Accueil » A la une » « L’énergie positive des dieux » de Laetitia Moller. Critique dvd

« L’énergie positive des dieux » de Laetitia Moller. Critique dvd

  • 14 septembre 2022 en salle.
  • Durée  70min –
  •  Documentaire, Musical –
  • DVD : 04 Avril 2023 –
  • Avec Stanislas Carmont, Yohann Goetzmann, Aurélien Lobjoit et Claire Ottaway

L’histoire : Leur musique est une déferlante de rock électrique. Leurs textes assènent une vision sauvage. Accompagnés de musiciens, Stanislas, Yohann, Aurélien, Kevin, puis Claire sont les chanteurs du groupe Astéréotypie. Issus d’un institut médico-éducatif accueillant de jeunes autistes, ils dévoilent sur scène leurs univers détonants.

Si les étoiles n’apparaissent pas, reportez-vous à la fin de l’article

  • Le documentaire

Habituellement un documentaire sur l’autisme, différent du long-métrage, révèle la difficulté au quotidien de faire vivre normalement la personne dans un cadre naturel, qui lui est familier, et le plus possible adapté à son handicap.

Cette fois  Laetitia Møller nous dit avoir passé cette étape pour aborder un palier presque ordinaire de l’ordinaire de quatre jeunes gens, autistes et artistes dans l’âme et le cœur de ce groupe musical qui les accompagne.

Christophe l’éducateur, doit composer avec Aurélien perturbé au point de ne plus vouloir jouer de son xylophone

L’Institut Médico-Éducatif de Bourg-la-Reine accueille ainsi depuis dix ans des pensionnaires qui entourés de musiciens, écrivent et clament sur scène leurs propres textes. Le groupe s’appelle Astérotypie, leur énergie est débordante.

Genre post-funk, assez débridé pour dire colère et résistance, sentiments encadrés plus particulièrement par Christophe qui se donne à fond dans l’aventure . L’éducateur tente de concilier sa passion de la musique ( il est le guitariste du groupe ) et sa mission éducative.

Son implication dans le collectif ( comment juguler une frustration, tempérer une incompréhension … ), la vie au jour le jour devient le commun de ce documentaire, révélateur de fortes personnalités comme Stanislas, véritable stentor et débatteur-né, la rage au cœur. Nullement déstabilisé par les enjeux de son engagement quand ses camarades fragilisent au moindre doute.

Laetitia Møller  tient là son sujet, sans plus d’ implication scénographique, ni réflexion particulière sur le thème engagé.

Celle-ci apparait un instant lors d’une interview radio au cours de laquelle on doit enregistrer à nouveau ce qui vient d’être dit.Yohann ne comprend pas du tout l’intérêt de reprendre ses propos. Ce qui parait évident aux oreilles de l’auditeur moyen. Mais le spectateur n’en saura pas plus …

  • Autisme, trisomie …, le handicap au cinéma :

 »  Un p’tit truc en plus » d’Artus – » My kid » de Nir Bergman- « Hors-normes«  de Eric Toledano et Olivier Nakache- « Dernières nouvelles du Cosmos » de Julie Bertucelli.- Le cerveau d’Hugo » de Sophie Révi – » Mon frère chasse les héros » de Stefano Cipani. « Le huitième jour » de Benoît Jacquot – Gabrielle » de Louise Archambault -« Yo tambien » de Alvaro Pastor – ‘Intouchables » de Eric Toledano, Olivier Nakache

14 septembre 2022 en salle. - Durée  70min -  Documentaire, Musical - DVD : 04 Avril 2023 - Avec Stanislas Carmont, Yohann Goetzmann, Aurélien Lobjoit et Claire Ottaway L'histoire : Leur musique est une déferlante de rock électrique. Leurs textes assènent une vision sauvage. Accompagnés de musiciens, Stanislas, Yohann, Aurélien, Kevin, puis Claire sont les chanteurs du groupe Astéréotypie. Issus d’un institut médico-éducatif accueillant de jeunes autistes, ils dévoilent sur scène leurs univers détonants. Si les étoiles n’apparaissent pas, reportez-vous à la fin de l’article Le documentaire :  Habituellement un documentaire sur l’autisme, différent du long-métrage, révèle la difficulté au quotidien…
Le documentaire

Laetitia Møller dépasse le cadre du handicap de l’autisme pour en rapporter ses déclinaisons possibles au sein d’un groupe musical formé à l’institut médico-éducatif à Bourg -la-Reine.  Les quatre chanteurs, autistes, écrivent leur propre texte et les déclament avec force et conviction, entourés par des musiciens. L’un d’entre eux, très impliqué dans l’aventure tente de concilier sa passion de la guitare et sa mission éducative. Entre les deux, la réalisatrice évoque le quotidien de ces jeunes gens qui pour une frustration, une contradiction, peuvent dévier le cours de leur réflexion. Et de leur activités… Dans l’optique d’une tournée en France, via l’Elysée ( mais Macron se fait excuser ), d’un enregistrement ou interview radio. La vie au jour le jour devient le commun de ce documentaire, sans réelle volonté scénographique, ni réflexion thématique.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Portier de nuit » de Liliana Cavani. Critique DVD

Le temps aidant, l'histoire qui faisait scandale est devenue une grande histoire d'amour ...

Laisser un commentaire