Accueil » A la une » « Acide » de Just Philippot. Critique dvd

« Acide » de Just Philippot. Critique dvd

  • Durée ‏ : ‎ 1 heure et 39 minutes
  • Dvd : ‎ 24 janvier 2024
  • Cinéma : 20 septembre 2023
  • Acteurs ‏ : ‎ Guillaume Canet, Laetitia Dosch, Patience Munchenbach, Marie Jung, Martin Verset
  • Studio  ‏ : ‎ Pathé

L’histoire : Selma, 15 ans, grandit entre ses deux parents séparés, Michal et Élise. Des nuages de pluies acides et dévastatrices s’abattent sur la France. Dans un monde qui va bientôt sombrer, cette famille fracturée va devoir s’unir pour affronter cette catastrophe climatique et tenter d’y échapper.

Si les étoiles n’apparaissent pas, reportez-vous à la fin de l’article

  • Le Film : 
  • Les bonus : 

Des intentions sur synopsis, on espère beaucoup de la tentative de transformation de l’auteur de «  La Nuée » . A nouveau sur le mode catastrophe écologique, il scrute cette fois le ciel lourd et menaçant d’une pluie toxique qui s’abat sans coup férir.

Elle fait bien des ravages, mais le constat établi, Just Philippot comptabilise avant tout les dégâts collatéraux. Ce qui nous éloigne du propos initial supposé ,pour mieux disséquer une fois encore dans le cinéma français , l’origine du mal être des couples.

Trouver le bon convoi pour une évacuation hypothétique

Michal et Elise ne vivent plus ensemble depuis deux ans, et seule Selma 15 ans, leur fille unique les réunit de temps en temps. Cette fois l’urgence est de circonstance : sous une pluie battante, des nuages tapageurs et un tonnerre de feu, les voici en quête d’une rémission inespérée.

La fuite en avant parait bien illusoire dans la mise en scène brouillonne de Just Philippot. J’ai souvent peiné à comprendre plusieurs séquences, des situations, des raisons d’agir.

Le son ne me parait pas terrible non plus…

Cactus sur le gâteau : les personnages sont peu sympathiques, la fille et le père faisant mauvais ménage, quand la femme règle ses comptes avec son ex, au-détour d’un abri de fortune. Au chahut météo, la cacophonie familiale alourdit l’atmosphère de plus en plus pesante. Et le dérèglement climatique devient anecdotique …

LES SUPPLEMENTS

  • Making of ( 12 mn )- Une vraie descente sur le plateau entrecoupée des commentaires de l’équipe dont les premiers assistants , ce qui est assez rare .
  •  Entretiens avec l’équipe du film ( 25 mn )- « Un cinéma d’auteur, avec des velléités de film d’action » ( Just Philppot) un point de vue que tous les comédiens reprennent à leur compte ( «  un film social et catastrophe » Laetitia Dosch )

« Il ne suffit pas uniquement d’emmener le spectateur au cinéma, mais de lui faire vivre une expérience au cinéma (…) Un cinéma qui perd ses couleurs pour devenir de plus en plus noir » dit-il encore en évoquant ses influences russes  dont «  Requiem pour un massacre ». ( Just Philippot)

« Il nous fallait toujours jouer l’épuisement » ( Guillaume Canet )-Les personnages , le tournage …. On ne s’ennuie pas 

Durée ‏ : ‎ 1 heure et 39 minutes Dvd : ‎ 24 janvier 2024 Cinéma : 20 septembre 2023 Acteurs ‏ : ‎ Guillaume Canet, Laetitia Dosch, Patience Munchenbach, Marie Jung, Martin Verset Studio  ‏ : ‎ Pathé L'histoire : Selma, 15 ans, grandit entre ses deux parents séparés, Michal et Élise. Des nuages de pluies acides et dévastatrices s’abattent sur la France. Dans un monde qui va bientôt sombrer, cette famille fracturée va devoir s’unir pour affronter cette catastrophe climatique et tenter d’y échapper. Si les étoiles n’apparaissent pas, reportez-vous à la fin de l’article Le Film :  Les bonus :  Des intentions…
Le Film
les bonus

Vues les intentions affichées dans le projet initial on imagine que l’auteur de « La nuée » remet une couche sur la situation écologique de l’univers. Si le sujet est la trame de son nouveau film, très vite elle s’estompe pour laisser place à la famille qui déjà séparée, se déchire à nouveau sous des trombes d’eaux. C’est donc l’urgence qui préside à leur rencontre marquée du sceau de la discorde permanente autour de leur fille unique Selma,15 ans dont la crise adolescente n’avait pas besoin d’un tel chahut. Dans l’affolement général, souvent filmé la nuit, j’ai eu du mal à percevoir la finalité de plusieurs séquences, la lisibilité de certaines scènes, la nuit étant souvent propice à une mise en scène sinon brouillonne, du moins hasardeuse. Les comédiens font ce qu’ils peuvent, et le font plutôt bien, mais ça ne suffit pas à les soutenir dans leur fuite en avant.

AVIS BONUS Un making of sympa et le point de vue de l’équipe , tout aussi sympa

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Bellissima » de Luchino Visconti. Critique cinéma-dvd

Un portrait de femme tout en force porté par une mise en scène éloquente. En bonus, un documentaire passionnant

Laisser un commentaire