Accueil » A la une » « First Reformed » de Paul Schrader. Critique Blu-ray

« First Reformed » de Paul Schrader. Critique Blu-ray

  • Avec Ethan Hawke, Amanda Seyfried, Cedric the Entertainer, Victoria Hill, Michael Gaston
  • DVD : 20 Juin 2023
  • Studio : L’Atelier d’Images

L’histoire : Ravagé par la mort de son fils, Toller, un ancien aumônier militaire en proie à une crise spirituelle tente d’aider un jeune couple de sa paroisse. Lorsque les secrets de son institution religieuse remontent à la surface, il tente de retrouver la foi et de faire face aux démons de son passé sur le chemin de la rédemption…

Si les étoiles n’apparaissent pas, reportez-vous à la fin de l’article

  • Le Film :
  • Les Bonus : 

Le cinéma n’en n’a pas voulu . Le dvd commercial est passé à la trappe. Et je le retrouve moi-même dans l’oubli d’un été pourtant peu généreux en matière de nouveautés.

Le sujet il est vrai incline peu à la curiosité, malgré Ethan Hawke por le personnage principal et Paul Schrader derrière les manettes. Un duo à l’unisson de cette histoire de rédemption et d’Univers à l’abandon.

Tourmenté par la mort de son fils en Iraq, Toller, pasteur d’une paroisse oubliée ne prête guère attention au déclin du monde, quand l’aide apportée à ses œuvres provient d’un généreux donateur. Patron d’un groupe énergétique , dont la protection de la nature est loin d’être une préoccupation.

C’est au contact d’un jeune couple de paroissiens que l’homme d’église prend peu à peu conscience de la dégénérescence universelle. Alerté par les propos et l’état désespéré de Michael, le mari,  ( Philipp Ettinger ) (photo) Toller entame alors une réflexion douloureuse guidée par l’épouse, Mary.

Mais quand l’homme abandonne le combat, la jeune femme résiste. Entre les deux, Toller doit faire fi de son histoire récente, de la mort d’un proche, de sa foi en déconfiture.

Paul Schrader a lui-même écrit cette histoire assez confuse à l’origine où le mélange des genres  ( religion et écologie, foi et rédemption , amours et dépression … ) se fond dans une réalisation stricte, bien ordonnée.

Ca peut paraître  très astreignant, mais l’interprétation convaincante, comme habitée  ( Ethan Hawke, Amanda Seyfried …) portée par un cinéaste totalement investi, vous incite à poursuivre le chemin.

Il est de croix et de pierre, imprévisible, mais si proche, que l’emprunter parait un bon conseil.

LES SUPPLEMENTS

  • Le regard de Laurent Vachaud ( 16 mn )-Les déboires du cinéaste à travers une filmographie disparate , quand arrive ce film «  sorti de nulle part, là où on ne l’attend pas (…) un de ses meilleurs films , une gifle dans le cinéma américain (…) qui épouse beaucoup l’idée du cinéma transcendantal sur lequel il avait beaucoup écrit (*) ».

« Si on n’a vu aucun film de Dreyer, d’Ozu, de Bresson… on n’est pas habitué à ce genre de langage ».

Ethan Hawke, Amanda Seyfried ( Mary, l’épouse )

« Un film pessimiste sur le monde actuel, déprimant, je comprends que des gens ne veulent pas voir ça au cinéma ».. La performance d’Ethan Hawke … «  Il aurait dû être nommé à l’Oscar ».

(*) Cinéma transcendantal :  Economie de moyens, acteurs pas ou peu connus, « c’est le spectateur qui doit aller vers le film »…

  • Analyse de séquence ( 6 mn ) –Celle où Mary, désormais veuve, demande au pasteur de participer à une séance de méditation, comme elle pratiquait avant avec son mari. Une sorte de jeu amoureux ..
  • Leçon de scénario au Forum des Images ( 93 mn )-Le réalisateur a pris tout son temps pour revenir sur une carrière éclectique. Le public en redemande et nous avec …
Avec Ethan Hawke, Amanda Seyfried, Cedric the Entertainer, Victoria Hill, Michael Gaston DVD : 20 Juin 2023 Studio : L’Atelier d’Images L’histoire : Ravagé par la mort de son fils, Toller, un ancien aumônier militaire en proie à une crise spirituelle tente d'aider un jeune couple de sa paroisse. Lorsque les secrets de son institution religieuse remontent à la surface, il tente de retrouver la foi et de faire face aux démons de son passé sur le chemin de la rédemption... Si les étoiles n'apparaissent pas, reportez-vous à la fin de l'article Le Film : Les Bonus :  Le cinéma n’en n’a pas…
Le film
Les bonus

L’industriel qui vient en aide à une association caritative, ça grince obligatoirement dans les rouages , car rien n’est gratuit et il défend l’idée d’une planète sans souci. Ce n’est qu’une parenthèse dans cette histoire de rédemption, mais elle est assez ouverte pour indiquer le ton employé par Paul Schrader pour alerter sur le sort de la planète. Bien secondé dans sa critique écologique par Ethan Hawke, le cinéaste use d’un code très stricte ( on parle de film transcendantal ) pour aller au bout de sa démonstration. Le chemin de croix d’un pasteur presque défroqué, qui pour oublier sa propre histoire ( la mort récente d’un proche ) va tout donner auprès d’un jeune couple en doute sur l’avenir du monde. Un film désespéré peut-être, mais tellement vrai .

AVIS BONUS Le scénario, explication de textes par Paul Schrader. Le regard d'un spécialiste du réalisateur : Laurent Vachaud

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Alberto Express » d’Arthur Joffé. Critique Blu-ray

Pour relancer à sa façon la comédie italienne, Arthur Joffé fait circuler un train entre Paris et Rome. Il ne déraille jamais

Laisser un commentaire