Accueil » A la une » « Digging for fire » de Joe Swanberg . Critique vod

« Digging for fire » de Joe Swanberg . Critique vod

Synopsis: Un homme et une femme se voient embarquer dans une série d'aventures après la découverte d'un pistolet et d'un os

La fiche du film

Le film : "Digging for Fire"
De : Joe Swanberg
Avec : Jake Johnson, Rosemarie DeWitt
Sortie le : 21/03/2016
Distribution :
Durée : 83 Minutes
Genre : Comédie dramatique
Type : Long-métrage
Le film

On a beau ne pas se plaindre de la compagnie de Tim et Lee, un couple sympathique avec un charmant bambin, ils ne forcent pas l’admiration. Elle est prof de yoga, lui de mathématiques, mais le calcul de ses impôts ne l’inspire pas plus que ça. Alors il glande beaucoup dans la superbe demeure d’une cliente de madame partie faire un film. Il réfléchit à l’éducation de sa progéniture, invite ses copains à faire la fête. En découvrant dans le terrain voisin, tout près de la piscine un pistolet tout rouillé et un os, Tim s’imagine maintenant bien des aventures. Lee (Rosemarie Dewitt) ne l’encourage absolument pas, mais en son absence le voici au cœur des événements. Il ne se passe pourtant pas grand-chose même quand le voisin lui conseille de ne pas trop se mêler de ce que renferme la colline. On en restera là !

Faut-il voir une métaphore subtile sur le besoin de ne pas remuer le passé ? Ne pas exhumer de souvenirs ? Mais alors à quel titre ou dans quel but ? Il ne se passe rien!

Un couple qui discute beaucoup autour de l'éducation de leur enfant, mais agit peu ...
Un couple qui discute beaucoup autour de l’éducation de leur enfant, mais agit peu …

Sur ces entrefaites, chacun vit maintenant le week-end de son côté, mouvements assez drôles que le cinéaste Joe Swanberg, par un montage habile nous rapporte en simultané. Tim va accueillir une jeune femme dans la belle demeure, Lee va rencontrer un beau jeune homme (Orlando Bloom, quand même plus à l’aise dans »Zulu » ) et flirter un brin sur la plage au clair de lune. Mais ça n’ira pas plus loin, les liens du mariage ne seront jamais brisés.

Ce qui nous rassure… ou pas !

On a beau ne pas se plaindre de la compagnie de Tim et Lee, un couple sympathique avec un charmant bambin, ils ne forcent pas l’admiration. Elle est prof de yoga, lui de mathématiques, mais le calcul de ses impôts ne l’inspire pas plus que ça. Alors il glande beaucoup dans la superbe demeure d’une cliente de madame partie faire un film. Il réfléchit à l'éducation de sa progéniture, invite ses copains à faire la fête. En découvrant dans le terrain voisin, tout près de la piscine un pistolet tout rouillé et un os, Tim s’imagine maintenant bien des aventures.…
Le film

Quand on lit le synopsis on s’attend quand même à quelques rebondissements ou au moins à des aventures un peu épicées. Mais rien de rien dans cette histoire de couple qui pour un week end sera séparé. Alors que la femme baguenaude dans sa ville natale (elle laisse le gamin aux grands parents) le mari profite de la maison d’une cliente de sa femme. En creusant dans le terrain voisin, il pense faire des découvertes extraordinaires. Mais la finalité du film nous fait comprendre qu’il ne faut jamais déterrer les histoires du passé. C’est un peu la conclusion à laquelle je suis arrivé, bien qu’elle ne me satisfasse pas beaucoup. Un film pour (presque) rien !

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Rock’n roll » de Guillaume Canet. Critique cinéma

L'auteur-réalisateur-interprète se flingue à tout va, il se fait trop de mal !

Laisser un commentaire