Accueil » A la une » « Le Cavalier Electrique » de Sydney Pollack. Critique Blu-ray

« Le Cavalier Electrique » de Sydney Pollack. Critique Blu-ray

  • Date de sortie du DVD : 26 juin 2019 . –

L’histoire : Ancien champion du monde de rodéo à la dérive, Sonny Steele vend son image pour une marque de céréales. Mais il découvre que sa monture, un magnifique pur-sang qui vaut des millions de dollars, a été droguée.

  • Acteurs : Robert Redford, Jane Fonda, Valerie Perrine, Willie Nelson, John Saxon
  • Réalisateurs : Sydney Pollack
  • Audio : Anglais, Français
  • Sous-titres : Français
  • Studio : Carlotta Films
  • Durée : 120 minutes
  • Film: 4/5
  • Bonus: 3.5/5

« Pour vendre leur camelote, ils en font un singe »…

C’est toute l’histoire de l’humanité que Robert Redford endosse avec Sonny Steele ce héros des rodéos devenu un amuseur de foire, quand ses multiples fractures lui interdisent de remonter sur un cheval.

L’activité lucrative et peu contraignante lui laisse beaucoup de temps pour la fête et l’alcool qui peu à peu le minent et l’éloignent de ses obligations professionnelles. L’homme est hargneux, arrogant. Il se vautre dans des tournées publicitaires minables.

Le jour où une journaliste lui pose la question qui tue, une petite lueur anime son regard . «  Ne me cherchez pas trop » prévient-il à l’intention de la dame qui n’insiste pas, les employeurs de Sonny mettant fin à la conférence de presse.

Mais une autre femme le harcèle. Son ex qui souhaite obtenir le divorce le harponne au cours d’une séquence d’anthologie. Charlotta (Valerie Perrine) dresse un véritable check up de sa santé, de son mental et de son physique.

Une scène dont on aurait pu se passer si l’empreinte d’un grand réalisateur n’y posait un style, une vision pour affiner le portrait de Sonny Steele.

Piqué au vif par la journaliste, il redresse l’encolure et attaque la société qui l’emploie. La manière dont on s’occupe de son cheval, un véritable pur-sang qui vaut des millions de dollars, le révulse. Il devine le traitement aux hormones, les drogues injectées pour le calmer et décide alors de prendre la fuite en sa compagnie.

Elle a voulu le suivre, il ne lui viendra pas en aide

Pollack ne répond toujours pas aux attentes d’un tel comportement. Il redouble les attendus comme l’enquête particulière de la journaliste qui se lance à sa poursuite. Sonny lui fait subir le sort des gens têtus et emmerdants. Ce n’est pas un tendre et le lui fait savoir .

Robert Redford et Jane Fonda s’en donnent à cœur joie dans ce road-movie au cœur de l’Amérique sauvage et montagneuse (l’Utah et le Nevada). Ces paysages grandioses revendiquent la fable écologique qui se joue ( la manière dont Redford prend soin de son cheval est éloquente ) et la mise à mal du pouvoir de l’argent heurte le cynisme de ses dirigeants.

Une petite musique romantique les accompagne sans véritable tendresse, mais avec une affection de plus en plus marquée, de part et d’autre. Le happy end n’est pas garanti, Pollack s’amuse beaucoup sur les contre-temps.

Dont cette course poursuite tout terrain, parmi les plus extraordinaires du septième art, et couronnée par une cascade magnifique. Un bonus nous en révèle la substantifique technique.

LES SUPPLEMENTS

  • « Le costumier éclectique » : Bernie Pollack à propos du « Cavalier électrique »  (29 mn), un film de Robert Fischer

Pendant 45 ans, Bernie Pollack a compté parmi les plus éminents costumiers à Hollywood. Avec le costume du Cavalier électrique, il a créé sa pièce de résistance. Il en parle joliment après avoir relaté son parcours ainsi que celui de son frère.

Détails, anecdotes, Bernie Pollack est disert, surtout quand il évoque la manière d’imaginer la tenue de Jane Fonda, en demandant expressément à Levi’s de confectionner un jean particulier …

La promotion lui pèse de plus en plus . Serrer toutes ces mains inconnues, se faire prendre en photo avec de vieilles rombières qu’il en voit paître, de plus en plus goujat …

Et comme les frères Pollack ont beaucoup travaillé avec Robert Redford, les souvenirs ne manquent pas .

  • « Point de mire sur la poursuite » : le cascadeur Conrad e. Palmisano à propos du « Cavalier électrique »(13 mn)

Conrad E. Palmisano, cascadeur à Hollywood depuis un demi-siècle, se souvient de l’un des plus spectaculaires coups de sa carrière : la course-poursuite entre le cavalier et les voitures de police, véritable triomphe de l’art de la cascade.

Il rappelle tout ce qu’il sait faire en matière de carambolages et cascades, et ses débuts chez Roger Corman. Son mentor Roger Creed le contacte pour le film de Pollack et il décrit par le détail la manière dont il s’y est pris pour réaliser cette course-poursuite, époustouflante … Photos à l’appui pour mieux comprendre le système baptisé SSAP : supposition scientifique au pif . En prime les trucages, la filouterie et le fignolage nécessaire à ce genre d’exercice 3

Date de sortie du DVD : 26 juin 2019 . - L'histoire : Ancien champion du monde de rodéo à la dérive, Sonny Steele vend son image pour une marque de céréales. Mais il découvre que sa monture, un magnifique pur-sang qui vaut des millions de dollars, a été droguée. Acteurs : Robert Redford, Jane Fonda, Valerie Perrine, Willie Nelson, John Saxon Réalisateurs : Sydney Pollack Audio : Anglais, Français Sous-titres : Français Studio : Carlotta Films Durée : 120 minutes Film: 4/5 Bonus: 3.5/5 « Pour vendre leur camelote, ils en font un singe »… C’est toute l’histoire de l’humanité que Robert Redford endosse avec Sonny Steele ce héros des rodéos devenu un amuseur de foire, quand ses…
Le film
Les bonus

Ancien champion de rodéo sur le déclin, Sonny vante désormais des céréales pour une grande firme . Devant le traitement infligé à son cheval il part en sa compagnie afin de le relâcher . Une journaliste voit là l’occasion de ramener un bon reportage . Dans  les magnifiques paysages naturels de l'Utah et du Nevada, le duo Redford / Fonda s’en donne à cœur joie pour dynamiter une romance qui ne répond jamais aux critères du genre. Pollack préfère relever des questions éthiques sur la publicité et l’écologie , au milieu d’un road movie aventureux où une course poursuite échevelée s’inscrit au panthéon du cinéma d’aventure.

AVIS BONUS Le costumier ( le frangin du réalisateur, un grand lui aussi ) et le cascadeur reviennent sur leur carrière, la façon d'habiller un cow-boy électrique et tourner des cascades fabuleuses

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Le Voyage de Marta » de Neus Ballus. Critique cinéma

Entre réalité et fiction, on n’y échappe pas. Le mode est de plus en plus …

Laisser un commentaire