Accueil » Les critiques » Viva il cinema : la Touraine italienne

Viva il cinema : la Touraine italienne

Photo Serge Bodin

Une soirée de soutien en mars dernier, un encouragement public à reprendre le flambeau, une fois le Covid relégué dans les mauvais souvenirs, Viva il cinema revient de plus belle à Tours.

Du 21 au 25 février 2024, salle Thélème (Université ), Studio et  CGR Centre.

Le jury sera présidé par Isabelle Reiher directrice du Centre de Création Contemporaine Olivier Debré de Tours. A ses côtés le dramaturge et comédien Bernard Pico, Gabriella Zimmermann (traductrice littéraire et écrivaine), et Alex Guery réalisateur, scénariste, acteur et producteur.

  • Un aperçu de la programmation …

EN COMPETITION

Elle intéresse des premiers et seconds longs métrages

  • « Acqua e anice », 2022, 1h55 de Corrado Ceron.- Olimpia, 70 ans, remet sa camionnette d’orchestre sur la route et entreprend un voyage vers les personnes qui l’ont aimée et les lieux qui ont fait d’elle une star.  Maria, timide et maladroite, devient  son chauffeur…

Jeudi 22 février, 17h, Thélème-Vendredi 23 février, 14h, Studio . Présence du réalisateur.

  • « Amanda », 2022, 1h33 de Carolina Cavalli.  Amanda, 24 ans, n’a jamais eu d’amis. Or, c’est la chose qu’elle désire le plus. Lorsqu’elle découvre que, enfants, elle et Rebecca ont passé beaucoup de temps ensemble, Amanda veut la convaincre qu’elles sont toujours amies.

Vendredi 23 février, 10h, Thélème- Samedi 24 février, 14h, CGR centre

 

  • « Bassifondi », 2023, 1h34 de Francesco Pividori .Roméo et Callisto deux sans-abris vivent sur les rives du Tibre, dans le centre de Rome. Ils sont opposés mais adoptent des comportements communs, hostiles à la société. Quand Roméo tombe malade, Callisto prend soin de lui. Et tout change.

Vendredi 23 février, 14h, Thélème -Samedi 24 février, 17h, Studio. Présence du réalisateur

  • « Stranizza d’amuri », 2023, 2h14 de Giuseppe Fiorello.- Années 80. Nino est un  adolescent modèle. Il aide son père artificier lors des fêtes patronales. Gianni est mécanicien dans le garage de son beau-père, le seul qui a bien voulu lui donner du travail . Il est le paria d’un petit village sicilien en raison de ses préférences sexuelles.

Jeudi 22 février, 10h, Thélème , en présence du comédien, Gabriele Pizzurro.  Samedi 24 février, 16h45, Cgr centre

Monica Bellucci dans « Siccita », fait l’ouverture mercredi à 20 h (Thélème)

 

  • « Una femmina », 2022, 2h de Francesco Costabile .-Rosa, rebelle, vit dans une région reculée de la Calabre avec sa grand-mère et son oncle. La mort prématurée de sa mère, alors qu’elle n’était qu’une enfant, laisse une ombre inquiétante sur son présent. Victime d’un destin déjà marqué, Rosa va trahir sa famille.

Jeudi 22 février, 14h, Thélème-Vendredi 23 février, 17h, CGR centre. En présence de Pierpaolo Verga, producteur du film

 INVITE D’HONNEUR

Giorgio Diritti réalisateur, scénariste, monteur et producteur italien né en 1959 à Bologne en Emilie Romagne.

  • « IL vento fa il suo giro » (le vent fait son tour), 2007, 1h50 – Face à la construction d’une centrale nucléaire, un berger français décide de quitter sa région des Pyrénées pour s’installer avec sa femme et ses enfants à Chersogno, un petit village italien de montagne . Il va vite être en butte à l’hostilité des villageois… Jeudi 22 février, 16H45,  Studio

  • «  Volevo nascondermi » (Je voulais me cacher)  2020. La vie du peintre Antonio Ligabue, interprété par Elio Germano, ‘Ours d’argent du meilleur acteur au Festival de Berlin ( photo) . David di Donatello, 7 prix dont celui du meilleur réalisateur et du meilleur film. – Vendredi 23 février, 20H30, Thélème
  • « Lubo » Mostra de Venise 2023 . Adapté du roman de Mario Cavatore, « Le Semeur ».-Suisse, hiver 1939. Le jeune Yéniche, Lubo, est appelé pour rejoindre l’armée suisse. Il est bientôt suivi par son cousin qui lui apprend que la police a emmené ses enfants, au motif qu’ils sont des enfants de gitans .-Jeudi 22 février 20 h 30 Thélème
  • La leçon de cinéma de Georgio Diritti  (photo)        Vendredi 23 février / 17H / Salle Thélème / Gratuit-Avec  Enrika Panero , directrice artistique  Viva il cinema! et Louis D’Orazio, directeur artistique de 2014 à 2023

Des avant-premières …: En ouverture de festival, le mercredi 21 février à 20 heures, « Siccità » de Paolo Virzì, où le cinéaste filme une Rome asséchée et en proie à des problèmes d’approvisionnement d’eau , préfiguration de lendemains désenchantés

« Cè ancora domani » de  Paola Cortellesi, très grand succès 2023 en Italie. Dimanche à 14h, au Studio. Le film sortira courant mars en France.

 

  • INFORMATIONS PRATIQUES :

9€ – 7€ (  abonnés Studio -CGR Centre, adhérents des associations partenaires ) . 5 € – de 26 ans, minimas sociaux- 3 € Passeport culturel étudiant -scolaires et groupes (gratuité pour les accompagnateurs )

PASS FESTIVAL (5 ENTRÉES) * : 30 € . Les pass non nominatifs ne donnent pas accès aux soirées d’ouverture et de palmarès ( 9 € ) . Réservations en ligne (https://billetterie.leprog.com/p/fr/viva-il-cinema) ou sur place, sous réserve de places disponibles

  • https://www.viva-il-cinema.com/    ( programme complet )                       
  • contact@viva-il-cinema.com
Une soirée de soutien en mars dernier, un encouragement public à reprendre le flambeau, une fois le Covid relégué dans les mauvais souvenirs, Viva il cinema revient de plus belle à Tours. Du 21 au 25 février 2024, salle Thélème (Université ), Studio et  CGR Centre. Le jury sera présidé par Isabelle Reiher directrice du Centre de Création Contemporaine Olivier Debré de Tours. A ses côtés le dramaturge et comédien Bernard Pico, Gabriella Zimmermann (traductrice littéraire et écrivaine), et Alex Guery réalisateur, scénariste, acteur et producteur. https://youtu.be/NgyRSOZhsZU Un aperçu de la programmation ... EN COMPETITION Elle intéresse des premiers et…

User Rating: 4.65 ( 1 votes)

Voir aussi

« Je voulais me cacher » de Giorgio Diritti. Viva il cinema

Le destin incroyable et vrai d'Antonio Ligabue, l'un des maîtres de la peinture naïve aux côtés du Douanier Rousseau et Séraphine de Senlis. Viva il cinema

Laisser un commentaire