Accueil » A la une » « Una Promessa » de Gianluca et Massimiliano De Serio. Critique cinéma

« Una Promessa » de Gianluca et Massimiliano De Serio. Critique cinéma

Synopsis: Interdit aux moins de 12 ans . - Sous un soleil de plomb, au sud de l’Italie, Angela part avec d’autres travailleurs clandestins dans les champs, d’où elle ne reviendra pas. Face à cette disparition tragique et mystérieuse,  son mari Giuseppe fait la promesse à leur fils Antò de lui rendre sa mère.

La fiche du film

Le film : "Una Promessa"
De : Gianluca De Serio, Massimiliano De Serio
Avec : Salvatore Esposito, Samuele Carrino
Sortie le : 14/10/2020
Distribution : Shellac
Durée : 104 Minutes
Genre : Drame
Type : Long-métrage
Le film

L’empreinte de l’enfance des frères De Serio, à jamais marquée .

Des journaliers triment aux champs, bringuebalés dans des camions de misère, harcelés par des « caporaux » à la botte de patrons tout aussi crapuleux.

Il y a quelques années, la mort de Paola Clemente ravive leurs souvenirs. Exploitée elle aussi comme autrefois, sans droit ni regard sur son avenir, insultée, humiliée et abandonnée dans l’anonymat d’une mort mystérieuse.

Tout ce que revit dans ce récit nullement fictionnel, Giuseppe (  Salvatore Esposito ) . Il ne reverra plus Angela, sa femme partie très tôt travailler au champ, en parfaite santé dit-il aux policiers. Elle ne reviendra jamais. Handicapé à l’œil après un accident de travail, Giuseppe se retrouve totalement démuni, avec à ses côtés, Antò son petit garçon ( Samuele Carrino).

Il lui promet de ramener Angela à la maison. Pour tenir son engagement il part à son tour sur le chemin des journaliers.

Le périple remonte au roman de Steinbeck et rejoint aujourd’hui les milliers d’émigrés entassés dans des camps d’infortune.

Le scénario des deux réalisateurs conjugue la grande Histoire avec un réalisme sidérant. Du jour au lendemain Giuseppe, est un nouveau pauvre, et se penche sur la terre brûlée par le soleil, auprès de centaines d’immigrés saisonniers. De nombreux italiens appauvris se mêlent aussi aux femmes, proies faciles pour les maîtres des domaines.

Seul Antò, courageux et intelligent, évite les mailles du filet pour garder de son enfance la naïveté nécessaire à la survie de son papa. C’est un joli portrait de gamin , franc et déterminé, l’espoir de toute une vie, peut-être de tout un pays qui cache encore cette économie clandestine proche de l’esclavagisme.

La caméra de Gianluca & Massimiliano De Serio ne lâche jamais cette raison d’être. La promesse d’un grand film sans concession.

L’empreinte de l’enfance des frères De Serio, à jamais marquée . Des journaliers triment aux champs, bringuebalés dans des camions de misère, harcelés par des « caporaux » à la botte de patrons tout aussi crapuleux. Il y a quelques années, la mort de Paola Clemente ravive leurs souvenirs. Exploitée elle aussi comme autrefois, sans droit ni regard sur son avenir, insultée, humiliée et abandonnée dans l’anonymat d’une mort mystérieuse. Tout ce que revit dans ce récit nullement fictionnel, Giuseppe (  Salvatore Esposito ) . Il ne reverra plus Angela, sa femme partie très tôt travailler au champ, en parfaite santé dit-il…
Le film

Les frères De Serio n’ont pas oublié  leur jeunesse, quand  ils côtoyaient des journaliers peinant sous le joug de «  caporaux », patrons et maîtres sans scrupule. En 2017, la mort d’une femme qui travaillait dans des conditions similaires leur rappelle avec étonnement que ces conditions de travail , indignes, perdurent dans les exploitations agricoles d’Italie. Ils écrivent alors l’histoire de cette femme morte mystérieusement, et les conséquences sur son mari et son enfant qui du jour au lendemain deviennent des pauvres. Le scénario des deux réalisateurs conjugue la grande Histoire avec un réalisme sidérant. Un récit qui remonte au roman de Steinbeck et rejoint aujourd’hui les milliers d’émigrés entassés dans des camps d’infortune. La promesse d’un grand film sans concession,

User Rating: 3.73 ( 2 votes)

Voir aussi

« The King of Staten Island » de Judd Apatow. Critique dvd

Une œuvre sérieuse qui fait beaucoup rire et sourire

Laisser un commentaire