Accueil » Comédies dramatique » « L’affaire Rachel Singer » de John Madden. Sortie DVD

« L’affaire Rachel Singer » de John Madden. Sortie DVD

Synopsis: Un ancien agent du Mossad qui a pris part à une mission secrète il y a 30 ans pour capturer un criminel de guerre nazi, doit retourner en Europe de l’Est pour découvrir la vérité. Elle doit à présent payer sa dette…

La fiche du Disque

Le film : "L'affaire Rachel Singer"
De : John Madden
Avec : Helen Mirren, Sam Worthington
Sortie le : 3 janvier 2012
Durée : 109 minutes
Film classé : Accord parental souhaité
Nombre de Disque : 1

Rachel Singer, agent du Mossad, a pour mission de capturer afin de le présenter à la justice un criminel de guerre nazi tristement célèbre sous le nom du « chirurgien de Birkenau ». La mission secrète israélienne s’était terminée par la mort du fugitif dans les rues de Berlin Est.

De nos jours, 30 ans plus tard, un homme se clamant du même nom, refait surface et Rachel doit repartir en Europe de l’Est pour découvrir la vérité.

Remake du film israélien La Dette d‘Assaf Bernstein, sorti en 2007, ce film évoque tour à tour la dualité (être un agent secret), la résurgence du passé qui va de pair avec un lourd secret et enfin le poids de la culpabilité.

Ces thématiques entrelacées  ont séduit les comédiens : « La réflexion sur les conséquences de nos actes, dont nous nous devons d’assumer la responsabilité, était passionnante pour moi » déclare Helen Mirren. Sam Worthington ajoute : « Le ­ film est un thriller centré autour de l’idée d’une vie construite sur un mensonge. Quelles sont les répercussions, 30 ans plus tard ? Comment des individus parviennent-ils à vivre avec cette culpabilité et cette honte? »

Pour incarner le « chirurgien de Birkenau » recherché par les agents du Mossad, les producteurs ont choisi Jesper Christensen, un acteur danois, vu en M. White dans Casino Royale et Quantum Of Solace.  : « Il a un côté mythique – un visage troublant, taillé à la serpe, et presque sans âge. Je préférais aussi un comédien qui ne soit pas immédiatement et uniquement mauvais, mais qui paradoxalement dégage une sorte de charme et de tendresse. »

 Les comédiens ont répété pendant deux semaines dans un décor claustrophobique qui reconstituait intégralement l’appartement où est séquestré Vogel, lieu construit à partir de matériaux récupérés dans des sites de démolition de la capitale hongroise.

Quant à la cellule de Vogel, le chef décorateur Jim Clay s’est inspiré d’une série de triptyques du peintre Francis Bacon réalisés suite au suicide de son compagnon. Une fois arrivée à Budapest pour filmer la partie berlinoise, l’équipe du film a conçu le mur de Berlin comme « un agencement temporaire de pierres et de gravas qui correspond à la réalité de l’époque, dans les zones où les gens essayaient de passer à l’Ouest » confie Clay.

LES SUPPLEMENTS

  • Le film commenté par le réalisateur John Madden (Shakespeare in Love ) et le producteur Kris Thykier
  • Un regard à l’intérieur de The Debt
  • Chaque Secret A Un Prix : Helen Mirren dans The Debt
  • L’affaire de Berlin : le triangle au centre de The Debt

Voir aussi

« J’ai perdu mon corps  » de Jérémy Clapin. Critique cinéma

Grand Prix de la Semaine de la critique de Cannes 2019. — D’après « Happy hand » de …

Laisser un commentaire