Accueil » A la une » « Fort Yuma » de Lesley Selander. Critique blu-ray

« Fort Yuma » de Lesley Selander. Critique blu-ray

Synopsis: SYNOPSIS Un colon mécontent tue un chef Apache à Fort Yuma, et le commandant du fort sait que le fils du chef, Manga Colorado, cherchera à se venger et partira sur le sentier de la guerre. Il envoie un message par courrier à Fort Apache où une colonne de ravitaillement doit traverser le désert jusqu'à Fort Yuman.

La fiche du film

Le film : "Fort Yuma"
De : Lesley Selander
Avec : Peter Graves, Joan Vohs
Sortie le : 04/10/1955
Distribution :
Durée : 78 Minutes
Genre : Western
Type : Long-métrage
Le film
Les bonus
  • DVD : 07 Janvier 2022

La trame est classique, le film beaucoup moins. Des indiens s’apprêtent à mettre des bâtons dans les roues à un convoi en route pour Fort Yuma. Ce sont les renforts attendus après l’assassinat du père du chef des apaches à la veille de la signature d’un traité de paix.

Nous suivons l’escadron en compagnie de quelques personnages bien particuliers. Le sergent major (William Phillips)qui aimerait tant devenir lieutenant et le fait savoir à son supérieur en mimant la lecture de la bible.

C’est le lieutenant Ben Keegan (Peter Graves) beau et ténébreux soldat, amoureux de Francesca ( Joan Taylor), une métisse dont le frère n’autorise pas cette liaison. D’origine indienne lui aussi, il est l’éclaireur du convoi ( John Hudson). Pour la sécurité du convoi, le commandant les rappelle à leurs devoirs. (photo)

Une autre femme alimente les tensions :  Mélanie Crown, (Joan Vohs) missionnaire, dont l’objectif est d’éduquer les indiens. « Si vous voulez connaître notre peuple, commencez par vous familiariser avec le vôtre » prévient sèchement l’éclaireur. Pertinent, prévoyant. Ambiance…

Mélanie prône la fraternité, l’amitié, la tolérance, le rapprochement entre les peuples. Auprès de Francesca encore réticente, elles tentent d’imposer  leur place au même titre qu’un guide ou un chef de convoi.

La pique me parait originale, la revendication féminine bienvenue. Comme quoi le filon du western se nourrit de composantes inattendues, les fondamentaux demeurant malgré tout autour de la rivalité entre les indiens et les cow-boys.

Mais là encore Lesey Selander dévie sa trajectoire. Si tout est prévisible, rien ne se passe comme prévu. Harcèlement, embuscades, invisible et rusé, c’est un peuple fier et résistant qui met à mal la stratégie de la cavalerie. Et retourne leurs propres arguments en leur faveur …

Les corps à corps sont terribles, tragique de part et d’autre. Seuls l’héroïsme et la bravoure ont raison de la morale guerrière. Mais à quel prix nous dit encore Lesey Selander ?

LES SUPPLEMENTS

DVD : 07 Janvier 2022 La trame est classique, le film beaucoup moins. Des indiens s’apprêtent à mettre des bâtons dans les roues à un convoi en route pour Fort Yuma. Ce sont les renforts attendus après l’assassinat du père du chef des apaches à la veille de la signature d’un traité de paix. Nous suivons l’escadron en compagnie de quelques personnages bien particuliers. Le sergent major (William Phillips)qui aimerait tant devenir lieutenant et le fait savoir à son supérieur en mimant la lecture de la bible. C’est le lieutenant Ben Keegan (Peter Graves) beau et ténébreux soldat, amoureux de…
Le film
Les bonus

Sous l’apparence d’un western classique (les indiens contre les cow-boys) le scénariste Danny Arnold, et le réalisateur Lesey Selander élèvent leurs propos pour développer en quelque séquences appuyées des messages d’amour et de fraternité, de tolérance et de respect.… Un film humaniste où quelques personnages bien typés apparaissent au sein de la cavalerie. Le sergent major par exemple qui fait mine de lire la bible afin de prouver qu’il est lettré et mérite donc de passer lieutenant. Son supérieur est amoureux d’une jeune métisse dont le frère n’est autre que l’éclaireur du convoi. Il ne supporte pas que le soldat porte les yeux sur sa sœur. Ce qui pimente les relations et alimente le discours de la missionnaire accompagnant le convoi. Si tout est prévisible, rien ne se passe comme prévu. Harcèlement, embuscade, invisible et rusé, c’est un peuple fier et résistant qui met à mal le moral de la cavalerie. Les corps à corps sont terribles dans ce final palpitant, tragique de part et d’autre. Seuls l’héroïsme et la bravoure ont raison de la morale guerrière. Mais à quel prix nous dit encore Lesey Selander ?

AVIS BONUS .

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Retour » de Hal Ashby. Critique Blu-ray. Coffret collector

Jane Fonda : ‘Oscar de la meilleure actrice. Celui du meilleur acteur pour Jon Voight . …

Laisser un commentaire