Accueil » A la une » « Terminal Sud » de Rabah Ameur-Zaïmeche. Critique cinéma-VOD

« Terminal Sud » de Rabah Ameur-Zaïmeche. Critique cinéma-VOD

Synopsis: Dans un pays plongé dans un climat d’insécurité́ et de conflit armé, un médecin tente malgré tout d’accomplir son devoir au sein d’un centre hospitalier, jusqu’au jour où son destin bascule…

La fiche du film

Le film : "Terminal Sud"
De : Rabah Ameur-Zaïmeche
Avec : Ramzy Bedia, Amel Brahim-Djelloul
Sortie le : 20/11/2019
Distribution : Potemkine Films
Durée : 96 Minutes
Genre : Drame, Thriller
Type : Long-métrage
Le film

Rabba Ameur-Zaïmeche ne situe pas l’objet de son propos. Ni sa destination. Un pays marqué par l’oppression, la répression et le terrorisme. Un cœur pur ne comprend rien à ce désordre ascendant , il est docteur et mène sa mission tel qu’Hippocrate l’a voulue.

Pourtant, tout autour de lui, ce n’est que disparitions, assassinats et menaces. Il est aussi concerné mais ne s’en préoccupe guère. Il se rend chaque jour à l’hôpital où ses compétences le situent au-dessus de la mêlée.

Mais l’homme est à bout, entre son activité humanitaire non-stop et une épouse qui ne le suit plus dans ce dévouement extrême. Elle est jouée par la chanteuse lyrique Amel Brahim-Djelloul, pour la première fois au cinéma.

Tout ce qu’il lui reste  d’espoir et de famille sur ce lambeau de vie que le cinéaste raccommode avec un scénario assez hésitant. Et une direction d’acteurs relâchée…

Dans l’anonymat de ces lieux et du décor, le spectateur se perd alors dans les circonvolutions d’un récit émaillé d’allusions et de métaphores absconses .

Comme ces terroristes et militaires confondus  sur les  pas d’une histoire jamais consommée. Une guerre coloniale retrouve dans des relents abjects, ses gestes et son impunité.

Ramzy Bedia, quasiment de tous les plans, assume pleinement ce personnage de l’extrême confronté à des extrêmes beaucoup plus radicaux. Lui le  sauveur rigoriste d’une humanité qui s’étiole.

Il n’y a qu’à son ami ( Slimane Dazi ) que le toubib confie ses peines, ses doutes et les craintes d’un avenir désastreux…

Elle va le lui faire payer dans sa chair et son intimité, dans ce mal et cette douleur vers quoi tend le film aussi dépouillé que sa mise en scène minimaliste.

Où la neutralité désormais toute relative de son décor le mène inéluctablement. On devine le Sud de la France, la Camargue, Fos-sur-Mer , étrange révélation d’un paysage qui jusque là demeurait confiné dans le secret du scénario.

Bien déroutant ce film, mais bien intéressant aussi …

Disponible en VOD . ---   DVD sur le site  Potemkine http://www.potemkine.fr/Potemkine-boutique-paris-dvd-blu-ray/pa39m5.html Rabba Ameur-Zaïmeche ne situe pas l’objet de son propos. Ni sa destination. Un pays marqué par l’oppression, la répression et le terrorisme. Un cœur pur ne comprend rien à ce désordre ascendant , il est docteur et mène sa mission tel qu’Hippocrate l’a voulue. Pourtant, tout autour de lui, ce n’est que disparitions, assassinats et menaces. Il est aussi concerné mais ne s’en préoccupe guère. Il se rend chaque jour à l’hôpital où ses compétences le situent au-dessus de la mêlée. Mais l’homme est à bout, entre son activité humanitaire…
Le film

C’est un film bizarre, étrange, étonnant, mais qui peut intéresser le cinéphile ou le spectateur averti de la marche de l’univers. Dans un pays  ( presque ) indéterminé, un médecin se bat contre l’intolérance, la violence, et des problèmes personnels qui se répercutent très vite en fait sur l’état du monde dans le contexte rapporté par le cinéaste. On peut y déceler les  relents d’une guerre coloniale qui retrouve ses gestes et son impunité. Ramzy Bedia, quasiment de tous les plans, assume pleinement ce personnage de l’extrême confronté à des extrêmes beaucoup plus radicaux. Bien déroutant ce film, mais bien intéressant aussi …

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Le Dictateur » de et avec Charlie Chaplin. Critique blu-ray

On a tellement écrit sur ce film , ses implications, et sa quasi-virginité soixante-quinze ans plus tard qu’il est difficile d’en rajouter une phrase pour dire le bonheur chaque fois renouvelé de le retrouver ainsi intact et sans rature.

Laisser un commentaire