Accueil » Les critiques » Critiques DVD » « Vengeance » de Johnnie To. Critique dvd

« Vengeance » de Johnnie To. Critique dvd

Synopsis: Un père vient à Hong Kong pour venger sa fille, victime de tueurs à gages. Sur son passeport est marqué " cuisinier ". 20 ans plus tôt, il était un tueur professionnel.

La fiche du DVD / Blu-Ray

Le film : "Vengeance"
De : Johnnie To
Avec : Johnny Hallyday, Sylvie Testud
Sortie le : 11 decemb 2009
Distribution : ARP Sélection
Durée : 104 minutes
Film classé : Tous publics
Nombre de DVD / Blu-Ray : 1
Le film

Il y a Johnny, mais aussi Johnnie To, célèbre pour ses films sur les triades.«  Vengeance » n’y échappe pas . Au risque de se répéter dans des scènes de combats genre «  Exilé » du même To , déjà tourné à Macau .

Là où une femme (Sylvie Testud) échappe au massacre de sa petite famille .Le papa, grand chef cuisinier, qui vit en France débarque alors , bien décidé à remettre les pendules à l’heure.

Johnny Hallyday, endosse lourdement le paletot du vengeur , dans une posture cabossée . Est-il bien raisonnable à son âge de faire encore la cabriole de toit en toit sous une pluie battante.

photo-Vengeance-2008-4

Pour le mener à la baguette,Johnnie To a des arguments, mais son inspiration est quand même bien fragile . Certaines scènes sont vraiment approximatives (quand le vengeur a perdu la mémoire ) , voire grotesques : Johnny, toujours amnésique tente de renouer avec l’au-delà , agenouillé sur une plage .

Par intermittence on retrouve le grand To comme cette reconstitution du meurtre de la famille : une mise en scène en parallèle , au moment où les tueurs recrutés par Johnny pénètre sur les lieux du drame . C’est absolument génial , dans le filmage relayé par un montage ad-hoc

Malheureusement , ça ne se renouvelle pas trop , et au bout du compte l’histoire avec ses rebondissements et ses secrets ( mais d’où viens tu Johnny ? ) passe au second plan . Dans le passé, le cuistot était un dur à cuire, semble-t-il . Du sous-entendu, au milieu des flingues. A partir de la cent soixante huitièmes balles j’ai un peu lâché du lest.

LES BONUS

A l’image du film, sans grand relief, et sonnent parfois très creux , comme on le constate dans le making of qui nous fait entrapercevoir  la façon de travailler de Johnnie To . L’improvisation en prime . «  Au fur et à mesure que tu rentres dans le film, c’est lui qui te guide ».Il cite alors la scène du vélo sur lequel tirent les malfrats. Elle est effectivement très intéressante , mais le clin d’œil à Tati , si clin d’œil il y a , passe à la trappe .

photo-Vengeance-2008-6

Après quoi  tout le monde dit du bien de tout le monde  surtout pour ce français qui débarque à Hong Kong, tel E.T sur la planète Mars. Les comédiens ne le connaissent pas , à part Simon Yam le chef des méchants qui possède assure-t-il ses disques  et trouve que c’est un excellent musicien.

Anthony Wong Chau-Sang le patron du gang qui lui vient en aide,  est plus direct. «  Je n’avais jamais entendu parlé de lui auparavant et rétrospectivement ça me donne des frissons . Car en voyant la star qu’il représente, je n’aurais pas été aussi à l’aise avec lui ».

Avec une balle dans la tête, vieille d'une vingtaine d'années, Johnny l'a perd parfois...
Avec une balle dans la tête, vieille d’une vingtaine d’années, Johnny l’a perd parfois…

L’acteur se confie sur la croisette, d’où «  Vengeance » est reparti bredouille. Ce qui peut se comprendre, mais ne désarme pas notre Johnny «  j’ai pris un énorme plaisir à faire ce film, dans un pays que je ne connaissais pas  . Et pour mon rôle c’était formidable, car j’étais autant paumé que le personnage que j’interprète ».

Il évoque l’une de ses scènes préférées, où il abat un méchant, très méchant . «  Mais je ne lui en veux pas, dans la vie, il reste mon ami » . Nous voilà rassurés.

Il y a Johnny, mais aussi Johnnie To, célèbre pour ses films sur les triades.«  Vengeance » n’y échappe pas . Au risque de se répéter dans des scènes de combats genre «  Exilé » du même To , déjà tourné à Macau . Là où une femme (Sylvie Testud) échappe au massacre de sa petite famille .Le papa, grand chef cuisinier, qui vit en France débarque alors , bien décidé à remettre les pendules à l’heure. Johnny Hallyday, endosse lourdement le paletot du vengeur , dans une posture cabossée . Est-il bien raisonnable à son âge de faire encore…

Review Overview

Le film

User Rating: Be the first one !

Voir aussi

« As Bestas » de Rodrigo Sorogoyen. Critique cinéma -dvd

Festival international du film de Tokyo . –  Grand Prix. –  Prix du meilleur réalisateur, …

7 Commentaires

  1. J’avais vu la bande annonce et déjà je m’attendais au pire;voilà qui est confirmé, dommage!parce que quand meme, il a une vraie gueule le Johnny et sur grand écran dans un role muet, il aurait peut etre un césar….pour l’heure, il est en effet dans un etat préoccupant:repose toi Johnny, la vie, ce n’est pas du cinéma.

Laisser un commentaire