Accueil » A la une » « La Complainte du sentier » de Satyajit Ray. Critique Blu-ray. Coffret

« La Complainte du sentier » de Satyajit Ray. Critique Blu-ray. Coffret

  • Format ‏ : ‎ Noir et blanc
  • Durée ‏ : ‎ 5 heures et 42 minutes
  • DVD : ‎ 5 décembre 2023
  • Acteurs ‏ : ‎ Kanu Bannerjee, Karuna Bannerjee, Rani Bala, Lalchand Banerjee, Kali Bannerjee
  • Sous-titres :  ‎ Français
  • Studio  ‏ : ‎ Carlotta Films

La trilogie d’Apu :  « La Complainte du sentier »  (Pather Panchali – 1955 – N&B – 126 mn)-« L’invaincu »– » Le monde d’Apu »

  1. Dans un village du Bengale-Occidental, une famille pauvre vend son verger. Leur petite fille, Durga, avec la complicité de la vieille femme Indir, de la famille du père, hébergée par eux, continue de prendre des fruits . Le père, brahmane, lecteur de textes sacrés, travaille à Bénarès. Il revient pour la naissance de leur deuxième enfant, Apu.
  • D’après deux romans de Bibhuti Bhusan Banerjee,

Si les étoiles n’apparaissent pas, reportez-vous à la fin de l’article

  • Le Film et les Bonus :  

C’est son premier film ( 1955 ) et celui d’une trilogie autour d’un petit garçon Apu, qui va devenir grand et ainsi témoigner de l’évolution sociale et économique de son pays le Bengale-Occidental.

Une vision du monde qui pour l’heure ne le préoccupe guère, malgré la situation misérable de ses parents. Le père qui rêve d’être écrivain n’arrive pas à se faire payer des petits boulots, ici et là. Toujours serein et optimiste, il doit contrer les inquiétudes réelles de son épouse.

Sans argent, pas de vêtements, de médicaments, et des dettes à rallonge. La voisine ne se gêne pas pour le lui rappeler, écartant Apu et sa sœur Durga des jeux des autres enfants. Ils n’ont pas le droit non plus au marchand de sucreries …

Mais le foyer à la nuit tombée demeure paisible, jolie fratrie filmée avec beaucoup de tendresse . La mise en scène baigne dans ce vérisme quotidien, entre l’insouciance enfantine et le mal de vivre que Durga tente de contourner en chapardant les fruits du verger vendu à la voisine.

Le vol d’un collier d’enfant lui est alors mis sur le dos. On en discute dans la cour où sèche le linge. Un rideau naturel sur ce plateau de théâtre improvisé, magnifique scénographie, rapportée au plus près du quotidien de ses acteurs.

Dans cette nature tout autant sublimée par la limpidité des notes de Ravi Shankar sur une partition ad-hoc.

Ce n’est pas notre monde, ce n’est plus notre époque, et pourtant ils forcent notre Histoire et celle du cinéma à reprendre le cours du temps, se rappeler, ne pas oublier . Chez Satyajit Ray, le divin est omniprésent.

 

LES SUPPLÉMENTS

  • Entretien avec Soumitra Chatterjee (7 mn – HD)- L’acteur revient sur la révélation que fut « La Complainte du sentier » dans le cinéma indien des années 1950.
  • Entretien avec Soumendu Roy (13 mn – HD)- Assistant image, il se souvient de son premier tournage avec Satyajit Ray.
  • « L’Œil intérieur » (1972 – Couleurs – 23 mn – HD) de Satyajit Ray

Un documentaire sur l’artiste indien Binode Behari Mukherjee, figure majeure de l’art moderne asiatique. Aveugle d’un œil depuis sa naissance, il le sera totalement à 53 ans. Malgré tout ses fresques murales demeurent exemplaires, et bien que l’image ne soit pas parfaite, elle restitue le génie de cet homme.

Ses fresques, et sculptures accompagnent le quotidien indou .

 

  • « Creative artist of India » (1974 – N&B – 14 mn – HD) de B.D.Garga- Sur le tournage de « La Grande Ville », Satyajit Ray explique ce que le cinéma signifie pour lui . «  J’ai tant de raisons de faire des films . J’apprécie chaque instant du processus de création».

Il évoque aussi  la Trilogie d’Apu qui lui a fait reconsidérer sa vision du monde rural et le rapprocher de son pays et de son peuple . « Avant j’avais une vague idée de ce qu’était la vie dans un village bengali . (…) Maintenant je connais le travail des hommes et le commérage des femmes ». Des extraits autour d’Apu accompagnent son commentaire .

Format ‏ : ‎ Noir et blanc Durée ‏ : ‎ 5 heures et 42 minutes DVD : ‎ 5 décembre 2023 Acteurs ‏ : ‎ Kanu Bannerjee, Karuna Bannerjee, Rani Bala, Lalchand Banerjee, Kali Bannerjee Sous-titres :  ‎ Français Studio  ‏ : ‎ Carlotta Films La trilogie d'Apu :  "La Complainte du sentier"  (Pather Panchali – 1955 – N&B – 126 mn)-"L'invaincu"-" Le monde d'Apu" Dans un village du Bengale-Occidental, une famille pauvre vend son verger. Leur petite fille, Durga, avec la complicité de la vieille femme Indir, de la famille du père, hébergée par eux, continue de prendre des fruits . Le…
Le film
les bonus

Immersion dans un village bengali à la fin des années soixante, la vie d’une famille pauvre, mais vaillante autour de ses deux enfants, Durga et son petit frère Apu qui va devenir l’emblème d’une trilogie du réalisateur autour de l’évolution sociale et économique de son pays le Bengale-Occidental. C’est clair, évident, le cinéaste prône à sa façon le néo-réalisme indou dans une mise en scène évocatrice du quotidien de ces gens de peu . Chronique rurale et sociale ponctuée par le jeu des enfants, et leur sourde complicité. Et puis le sourire d’Apu, inébranlable malgré les difficultés du moment, les peines et l’avenir qui le voient quitter son village pour la grande ville. Suivra «  L’invaincu » et «  Le monde d’Apu » pour cette trilogie

AVIS BONUS Les commentaires des témoins de l'époque, un documentaire sur un artiste indien, et l'idée que Satyajit Ray se fait du cinéma

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Une histoire vraie » de David Lynch. Critique cinéma

Il ressort cette semaine dans les salles, et c'est une histoire vraie. Formidable

Laisser un commentaire