (Vostf) . Marisa Paredes et les fantômes du franquisme (24 mn) - Exclusivité Blu-ray Disc™ L’actrice se souvient de la sombre période du franquisme avant de revenir plus en détail sur le personnage de Carmen. En fait elle explique le film tel que le réalisateur le lui a présenté, et expose les différentes démarches qu’il a entrepris. C’est assez original comme présentation, surtout que le fond historique de l’époque marque parfaitement la volonté de Guillermo Del Toro. . Eduardo Noriega, le mal à l’état "brute" (12 mn) - Exclusivité Blu-ray Disc™ Acteur caméléon, Eduardo Noriega parle du rôle…
Les suppléments

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Don’t look up » de Adam McKay. Critique cinéma

Si le réchauffement climatique n’est pas la fin du monde, ça lui ressemble dit tout joyeux le cinéaste

Laisser un commentaire