Accueil » Comédies dramatique » « Mel & Jenny » de Nana Neul. Critique DVD

« Mel & Jenny » de Nana Neul. Critique DVD

Synopsis: Mel, une jeune femme aux allures de garçon manqué, rêve de quitter sa vie sans relief. Le jour où la belle Jenny entre dans sa vie, c’est le coup de foudre immédiat ! Sauf que Jenny pense que Mel est un garçon…

La fiche du DVD

Le film : "Mel & Jenny"
De : Nana Neul
Avec : Anjorka Strechel, Lucie Hollmann
Sortie le : 04 octobre 2011
Distribution : Outplay
Durée : 89 minutes
Film classé :
Nombre de DVD : 1
Le film

Dès la première image, le trouble est évident. Fille ou garçon ? ce personnage au sourire discret et à l’anatomie tout aussi préservée. Un garçon manqué peut-être, un jeune homme, efféminé…

L’ambiguïté s’installe au cœur de l’histoire que nous raconte si joliment Nana Neul, pour parler du désir amoureux et des amours de la marge. Inconsciemment, secrètement (on n’en sait pas grand-chose) Mel est plutôt attirée par les femmes. Le jour où le hasard lui fait rencontrer Jenny, une ado pleine de vie,  elle craque et Jenny, aussi.

Mais Jenny pense que Mel est un garçon… Et cette dernière qui ne la contredit, s’invente alors une autre identité. Le début d’une histoire incroyable qui à tout moment pourrait déraper sans ce scénario, parfaitement écrit, par une réalisatrice maîtresse de son sujet.

Elle parle de la quête de l’identité sexuelle, de manière lumineuse et légère. Et l’assume tout autant que son héroïne avec ses doutes et ses passions dans une mise en scène qui écarte toute mièvrerie, toute sensiblerie.

Même si la duperie, plus que le mensonge, donne le tempo de ce  récit plein de tendresse et de sentiments, pour ces jeunes amants, heureux, et inconscients du bonheur quis’émiette.

Le regard d’un proche, l’attitude d’un collègue, le doute d’une mère très aimante : au fil des apparences, le vernis des conventions s’écaille et la supercherie n’est plus loin d’être découverte.

Certaines scènes sont alors très cocasses, d’autres plus dramatiques, mais devant l’innocence de Jenny, jusqu’où ira Mel, l’androgyne, pour conquérir le cœur de sa belle ? Le final s’accorde au juste ton employé depuis les premières images.

Le trouble dont je parlais alors ne s’est pas dissipé. Il s’impose simplement, telle l’affirmation de ces deux êtres à part entière. Anjorka Strechel , et Lucie Hollmann, deux comédiennes formidables, qui  conjuguent leur talent à celui d’une cinéaste lucide et sensible. « Mel & Jenny », presque, pour la vie …

Dès la première image, le trouble est évident. Fille ou garçon ? ce personnage au sourire discret et à l’anatomie tout aussi préservée. Un garçon manqué peut-être, un jeune homme, efféminé… L’ambiguïté s’installe au cœur de l’histoire que nous raconte si joliment Nana Neul, pour parler du désir amoureux et des amours de la marge. Inconsciemment, secrètement (on n’en sait pas grand-chose) Mel est plutôt attirée par les femmes. Le jour où le hasard lui fait rencontrer Jenny, une ado pleine de vie,  elle craque et Jenny, aussi. Mais Jenny pense que Mel est un garçon… Et cette dernière qui ne…

Review Overview

Le film

Sur le sujet très particulier de la quête amoureuse, à la quelle se mêle celle de sa propre identité sexuelle, la réalisatrice réussit à nous faire admettre l'incroyable supercherie d'une jeune femme prête à tout pour séduire l'être aimé. Un film aussi lumineux , que léger ...

Avis Bonus : Il n'y en a pas

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« La Femmes des steppes, le flic et l’oeuf » de Quanan Wang. Critique cinéma-dvd

On baigne dans un océan de tranquillité heureuse. Béatitude en Mongolie. Les suppléments sont top !

Laisser un commentaire