Accueil » A la une » « Apportez moi la tête d’Alfredo Garcia » de Sam Peckinpah. Critique DVD.

« Apportez moi la tête d’Alfredo Garcia » de Sam Peckinpah. Critique DVD.

Synopsis: Ancien tireur d’élite de l’armée, désormais pianiste dans son propre bar, Bennie saisit l’occasion de se refaire : 10 000 $ contre la tête d’Alfredo Garcia, une vague connaissance ayant commis l’erreur de mettre enceinte la fille d’un grand et riche propriétaire. Mais Garcia vient de mourir… Encore faut-il trouver sa tombe et convoyer le trophée en évitant les mauvaises rencontres.

La fiche du film

Le film : "Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia"
De : Sam Peckinpah
Avec : Warren Oates, Isela Vega
Sortie le : 11/01/1975
Distribution :
Durée : 112 Minutes
Genre : Policier, Thriller, Action
Type : Long-métrage
Le Film
Les bonus
  • DVD ; 15 Novembre 2022 (BQHL)

Le titre très intrigant nous conduit sur les traces d’un individu dont la tête, au propre, comme au figuré est effectivement mise à prix. Son crime ? Approché de trop près la fille d’un riche propriétaire terrien. Elle est enceinte et le futur grand-père ne veut pas de ce gendre par omission.

10.000 dollars à la clé, les chasseurs de prime se bousculent au portillon de la célèbre hacienda. Parmi eux, les membres d’une entreprise criminelle qui sous-traitent l’affaire à un petit pianiste de bistrot, autrefois véritable sniper de l’armée mexicaine.

Il s’appelle Bennie et dégote très vite l’information capitale sur l’homme recherché. Il est mort lui assure sa compagne qui a vécu ses derniers jours auprès de lui. Une raison supplémentaire aux yeux de l’amant trompé, pour le déterrer et ramener sa tête à bon port.

Sam Peckinpah s’y emploie  dans un délire scénique un rien bancal , une pose romantico-sentimentale qui calme les premières ardeurs. On ne comprend pas forcément tout . Ce pique-nique qui tourne mal est sans intérêt …

Après quoi, le  road movie reprend le bon chemin en compagnie de ce Bennie chien fou, et l’humeur redevient cinéphilique. Warren Oates joue à merveille et sa compagne Isela Vega, l’accompagne tout aussi fidèlement, cette fois. Même si l’idée de déterrer son ex ne lui plait pas du tout.

L’humour noir devient lyrique, introspectif …

Isela Vega et Warren Oates

Nos héros sont de retour sur leur terre d’autrefois, leur passé de misère. Dans un hôtel minable (photo), ils font le bilan de cette vie qu’ils se jurent de ne plus jamais connaître. La visite au cimetière est véritablement macabre. Peckinpah  les tourneboule …

Surtout que la tête est volage, elle passe entre bien des mains, et pour la récupérer ça flingue à tout va sous le coup d’une haine tenace envers celui qui fut l’amant de sa compagne.  Benny n’a pas digéré l’infidélité et même en possession de l’objet du délit, il n’est absolument pas rassuré.

Dans cette course éperdue après lui-même, le héros passe de la mélancolie à l’action sans trop crier gare. Ca va très mal finir, on le pressent, et ça finit très mal, effectivement mais pas comme on l’avait forcément pressenti. Après celle de Garcia, Peckinpah n’en fait qu’à sa tête !

LES SUPPLEMENTS

  • Présentation du film par le journaliste Rafik Djoumi (34′) -Il explique pourquoi ce film est un acte de résistance vis-à-vis du nouvel Hollywood qui se profile. «  Pat Garret et Billy the kid » , son précédent film a été détruit au montage par les majors, il est furieux !
  • Le film préféré de Sam Peckinpah, documentaire autour du film en VO sous-titrée (56’) – A la suite de cet échec personnel,  l’un des plus importants de sa carrière Sam Peckinpah entreprend donc le tournage de « Apportez-moi la tête d’Alfredo Garcia ».

Isela Vega est une vedette du cinéma latino-américain. Elle est la femme de Jorge Russek, comédien qui jouait déjà dans « La Horde sauvage », « Pat Garrett et Billy le Kid, » et qui retrouvera Peckinpah pour « Le Convoi » (1978). Mais la belle Isela ne jouera qu’une seule fois pour le réalisateur. Elle en profite ici pour raconter qui était l’homme, le réalisateur et sa façon de travailler.

Le réalisateur en compagnie de Isela Vega et Warren Oates

D’autres membres de l’équipe prennent ensuite le relais .

Kris Kristofferson a le dernier mot sur sa propre addiction à l’alcool et à la cocaïne à laquelle il a pu mettre fin, contrairement à Sam Peckinpah. «  Ca a raccourci sa vie » .

  •  Entretien avec Katy Haber, par Fernando Ganzo  en VO sous-titrée (15’)- Il se déroule au festival de Locarno où l’associée de Peckinpah suit la rétrospective qui lui est consacrée.
  • – Les affiches du film (6’)
  • – Livret conçu par Marc Toullec
DVD ; 15 Novembre 2022 (BQHL) Le titre très intrigant nous conduit sur les traces d’un individu dont la tête, au propre, comme au figuré est effectivement mise à prix. Son crime ? Approché de trop près la fille d’un riche propriétaire terrien. Elle est enceinte et le futur grand-père ne veut pas de ce gendre par omission. 10.000 dollars à la clé, les chasseurs de prime se bousculent au portillon de la célèbre hacienda. Parmi eux, les membres d’une entreprise criminelle qui sous-traitent l’affaire à un petit pianiste de bistrot, autrefois véritable sniper de l’armée mexicaine. Il s’appelle Bennie…
Le Film
Les bonus

Pour broyer du noir avec l’humour de circonstance et régler quelques comptes à l’ordre religieux ( la scène du baptême est sublime ) Peckinpah ne fait pas ici dans la dentelle d’un road movie dessiné sur une carte du tendre de plus en plus violente. La mise en place du dispositif scénique relayée par un titre intrigant nous incite à suivre cette  aventure un brin chaotique dans ses attendus . La partie romantico-sentimentale n’apporte rien , et parait assez incompréhensif . Mais le dynamisme contrarié des débuts s’efface assez vite dans la reprise en main d’une enquête qui s’avère autant lyrique qu’introspective. Une fois encore les personnages à la Peckinpah échappent au consensus et à la normalité des rapports. Ca va très mal finir, on le pressent, et ça finit très mal, mais pas comme on l’avait forcément pressenti. Après celle de Garcia, Peckinpah n’en fait qu’à sa tête !

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« Des oiseaux, petits et grands » de Pier Paolo Pasolini. Critique dvd-Coffret

Musique Ennio Morricone.- Reprise en salles : 20 Juillet 2022 . –  Coffret Pier Paolo …

Laisser un commentaire