Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Thor »de Kenneth Branagh. Critique DVD

« Thor »de Kenneth Branagh. Critique DVD

Synopsis: Au royaume d’Asgard, Thor est un guerrier puissant et arrogant dont la témérité déclenche une guerre ancestrale. Banni et envoyé sur Terre, par son père Odin, il doit vivre parmi les humains. Mais lorsque les forces du mal de son royaume s’apprêtent à se déchaîner sur la Terre, Thor va apprendre à se comporter en véritable héros…

La fiche du Disque

Le film : "Thor"
De : Kenneth Branagh
Avec : Chris Hemsworth, Natalie Portman, Anthony Hopkins
Sortie le : 05 octobre 2011
Distribution : Paramount Pictures
Durée : 110 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de Disque : 1
Le film
Les bonus

Kenneth Branagh et l’équipée Marvel en compagnie du dieu du tonnerre, j’étais dubitatif. J’avais tort. Branagh relève le défi, avec panache. Ce n’est pas celui de « Beaucoup de bruit pour rien » mais dans la lignée des super-héros ( (voir «  Captain America ») l’ensemble demeure fort honorable.

Pour que notre histoire se mette en place, il faut du temps, et quelques circonvolutions scénaristiques, voire pyrotechniques (moi ça me saoule) avant de bien saisir les données du problème.

Imaginez donc un dieu (Odin) et ses deux fils qui se disputent le futur trône. Comme Thor a failli à sa promesse, le voici dirigé fissa sur la Terre, où après quelques déboires d’adaptation il n’est pas mécontent de tomber sur une équipe de scientifiques dirigés par Natalie Portman en personne.

Saura-t-il retirer le marteau du rocher ?

  Je vous passe les quiproquos et autres saillies  pour plonger à fond dans le bain de cette histoire vieille comme le monde (la rivalité entre les frères ennemis est une fois de plus parfaitement maîtrisée) qui sans prétention donne à voir un vrai spectacle de cinéma.

Avec un fond mythologique indéniable qui crédibilise l’histoire. Un traître au royaume d’Asgard ? J’ai eu parfois du mal dans les séquences intermédiaires qui nous menaient de l’au-delà au monde contemporain ,une Amérique moderne dont la découverte par notre héros (Chris Hemsworth qui s’amuse comme un fou) est un pur moment de jubilation.

Des chevaliers de la Table ronde (un marteau cette fois à la place d’Excalibur) à «  Borgia », quelques références classiques du cinéma populaire viennent à l’esprit, comme ces cow-boys et ses envahisseurs qui n’ont pas cette fois réussi à toucher le cœur des spectateurs.

N’est pas Marvel qui veut. Au bout du bout du générique, on vous le rappellera …

LES BONUS

  • Les scènes coupées. Elles sont intéressantes, mais effectivement pas vraiment nécessaires à l’ensemble du film
  •  En route vers Les Vengeurs. Il s’agit d’une bande annonce avec commentaires sur le prochain film de la compagnie. Marvel reprend tous les personnages de ces précédents films et les transpose dans une franchise collective. J’ai du mal à imaginer le résultat entre Thor et Captain America, par exemple, («  ils vont trouver les uns chez les autres, quelque chose qui leur manquait ») mais patience, c’est pour bientôt.
Kenneth Branagh et l'équipée Marvel en compagnie du dieu du tonnerre, j’étais dubitatif. J'avais tort. Branagh relève le défi, avec panache. Ce n’est pas celui de « Beaucoup de bruit pour rien » mais dans la lignée des super-héros ( (voir «  Captain America ») l’ensemble demeure fort honorable. Pour que notre histoire se mette en place, il faut du temps, et quelques circonvolutions scénaristiques, voire pyrotechniques (moi ça me saoule) avant de bien saisir les données du problème. Imaginez donc un dieu (Odin) et ses deux fils qui se disputent le futur trône. Comme Thor a failli à sa promesse, le voici…

Review Overview

Le film
Les bonus

Dans l'esprit Marvel , Brannagh assure un travail parfait , avec des comédien ad-hoc. Du grand et bon spectacle cinématographique...

Avis Bonus : Des scènes coupées,et une promo maison pour " Les vengeurs", pas de quoi fouetter un bon dvd ...

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Yesterday » de Danny Boyle. Critique cinéma-dvd

Tout le monde connaissait les Beatles, mais aujourd’hui seul Jack s'en souvient. Déprimant ! Mais les bonus sauf la mise

Laisser un commentaire