Accueil » A la une » « Un homme en colère » de Guy Ritchie. Critique DVD

« Un homme en colère » de Guy Ritchie. Critique DVD

  • Réalisateur ‏ : ‎ Guy Ritchie
  • Acteurs ‏ : ‎ Jason Statham, Holt McCallany, Rocci Williams, Josh Hartnett, Jeffrey Donovan
  • Durée ‏ : ‎ 115 minutes
  • Dvd : ‎ 16 octobre 2021
  • Cinéma : 16 juin 2021
  • Langue ‏ : ‎ Anglais, Français
  • Sous-titres : ‏ : ‎ Français
  • Studio  ‏ : ‎ Metropolitan Vidéo

L’histoire : Un convoyeur de fonds, engagé récemment surprend ses collègues par l’incroyable précision de ses tirs de riposte alors qu’ils subissent les assauts de braqueurs expérimentés. Tous se demandent désormais qui il est, d’où il vient et pourquoi il est là.

  • Film :
  • Bonus : 

Une reprise du film de Nicolas Boukhrief «Le convoyeur » (2003)

Ce film serait interdit au moins de 12 ans ? Quand je vois ce qu’ils se coltinent sur leur jeu vidéo ! La version originale française ne souffrait d’aucune restriction . Celle de Guy Ritchie n’est ni plus, ni moins violente que ces films de braquages opérés dans des sociétés de transport de fonds.

En France ou aux Etats-Unis.

Mieux, l’histoire écrite par Boukhrief et son coscénariste Eric Besnard apporte un petit supplément d’intérêt . Avec ce convoyeur bizarre embauché dans une entreprise qui a fait face à plusieurs attaques meurtrières. Elle a du mal à s’en relever.

Taciturne et peu causant, H ( le nom donné par son supérieur ) devient très vite la curiosité du moment, tellement son adresse au pistolet et son sang-froid lors du premier braquage sont impressionnants. Il laisse six malfaiteurs sur le carreau et ses collègues pantois.

La police lui montre alors la vidéo de la précédente attaque pour tenter d’y voir des similitudes, des profils recherchés. H est formel, aucun rapport, même si son regard méchant dit maintenant le contraire. Le mystère sur sa personnalité planait. Il s’épaissit, entretenu par un réalisateur tout aussi complice de l’énigmatique personnage.

Les malfrats préparent leur dernier grand coup, un vendredi noir et pas n’importe où …

Sa mise en scène, classique du genre, prend le pouls de la situation et s’accorde à des situations de plus en plus tendues. Jason Statham, indissociable du réalisateur, cache parfaitement le jeu, abattant carte après carte les raisons d’une colère qui devient vengeance.

Entre temps le FBI l’a repéré. « Le loup dans la bergerie » dit un inspecteur. «  Exact, mais les ordres sont de l’y laisser ».  Un piment supplémentaire à un drame qui va se jouer intensément le jour du Vendredi noir, quand les réserves de la société de fonds sont au plus haut.

Ritchie passe la surmultipliée pour ne rien perdre d’une opération qui marque à mon avis la manière de mener le combat au cinéma. Une bonne demi-heure intense pour mettre fin au suspense, ça vous marque !

LE SUPPLEMENT

Deux accroches promotionnelles du film, l’une autour de l’équipe, la seconde plus axée sur le réalisateur. Pour moi, ça ne le fait pas …

Réalisateur ‏ : ‎ Guy Ritchie Acteurs ‏ : ‎ Jason Statham, Holt McCallany, Rocci Williams, Josh Hartnett, Jeffrey Donovan Durée ‏ : ‎ 115 minutes Dvd : ‎ 16 octobre 2021 Cinéma : 16 juin 2021 Langue ‏ : ‎ Anglais, Français Sous-titres : ‏ : ‎ Français Studio  ‏ : ‎ Metropolitan Vidéo L'histoire : Un convoyeur de fonds, engagé récemment surprend ses collègues par l’incroyable précision de ses tirs de riposte alors qu’ils subissent les assauts de braqueurs expérimentés. Tous se demandent désormais qui il est, d’où il vient et pourquoi il est là. Film : Bonus :  Une reprise du film de…
Le film
Le bonus

Reprise du film de Nicolas Boukhrief «Le convoyeur » (2003) avec Albert Dupontel , « Un homme en colère » respecte l’argument originel :  un convoyeur de fonds au sein de son entreprise mène un combat très personnel … Après quoi Ritchie l’anglais fait du gros cinéma américain et se détache intelligemment de l’idée première pour en faire une mouture de films de braquages assez excitante. Dans la première demi-heure les dialogues sont assez extraordinaires, réparties cinglantes et saillies drolatiques. Histoire de positionner les personnages autour du héros, qui surprend tous ses collègues par son adresse et sa pertinence au tir. Son histoire se déroule à travers quelques braquages vécus aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur, le héros ayant toujours une implication dans les projets. Le sel d’un récit qui vous tient en haleine.

AVIS BONUS Deux accroches promotionnelles du film, l’une autour de l’équipe, la seconde plus axée sur le réalisateur. Pour moi, ça ne le fait pas …

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Le Diable n’existe pas » de Mohammad Rasoulof . Critique cinéma

Dans un régime despotique où la peine de mort existe, des hommes et des femmes affirment leur liberté. Mohammad Rasoulof mène ce même combat et le gagne avec grandeur

Un commentaire

Laisser un commentaire