Accueil » A la une » « Holly » de Fien Troch. Critique cinéma

« Holly » de Fien Troch. Critique cinéma

  • 06 mars  2024 en salle
  • 1h 42min / Drame
  • Avec Greet Verstraete, Els Deceukelier, Robbie Cleiren

L’histoire : Holly, perçue comme une fille bizarre par ses camarades, possède le don de soulager les gens de leurs chagrins. Dès lors, son énergie cathartique est recherchée par tous. Mais la frontière entre aide et abus va vite s’estomper. Sainte ou sorcière ?

Si les étoiles n’apparaissent pas, reportez-vous à la fin de l’article

 

Du harcèlement scolaire aux sans-abris Fien Troch la réalisatrice englobe tout un système de valeurs portées par l’indéfectible bonté de la jeune Holly, aux vertus thérapeutiques miraculeuses.

A l’origine, elle ignore son pouvoir. En imposant les mains sur les gens, elle les transforme, les soulage les guérit.

Holly fait le bien, encouragée par sa professeur Anna (Greet Verstraete) qui elle aussi participe à des œuvres humanitaires. On comprend assez vite ce qui la motive réellement devant le phénomène classique de l’élève qui dépasse le maître.

Et de ses problèmes très personnels …

Fien Troch s’appesantit beaucoup sur les évidences . Les scènes se répètent, n’en finissent pas. Dans la sanctification des interventions divines d’Holly, ou son contre-coup, le revers de la médaille, on la montre du doigt.

On la reconnait, on la sollicite

Anna, d’une jalousie désormais probante, n’est pas en reste.  Elle voit «  sa chose » lui échapper et acquérir une indépendance fort logique . Elle l’accuse de profiter du système, la charge est lourde à l’image de la mise en scène.

L’interprétation de Greet Verstraete permet de ne pas flancher, quand le personnage à mes yeux le plus intéressant demeure Bart ( Felix Heremans) , insaisissable et touchant dans sa conduite irraisonnée. Fragile, et cette fois Holly n’y peut rien. Leur duo est touchant.

06 mars  2024 en salle 1h 42min / Drame Avec Greet Verstraete, Els Deceukelier, Robbie Cleiren L'histoire : Holly, perçue comme une fille bizarre par ses camarades, possède le don de soulager les gens de leurs chagrins. Dès lors, son énergie cathartique est recherchée par tous. Mais la frontière entre aide et abus va vite s’estomper. Sainte ou sorcière ? Si les étoiles n’apparaissent pas, reportez-vous à la fin de l’article   Du harcèlement scolaire aux sans-abris Fien Troch la réalisatrice englobe tout un système de valeurs portées par l’indéfectible bonté de la jeune Holly, aux vertus thérapeutiques miraculeuses. A l’origine, elle ignore son pouvoir.…
Le film

Hystérie collective ou miracle ? C’est un peu la question que pose Fien Troch dans la révélation inattendue des pouvoirs surnaturels d’une jeune fille Holly qui en imposant les mains soulage les souffrances. Un professeur lui vient en aide dans ses démarches bienfaitrices mais très vite le personnage en question dévoile une personnalité contraire à sa sollicitude. Il est dommage alors que la réalisatrice en fasse des tonnes pour nous refaire le portrait de l’intéressée, quand Holly ne fait rien d’autre que d’assumer l’âge adulte. L’interprétation de Greet Verstraete permet de tenir le coup, quand le personnage à mes yeux le plus intéressant demeure Bart , insaisissable et touchant dans sa conduite irraisonnée. Fragile, et cette fois Holly n’y peut rien. Leur duo est touchant.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Portier de nuit » de Liliana Cavani. Critique DVD

Le temps aidant, l'histoire qui faisait scandale est devenue une grande histoire d'amour ...

Laisser un commentaire