Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Les inconnus dans la ville » de Richard Fleischer.Critique DVD

« Les inconnus dans la ville » de Richard Fleischer.Critique DVD

Synopsis: Une petite ville est le théâtre d'un hold-up particulièrement violent.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Les Inconnus dans la ville "
De : Richard Fleischer
Avec : Victor Mature, Richard Egan, Lee Marvin
Sortie le : 03 avril 2013
Distribution : Carlotta Films
Durée : 90 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film
Les bonus

William Friedkin, le réalisateur de «Killer Joe »  estime que c’est le «  meilleur film de braquage, jamais tourné ». Ce qui me laisse un brin songeur.

Au-delà des années qui n’ont pas bonifié le scénario, j’y vois  la patte d’un grand réalisateur, ( « 20.000 lieues sous les mer »,  » Soleil vert » ) qui bénéficie pour la première fois du format Scope, et s’emploie à le magnifier.

Face aux plans sublimes, aux cadrages pertinent, côté intrigue, suspense, ou rebondissement, il n’y a rien à se mettre sous la dent, mise à part la fusillade dans la ferme qui sur la forme et le fond est un morceau d’anthologie.

inconnus-dans-la-ville-01-g

Plusieurs scènes tombent un peu comme un cheveu sur la soupe et comblent des vides abyssaux. A la préparation du hold-up on associe de longs apartés moralistes (le père qui n’a pas eu sa médaille à la guerre) ou sentimentaux quand un couple à la dérive s’apprête à reprendre les négociations.

Comme s’il fallait opposer à la noirceur du projet de braquage, quelques repères vertueux et bien pensants.Ce qui rend l’ensemble stupide, alors que les personnages qui le composent sont assez particuliers.

Un directeur de banque , voyeur et maladroit, un fils à papa , ivrogne , mais superbe, qui n’arrête pas de courir après sa femme, une infirmière que tout le monde courtise plus ou moins ,  et une famille Amish pour couronner le tout .

LES INCONNUS DANS LA VILLE 04

Fleischer a voulu peindre la société provinciale d’une petite ville de l’Arizona. Un objectif à mettre en perspective avec son très beau travail sur ses influences picturales. Hopper vient à l’esprit pour ses visions nocturnes, ou  la plus évidente : la femme attendant devant la banque avec la voiture de son mari à ses côtés. Des plans comme ça, j’en redemande.

 LES SUPPLEMENTS

  • Richard Fleischer par William Friedkin ( 21 mn )  .

Le réalisateur de «  L’exorciste » dit tout le bien qu’il pense de ce film. « L’un des meilleurs thrillers par un maître conteur, à la fois un thriller et un mélodrame. Un monument du film de casse au même titre que « L’ultime razzia » de Kubrick. Une intrigue parfaitement ficelée… »

  • Mélodrame policier (27 mn)

Le réalisateur de «  Espions », Nicolas Saada  retrouve ses premières amours , la critique, pour donner une lecture très personnelle du film et insiste lui aussi sur le mélange des genres.Il fait le parallèle avec «  History of violence » de David Cronenberg. « Fleischer a posé les bases de ce type de précipité entre intrigue et film de genre. Un pur film de metteur en scène » dit-il encore en insistant sur  l’importance du choix des décors naturels, et de l’influence de la peinture américaine. «  Fleischer est quelqu’un de plus intelligent et réfléchi que virtuose ». Il  parle lui aussi des contraintes du Scope et comment il s’en sert merveilleusement bien.

Meilleur dvd Avril 2013 ( 6 ème ) William Friedkin, le réalisateur de «Killer Joe »  estime que c'est le «  meilleur film de braquage, jamais tourné ». Ce qui me laisse un brin songeur. Au-delà des années qui n’ont pas bonifié le scénario, j’y vois  la patte d’un grand réalisateur, ( "20.000 lieues sous les mer", " Soleil vert" ) qui bénéficie pour la première fois du format Scope, et s’emploie à le magnifier. Face aux plans sublimes, aux cadrages pertinent, côté intrigue, suspense, ou rebondissement, il n’y a rien à se mettre sous la dent, mise à part la fusillade dans…

Review Overview

Le film
Les bonus

Un film policier, qui délaisse assez rapidement le contenu, pour mieux s’attarder sur des personnages, il est vrai assez originaux. Mais sans la maestria de la mise en scène, on passerait vite à autre chose …

Avis Bonus : Nicolas Saada raconte très bien l’univers de Fleischer, et même si je ne suis pas d’accord avec son point de vue, c’est vraiment passionnant à découvrir.Un décorticage également pertinent de la part de William Friedkin.

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Libre » de Michel Toesca. Critique cinéma-dvd

Date de sortie du DVD : 16 avril 2019 Sur le fond, on accompagne cette démarche humanitaire …

Laisser un commentaire