Accueil » Comédies dramatique » « Love ranch » de Taylor Hackford . Critique DVD

« Love ranch » de Taylor Hackford . Critique DVD

Synopsis: L’histoire du couple qui ouvrit la première maison close légale dans l’Etat du Nevada, aux Etats-Unis. La relation conjugale fut fortement mise à l’épreuve par des histoires d’infidélité…

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Love Ranch"
De : Taylor Hackford
Avec : Helen Mirren, Joe Pesci, Bai Ling, Gina Gershon
Sortie le : 15 février 2011
Distribution : Aventi
Durée : 117 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film

Comme tous les meilleurs joueurs du monde ne formeront pas l’équipe parfaite, on peut rater son film en affichant un casting de rêve. Rien que pour le duo inédit Helen MirrenJoe Pesci, relié par Sergio Peri-Mencheta , j’imaginais un petit jackpot et puis basta.
Mais manque de chance le couple a beau déplier sa panoplie personnelle, (un peu trop d’ailleurs en ce qui concerne l’abonné aux énervés de la mafia), le film n’atteint pas les espérances portées par un tel casting.
Déjà l’histoire, bien qu’inspirée d’un fait réel, laisse à désirer. Au cœur d’une maison close américaine, il y a belle lurette que le patron puise dans la réserve tandis que la patronne tient la boutique d’une main de fer ,et les comptes, pas toujours très nets, sur un double registre.

Ce qui intrigue beaucoup  le fisc, alors que le tenancier rêve encore de plus de gloire et plus de fric. A ce titre il se paie à petit prix un boxeur sur le retour, sur lequel il mise quelques combats douteux. Un beau gosse qui plus est et voici notre tenancière, la soixantaine ragaillardie.

photo love

Helen Mirren dans le rôle, il fallait oser, et la dame qui nous fit rêver pour « The queen » est une autre reine, parfaite, malgré un costume étriqué et ringard qui lui fait dire des choses qu’elle a du mal à penser. Le genre romantico-larmoyant ce n’est pas trop son domaine et encore moins celui de Joe Pesci, qui s’offre malgré tout un clin d’œil savoureux d’entrée de jeu, quand son épouse lui reproche son Weston à la Clint Eastwood . « Et toi tu te prends pour la reine d’Angleterre ? » lui répond-il du tac au tac.
Ca démarre donc très très fort, mais pour freiner aussitôt des quatre fers parce que Joe Pesci, il doit avoir une tête de cochon et n’en faire qu’à sa tête.

photo-Love-Ranch-2010-9

Alors prenez-le dans un excellent rôle du genre « Casino » et transportez-le dans ce « Love ranch » et vous avez la copie conforme d’un acteur conforme à sa réputation.
Seulement Taylor Hackford n’est pas Martin Scorsese , et Pesci, la bride sur le cou, fait son numéro. Il en devient lourdingue, à l’image de la mise en scène, manichéenne au possible, au point de devenir pathétique. Le final, je n’ose même pas en parler, c’est pathétique !

Comme tous les meilleurs joueurs du monde ne formeront pas l'équipe parfaite, on peut rater son film en affichant un casting de rêve. Rien que pour le duo inédit Helen Mirren-Joe Pesci, relié par Sergio Peri-Mencheta , j’imaginais un petit jackpot et puis basta. Mais manque de chance le couple a beau déplier sa panoplie personnelle, (un peu trop d’ailleurs en ce qui concerne l’abonné aux énervés de la mafia), le film n’atteint pas les espérances portées par un tel casting. Déjà l’histoire, bien qu’inspirée d’un fait réel, laisse à désirer. Au cœur d’une maison close américaine, il y a belle…

Review Overview

Le film

Une direction d'acteurs inexistante permet à deux excellents comédiens de faire un peu n'importe quoi . Une histoire vraie galvaudée , dans un pseudo-romantisme et au bout d'une demi-heure il n'y a plus grand monde dans le ranch. Le film dure quand même près de deux heures ....

Avis Bonus : Il n'y en a pas.

User Rating: Be the first one !
Love Ranch (DVD) de Taylor Hackford
Date de sortie du DVD : 15 February 2011
Format : Couleur, PAL
Studio : E1 Entertainment
Duree : 117 minutes

PRIX : EUR 7,60 (Prix de depart : EUR 7,60)

Voir aussi

« Après la tempête » de Hirokazu Koreeda. Critique cinéma-dvd

Le réalisateur en dit de moins en moins et ça devient troublant, mais son making of est ... d'enfer !

Laisser un commentaire