Accueil » A la une » « Le Grand couteau » de Robert Aldrich. Critique dvd

« Le Grand couteau » de Robert Aldrich. Critique dvd

  • Format ‏ : ‎Noir et blanc, Mono
  • Durée ‏ : ‎1 heure et 53 minutes
  • Dvd‏ : ‎17 janvier 2024
  • Acteurs ‏ : ‎Jack Palance, Ida Lupino, Wendell Corey, Jean Hagen, Rod Steiger
  • Sous-titres ‏ : ‎Français
  • Studio  ‏ : ‎Rimini Editions

Avev le livret « Derrière les portes de Babylone » écrit par Christophe Chavdia (24 pages)

Synopsis: Charlie Castle, vedette d’Hollywood, a promis à sa femme de ne pas se lier à son producteur Stanley Hoff par un autre contrat. Mais le malheureux, pour ne pas voir exploiter certains faits délicats de sa vie privée, est obligé de revenir sur sa décision. Quand il tente de faire machine arrière, il est trop tard : tous ceux qui ont intérêt à lui nuire sont là, et sa femme, parle de le quitter..

D’après la pièce de Clifford Odets,

Si les étoiles n’apparaissent pas, reportez-vous à la fin de l’article

Au cœur du système hollywoodien , Robert Aldrich signe cet excellent pamphlet cinématographique en forme de thriller à la psychologie dévastatrice . Un ton, une humeur, un regard aujourd’hui disparus .

En 1955, les effets spéciaux n’existent pas. Aujourd’hui, certains metteurs en scène peu inspirés en abuse pour illustrer des sentiments, la peur , de l’émotion, de l’effroi. Quand je tombe sur un abruti de producteur , magistralement campé par Rod Steiger qui éructe et fait des yeux pas possibles , en racontant des saloperies enrubannées dans la mièvrerie de son sourire, j’ai des frissons . Un type pareil en vrai, et vous prenez la porte .

 

Du travail de cinéaste, un regard de la caméra et une mise en scène très serrée, pour dire toute la cruauté de l’individu et du système qu’il engendre . Hollywood en prend plein son grade. Aldrich n’a pas froid aux yeux quand il raconte  l’histoire de cet acteur vedette prisonnier d’un contrat qu’il ne veut pas signer ( Jack Palance , alors célébré comme une véritable star ) .

Mais son passé tenu secret par ses commanditaires , lui interdit toute liberté, et toute intimité . Sa femme , joliment interprétée par Ida Lupino est prête maintenant à le quitter.

Robert Aldrich qui au milieu des années 50 , signe avec « Le Grand couteau » le quatrième film d’une longue carrière , évite l’écueil de la mièvrerie. Il s’appuie sur le bancal de la situation familiale pour relancer chaque fois un peu plus le suspense. Les ressorts reposent tout bonnement sur ce passé occulte, que des témoins inquiétants, une fois le contrat signé , rappellent à la star.

Chantage, harcèlement, meurtre …C’est un drame, une tragédie , c’est la passion portée aux fers rouges, une passion de tous les instants, professionnelle, sentimentale, amicale .

Format ‏ : ‎Noir et blanc, Mono Durée ‏ : ‎1 heure et 53 minutes Dvd‏ : ‎17 janvier 2024 Acteurs ‏ : ‎Jack Palance, Ida Lupino, Wendell Corey, Jean Hagen, Rod Steiger Sous-titres ‏ : ‎Français Studio  ‏ : ‎Rimini Editions Avev le livret "Derrière les portes de Babylone" écrit par Christophe Chavdia (24 pages) Synopsis: Charlie Castle, vedette d'Hollywood, a promis à sa femme de ne pas se lier à son producteur Stanley Hoff par un autre contrat. Mais le malheureux, pour ne pas voir exploiter certains faits délicats de sa vie privée, est obligé de revenir sur sa…
Le Film

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Les 7 samouraïs » de Akira Kurosawa. Critique cinéma

75 ans après, le chef-d’œuvre de Kurosawa n'a pas du tout bougé. Il ressort au cinéma

Laisser un commentaire